Jump to content
Sign in to follow this  
You need to play a total of 50 battles to post in this section.
LastButterfly

Petites Légendes Oubliées - Les Destroyers de la Regia Marina (1917~1945)

18 comments in this topic

Recommended Posts

Beta Tester
5,052 posts
2,939 battles

Buongiorno, banda di pangolini !

Je ne suis pas mort (au grand désespoir de certain) et en attendant que je retrouve cet article sur les CV US qui est très légèrement en retard (meh, à peine 4 mois de retard pour l'instant, je suis encore très large) je vous propose un autre article intermédiaire sur encore des destroyers !

 

Mais de quelle nation ? Se demande celui qui n'a visiblement pas lu le titre. Je vous laisse le deviner en musique. AMBIENCE !

 

 

Bon, les clichés, c'est fait. Check'

 

Eh oui, aujourd'hui, on va parler des destroyers de la Seconda Guerra Mondiale de la Regia Marina ! Alors embarquez avec moi dans ces navires rapides et hautement instables presque intégralement équippés de canons de 120mm !

 

\Introduction

 

Ah, l'Italie ! Les pâtes, la mafia, les pizzas, la Sicille, le soleil, le café, les romains ! J'y suis jamais allé, donc j'en suis réduit aux clichés biaisés (puisque mon grand père est techniquement italien) mais je vais vous avouer que quand j'ai poser les yeux sur les noms de leurs navires c'était TELLEMENT BEAU que j'ai direct décidé d'écrire à leur propos. Y-a-t-il du matériel pour faire un exposé ? Bien sûr : l'Italie faisait parti de ces nations avec une flotte conséquente qui s'est battu, ils construisaient leurs navires eux-même et avaient un style unique. Leur destroyers ne font pas exception.
L'Italie s'est équippée de destroyers depuis la fin du 19è siècles. En commandant certains au départ, très vite, tous leurs navires furent construis sur leur sol. Pendant l'entre-guerre, des designs de destroyers "larges" parfois appelé croiseur d'exploration (le type se nommait esploratori en italien) furent créés, formant des escadrons dredoutables en puissance autant qu'en taille pour des destroyers, jusqu'à ce que l'impact de Fubuki sur le monde naval pousse les autres nations à augmenter aussi les capacité de combats de leur destroyers, rattrapant la légère avance que l'Italie avait prise dans les années 20.

Pendant la Seconda Guerra Mondiale, les detroyers effectifs de l'Italie (non reclassifiés navires torpilleurs) étaient soit des anciens esploratori reclassifiés en destroyer au milieu des années 30, soit des design plus modernes.

 

Pour cet exposé, je vous propose encore une fois un nouveau format : les batailles de la médittéranée étant plus rares et donc les anecdotes d'actions de chaque navires moins fourni, en spoiler, vous trouverez si vous vous y intéressez des caractéristiques plus techniques qui plairont aux férus de détails chiffrés. Si cependant les nombres tels que la masse des obus ou la quantité d'explosif que contenait les torpilles ne vous intéressent pas, libre à vous de passer ces spoilers et de ne lire que les résumés de chaque classe.

 

Z'ETES PRET ? KICKER LE THEME DU PARRAIN PASQUE J'SUIS SUR LE POINT DVOUS PRESENTER MA FAMILLE ET MA FAMILLE ELLE A DES CANONS DE 120MM PARTOUT !

 

 

\Mirabello

 

it_dd_134.gif

 

3 navires de classe Mirabello. A se demander s'ils sont aller chercher ce nom en Lorraine ou dans l'est du Royaume Uni (faux les deux btw, c'est juste le nom d'un italien célèbre comme pour beaucoup de leurs navires). Le premier design d'esploratori va jusquà dater de 1914, c'est dire s'ils avaient pris de l'avance. A cette époque, beaucoup de destroyers d'autres nations allaient entre 29 et 32kn, mais eux visaient déjà les 35kn ; de plus, pour des destroyers de l'époque ils étaient larges et lourds. En raison d'un certains manque de ressource pour construire des croiseurs, la classe reçut même, pendant deux ans, un canon de 152mm au lieu du classique 102mm de l'époque, de quoi les rapprocher de leur designation de croiseur d'exploration.
Une des soeurs a coulé sur une ancienne mine russe pendant l'entreguerre ; Mirabello elle-même a coulé en 1941 sur une mine anglaise.

 

 

Nom

Mirabello

Déplacement d'eau standard

1840 t

Longueur
Largeur

103.75m
9.75m

Vitesse

35kn

Canons
Positions
Carac. Canon
Carac. Obus

8*1 101.6/35 Schneider-Armstrong 1614-1615
1*1 à l'avant, 3*1 à tribord, 3*1 à babord, 1*1 à l'arrière
10 coups/min Portée 11.7km Surface uniquement
13.7kg Vitesse initiale 750m/s

Torpilles
Position
Masse/Taille
Explosif
Portée/Vitesse

2*2 18'' (450mm) Mk VII
1*2 à tribord, 1*2 à babord
Inconnues
TNT 145kg
2/3km 44/35kn

Variantes

-Carlo Aberto Racchia, Augusto Riboty, plus tard Carlo Mirabello avaient un 152/40 Ansaldo 1899 à la place du canon de 102mm à l'avant ; il fut oté en 1919 et remplacé par un 102mm classique
-En 1922, les survivants améliorèrent tout leur armement principal en 102/45 Schneider-Canet 1917
-Carlo Mirabello a temporairement possédé un hydravion
-Dans les années 40, Augusto Riboty vit 4 de ses canons principaux puis ses torpilles remplacé par de l'armement anti-aérien

Notes

 

 

Nom

Leone

Déplacement d'eau standard

1771t

Longueur
Largeur

113.4m
10.36m

Vitesse

34kn

Canons
Positions
Carac. Canon
Carac. Obus

4*2 120/45 Scneider-Canet-Armstrong 1918-1919
1*2 à l'avant, 1*2 à l'arrière, 2*2 au centre
5/6 coups/min Portée 14km Surface uniquement
23.2kg Vitesse Initiale 750m/s

Torpilles
Position
Masse/Taille
Explosif
Portée/Vitesse

2*3 18'' (450mm) Mk VII
2*3 au centre
Inconnues
TNT 145kg
2/3km 44/35kn

Variantes

- Début des années 30, les tubes triples de 450mm furent remplacés par des tubes doubles 533mm

- L'armement anti-aérien fut continuellemet augmenté à la fin des années 30

Notes

 

 

\Sella

 

it_dd_65.gif

 

Classe originale. Au début ne montaient que trois canons de 120mm, ils furent amélioré à 4, deux canons doubles, un à l'avant et un à l'arrière, et cet agencement serait la pour TOUS les destroyers italiens jusqu'en 1945 – certains auraient un ou deux canons en plus, mais la plupart auraient, en réalité, exactement le même setup de canons, et le même calibre.

En fait, les Sella furent la base des destroyers à venir – les post-1926 – et pourtant les fautes ne leur manquaient pas : leur moteurs était NUL. Il arrétait pas de se casser, de s'arréter, de surchauffer... Complètement défctueux, ce qui rendit la classe aussez mauvaise au final, même si ils servirent d'expemple.
Parmi les quatre, deux ont survécus à la guerre pour être donné à la Suède. Les deux autres furent coulés en 43, l'un par les allemands, l'autre au service des allemands qui l'avaient capturé après l'armistice italienne. Ce dernier destin est celui qui attendait d'ailleurs beaucoup d'autres destroyers italiens comment j'aurai l'occasion de vous le mentionner plus tard.

 

 

Nom

Sella

Déplacement d'eau standard

990t

Longueur
Largeur

89m
8.6m

Vitesse

35kn (max en tests : 38kn)

Canons
Positions
Carac. Canon
Carac. Obus

2*1 + 1*1 120/45 Scneider-Canet-Armstrong 1918-1919
1*2 à l'avant, 1*1 à l'arrière
5/6 coups/min Portée 14km Surface uniquement
23.2kg Vitesse Initiale 750m/s

Torpilles
Position
Masse/Taille
Explosif
Portée/Vitesse

2*2 533mm, probablement W250/533.4 x 6.5
2*2 au centre
1.5t 6.5m
TNT 250kg
3/10km 43/28kn

Variantes

- En 1929, le canon simple de 120mm à l'arrière fut amélioré en un canon double 120/45 OTO 1926
- L'armement anti-aérien fut renforcé en 1938 et 1941

Notes

 

 

\Sauro

 

it_dd_112.gif

 

Sauro est une version agrandie de Sella datant de 1927 reprenant à peu prèt le même design mais avec directement les canons doubles à la construction, et passant de trubes doubles aux tubes triples. Ils participèrent comme les Leone à l'attaque sur le convoi BN 7 et c'est là que Francesco Nullo (oui, c'est son nom. Je blague pas) fut touché par une torpille, s'échoua, puis fut attaqué par des avions et coulé ! Avec un nom comme ça, fallait s'y attendre un peu hein...

Les trois autres furent fatalement endommagés par attaques aériennes en 1943 et coulèrent rapidement après, aidés ou pas par l'équipage.

 

 

Nom

Sauro

Déplacement d'eau standard

1075t

Longueur
Largeur

90.16m
9.2m

Vitesse

35kn

Canons
Positions
Carac. Canon
Carac. Obus

2*2 120/45 Vickers Terni 1924
1*2 à l'avant, 1*2 à l'arrière
7 coups/min Portée 15.5km Surface uniquement
23.2kg Vitesse Initiale 850m/s

Torpilles
Position
Masse/Taille
Explosif
Portée/Vitesse

2*3 533mm, probablement W250/533.4 x 6.5
2*3 au centre
1.5t 6.5m
TNT 250kg
3/10km 43/28kn

Variantes

Aucune connue

Notes

 

 

\Turbine

 

it_dd_111.gif

 

Turbine, une grosse classe de 8 inspiré de Sella aussi, donc très semblable à Sauro. Ces destroyers étaient déjà en train de se battre en 1937 vu qu'ils supportaient les nationalistes espagnols, ce qui les a ammené à couler diveres sous-marin en échauffement avant la seconde guerre mondiale. Cinq de la classe, néanmoins, n'étaient pas préparés pour se faire attaquer dans leur port par des avions anglais et sans même se battre, ils coulèrent un à un, comme des domino.
Parmi ceux qui restait, Espero coula tragiquement après qu'elle et ses soeurs furent interceptés par un groupes de croiseurs alliés. Elle resta à l'arrière, se vouant à une mort certaine afin de laisser du temps à ses soeurs d'échapper (quand on sait que Spero signie "J'espère" en italien, c'est presque tragique). En 1943, lors de l'armistice, la tête de classe Turbine fut capturée par les allemands et combattit jusqu'à sa mort. Euro parvint à rejoindre les alliés et les servit jusqu'à ce qu'à son tour elle soit coulée par l'aviation allemande.

 

 

Nom

Turbine

Déplacement d'eau standard

1090t

Longueur
Largeur

93.2m
9.2m

Vitesse

36kn

Canons
Positions
Carac. Canon
Carac. Obus

2*2 120/45 OTO 1926
1*2 à l'avant, 1*2 à l'arrière
7 coups/min Portée 15.5km Surface uniquement
23.2kg Vitesse Initiale 850m/s

Torpilles
Position
Masse/Taille
Explosif
Portée/Vitesse

2*3 533mm, probablement W250/533.4 x 6.5
2*3 au centre
1.5t 6.5m
TNT 250kg
3/10km 43/28kn

Variantes

- En 1939, Euro et Turbine eurent une amélioration de l'armement anti-aérien
- En 1942, Turbine sacrifia un tube triple pour plus d'anti-air

Notes

 

 

\Navigatori

 

it_dd_108.gif

 

Navigatori était une classe de 1928 de 12 navires plus ou moins originale, construite en réponse aux classes françaises Jaguar et Guépard. Même si il s'agissait de bons design extrtèmement rapide en test, leur très mauvaises stabilité les rendit presque infâmes à naviguer jusqu'en 1939, 10 ans après leur mise en service, où le problème fut corrigé. AU départ, elles étaient aussi équippés de tubes de torpilles très étranges, couplant à la fois le 533mm et le 450mm. L'un de la classe fut coulé par erreur par un sous-marin italien, et un autre fur capturé par l'allemagne. Nicoloso de Recco, le seul survivant, resta en service pour l'Italie jusqu'en 1954.

 

 

Nom

Navigatori

Déplacement d'eau standard

1930t

Longueur
Largeur

107m
10.2m

Vitesse

38kn (record en tests : 43.5kn)

Canons
Positions
Carac. Canon
Carac. Obus

3*2 120/50 Ansaldo 1926
1*2 à l'avant, 1*2 à l'arrière, 1*2 au centre
6/7 coups/min 19.6km
23.5kg Vitesse initiale 950m/s

Torpilles
Position
Masse/Taille
Explosif
Portée/Vitesse

2*3 533mm ET 450mm (voir Notes)
2*3 au centre
533mm : probablement 1.7t 7.2m ; 450mm : Inconnues
533mm : TNT 270kg ; 450mm : TNT Inconnue
533mm : 3~12km 26~49kn ; 450mm : Inconnues

Variantes

- En 1933, les tubes de torpilles devinrent des tubes simples de 533mm
- En 1939, tous les navires sauf deux furent largement redesignés : la taille augmenta (109.3x11.2), le déplacement aussi (2125t), la vitese tomba à 34kn et les tubes doubles furent remplacés par des triples de 533mm, entre autres
- Au cours de la WWII, les navires furent individuellement amélioré, sacrifiant différents éléments (des mines ou un tube de torpille) pour faire place à de l'armement anti-aérien
- En 1943, deux d'entre eux s'équipèrent de radar

Notes

Les tubes triples initiaux étaient composés d'un tube de 450mm au centre et de deux tubes de 533mm sur les cotés. Ce système unique fut rapidement abandonné et le tube central fut enlevé, transofrmant les triples en tubes doubles conventionnels de 533mm.
Les données sur l'exemplaire de 450mm sensé être utilisés sont rare, et il m'est impossible de déterminer si une torpille de ce calibre a été designé juste pour ce navire. Je n'ai trouvé aucune référence à une torpille de 450mm après 1914, néanmoins il est peu probable qu'ils utilisent le vieux modèle 18'' Mk VIII de 1910.

 

\Freccia

 

it_dd_107.gif

 

Freccia n'était pas inspiré de Navigatori, mais de Turbine. Ils étaient une classe de 8 datant de 1929, mais 4 d'entre eux furent vendus à la grèce avant la fin de la construction et devinrent la classe Kondouriotis. Des italiens, aucun ne survécu : l'un d'entre eux finit aux mains des allemands et tint bon jusqu'en 1945 avant de couler. En revanche, parmi les grècques, 2 survécurent après qu'ils aient été abandonné dans un port égyptien car leur équipage était nécessaire sur des navires plus modernes.

 

 

Nom

Freccia

Déplacement d'eau standard

1224t

Longueur
Largeur

96.35m
9.75m

Vitesse

38kn

Canons
Positions
Carac. Canon
Carac. Obus

2*2 120/50 Ansaldo 1926
1*2 à l'avant, 1*2 à l'arrière
6/7 coups/min 19.6km
23.5kg Vitesse initiale 950m/s

Torpilles
Position
Masse/Taille
Explosif
Portée/Vitesse

2*3 533mm, probablement une variante des W260/533.4
2*3 au centre
1.5~1.7t 7.2~7.5m
TNT 250~270kg
3~12km 26~49kn

Variantes

- En 1939, amélioration de l'armement anti-aérien
- En 1942, suppression d'un tube de torpille au profit de l'armement anti-aérien

Notes

 

 

(continuez dans le post suivant en raison de la limite d'image)

Edited by LastButterfly
  • Cool 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Beta Tester
5,052 posts
2,939 battles

\Folgore

 

it_dd_75.gif

 

4 navires développé de Freccia datant de la même année. A l'époque, les Navigatori étaient encore instable, et le souci était le même chez toutes les autres classe, dont Fogore. Cette instabilité rendait les destroyers italiens peu pratique en service, car leur vitesse théorique était largement inatteignable en condition réelle
Tous les Folgore eurent une mauvaise expérience auprès des convois. Baleno et Lampo participèrent à la bataille du convoi de Tarigo, où la première coula ; la seconde y fut fortemenbt endommagée et coula peu après. Fulmine coula pendant la bataille du convoi de Duisberg, et Folgore, elle, succomba en défendant l'un de ses propre convois. C'était ça la guerre navale en Europe : beaucoup de convois.

A l'instar de Freccia, 4 Folgore supplémentaires furent construits puis vendus aux turques cette fois-ci.

 

 

Nom

Folgore

Déplacement d'eau standard

1240t

Longueur
Largeur

96.05m
9.2m

Vitesse

38kn

Canons
Positions
Carac. Canon
Carac. Obus

2*2 120/50 Ansaldo 1926
1*2 à l'avant, 1*2 à l'arrière
6/7 coups/min 19.6km
23.5kg Vitesse initiale 950m/s

Torpilles
Position
Masse/Taille
Explosif
Portée/Vitesse

2*3 533mm, probablement une variante des W260/533.4
2*3 au centre
1.5~1.7t 7.2~7.5m
TNT 250~270kg
3~12km 26~49kn

Variantes

- En 1939, amélioration de l'armement anti-aérien
- En 1942, suppression d'un tube de torpille au profit de l'armement anti-aérien

Notes

 

 

\Maestrale

 

it_dd_77.gif

 

Les 4 Maestrale, des développements plus poussés de Folgore et Freccia construits en 1931, formèrent la base finale de ce que seraient les destroyers modernes italiens (c'est à dire post-1930). Leur design n'était toujours pas parfaitement stable mais le problème commença à être en grande parti corrigée, les rendant presque agréables à naviguer. Ils reçurent un canon pour fusée éclairante qui serait caractéristique des destroyers italiens modernes, puis Maestrale modernisée expérimenta avec un canon simple supplémentaire pour sa batterie principale.
Parmi les navire connus, Grecale est le seul à avoir survécu à la guerre. De plus, j'imagine que les fan de Kancolle connaissent plus ou moins jailbait Libeccio (c'est elle sur la photo au dessus d'ailleurs)

 Jailbait total. Sérieux, je vais pas mettre le damaged pasque je risquerais pas mal.

Après bon elle a du charme. Si on aime les loli.
(moi ça me dérange pas donc je prend. Takanami still better though)

Hey, au moins c'est à elle que je dois de savoir ce que c'est qu'une parvane.

 

CMD8vf9VEAAK4eP.jpg

 

 

Nom

Maestrale

Déplacement d'eau standard

1440t

Longueur
Largeur

106.7m
10.15m

Vitesse

38kn

Canons
Positions
Carac. Canon
Carac. Obus

120/50 OTO 1931
1*2 à l'avant, 1*2 à l'arrière
7 coups/min 18.2km
23.5kg Vitesse initiale 950m/s

Torpilles
Position
Masse/Taille
Explosif
Portée/Vitesse

2*3 533mm, probablement une variante des W260/533.4
2*3 au centre
1.5~1.7t 7.2~7.5m
TNT 250~270kg
3~12km 26~49kn

Variantes

- En 1939, amélioration de l'armement anti-aérien
- En 1941, les survivants reçurent un canon simple 120/15 OTO 1933/1934 servant principalement à tirer des fusées éclairantes
- En 1942, le 120/15 OTO 1933/1934 de Maestrale fut remplacé par un canon simple 120/50 Ansaldo 1940, apte au combat de surface
- En 1943, pour Grecale : suppression d'un tube de torpille au profit de l'armement anti-aérien ainsi qu'un radar entre autres
- En 1953, Grecale perdit sont antre tube de torpille pour plus d'anti-aérien

Notes


 

 

\Oriani

 

it_dd_106.gif

 

Construction de 1935, estimé comme une copie presque conforme de Maestrale, ce qui n'était pas si faux. Les 4 Oriani n'avaient pas grand chose d'original si ce n'est d'avoir un modèle de canon un peu plus récent.
La tête de classe, Oriani, fut offerte à la France après la guerre, renommée D'Estaing, et resta en service jusqu'en 1954.

 

 

 

Nom

Oriani

Déplacement d'eau standard

1584t

Longueur
Largeur

106.7m
10.15m

Vitesse

38kn

Canons
Positions
Carac. Canon
Carac. Obus

120/50 OTO 1935
1*2 à l'avant, 1*2 à l'arrière
7/8 coups/min 18.2km
23.5kg Vitesse initiale 950m/s

Torpilles
Position
Masse/Taille
Explosif
Portée/Vitesse

2*3 533mm, probablement une variante des W260/533.4
2*3 au centre
1.5~1.7t 7.2~7.5m
TNT 250~270kg
3~12km 26~49kn

Variantes

- En 1939, amélioration de l'armement anti-aérien
- En 1943, suppression d'un tube de torpille au profit de l'armement anti-aérien ainsi que d'un canon simple 120/15 OTO 1933/1934 pour fusées éclairantes

Notes

 

 

\Soldati

 

it_dd_82.gif

 

Destroyers italiens ultimes, les Soldati durent d'abord construits en 1939, étant 12 à l'époque, mais leur succès poussa l'Italie à créer un second groupe en 1941 constitué de 7 navires supplémentaires. Leur desig, inspiré de Maestrale puis Oriani, était excellent : toutes les erreurs de stabilité et autres problèmes techniques étaient corrigés et le moteur et l'armement étaient plus perfectionné que jamais (en même temps après avoir passé 25 ans à développer presque uniquement des canons doubles de 120mm, j'espère bien qu'ils étaient bons à la fin) Certains équippèrent un radar sur le tard, d'autres (le second groupe particulièrement) un canon simple supplémentaire comme expérimenté sur Maestrale, leur armement anti-aérien fut sans cesse augmenté.
12 D'entre eux furent perdus en action ou aux mains des allemands. Après la guerre, 3 furent offerts à la France et 2 à l'Union Soviétique. Les deux restant, l'Italie les concerva.

 

Les Soldati furent les destroyers les plus modernes de l'Italie pendant la guerre avec l'abandon de design Commandanti Medagli D'Oro, et ils restèrent de loin les plus performants, arrivant au pic d'un design qui avait beaucoup évolué mais était pourtant resté très similaire à ses origine. Il ne s'agit pas d'une révolution, mais effectivement d'une évolution : les essais commencés avec Leone et Sella en 1919 trouvaient leur perfection finale ici, 20 ans plus tard.

 

 

Nom

Soldati

Déplacement d'eau standard

1650t

Longueur
Largeur

106.7m
10.15m

Vitesse

38kn

Canons
Positions
Carac. Canon
Carac. Obus

120/50 Ansaldo 1936
1*2 à l'avant, 1*2 à l'arrière
7/8 coups/min 18.9km
23.5kg Vitesse initiale 950m/s

Torpilles
Position
Masse/Taille
Explosif
Portée/Vitesse

2*3 533mm, probablement une variante des W260/533.4
2*3 au centre
1.5~1.7t 7.2~7.5m
TNT 250~270kg
3~12km 26~49kn

Variantes

- Le second groupe avait un canon simple 120/50 Ansaldo 1940 supplémentaire pour sa batterie principale
- Velite, du second groupe, possédait un 120/15 OTO 1934 pour fusées éclairantes en lieu et place du canon simple supplémentaire
- Legionario, Fuciliuere et Velite reçurent un radar pendant leur service
- Entre 1941 et 1942, beaucoup de navires du premier groupe reçurent le canon simple 120/50 Ansaldo 1940 supplémentaire
- Entre 1941 et 1943, l'anti-air fut plusieurs fois augmenté, ammenant à sacrifier parfois un tube de torpille et un 120/15 OTO 1934 lance-fusées

Notes

 

 

\Conclusion

 

Oui, je sais. J'ai été mort pendant 4 mois et là je vous reviens avec encore des destroyers et en PLUS d'une nation pas énormissime (les gens ici qui sont pas fans d'US, de japon ou d'anglais sont des hardcore patriot, ya pas un seul pangolins pour s'intéresser à l'Italie).
Mais j'avais envie de parler de ces destroyers. En faisant mes techtree je me suis attaqué à cette nation par esprit de complétionniste (avoir toutes les nations majeures) et je suis simplement tombé amoureux de ces navires italiens - et pas que des noms. Les design sont à la fois spécifiques à la nation et suffisamment proche de l'idée qu'on se fait de leur classe, et on voit plus que parfaitement particulièrement dans les destroyers cette courbe d'apprentissage qui commence avec des navires test un peu moisi, qui passe par de gros problème (de stabilité ici), et qui aboutit à une classe quasi parfaite, fruit d'efforts et d'années de recherches et d'essai. Oui, les nations japan-like qui te sortent 72 révolutions à l'heure c'est bien. Et les US like avec 159415 navires par classe et 215891874 classe par types de navire c'est bien aussi. Mais avoir une nation avec moins de bateau, qui progresse lentement mais surement vers la perfection de son idée originelle, ça fait aussi du bien. Quelques navires, pas trop. Des navires imparfaits mais corrects. Avec leurs atouts et leurs inconvénients. D'excellents petits navires. Ca détend.

 

Alors certes, l'article est un peu moins "fun", un peu plus technique. Il n'y a pas autant d'anecdotes de combats que dans le Pacifique, les navires n'ont pas fait grand chose. Mais il faut savoir se diversifier et j'espère que si les harcore stat-lovers ont appréciés mes tableaux, les gens casual ont pu tout de même lire les petits résumés et apprendre une ou deux choses sur ces petits destroyers. Tant que cette lecture vous intéresse, j'ai accompli mon travail - et si je vous ai appris un truc, je l'ai doublement accompli. Quant à moi, je suis content de ce que j'ai écris et ça m'a amusé de faire les recherches et la réalisation, donc j'ai déjà à moitié réussi mon travail. A vous de me dire si j'ai réussi l'autre moitié. Commentaire, remarques, critiques, à vos claviers !

 

Et surtout merci d'avoir lu ~

 

1487271310-moltegracie.jpg

Edited by LastButterfly
  • Cool 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
[1-AUS]
Players
406 posts
4,802 battles

Si wg veut les implanter ( et je suis pour qu'on mette les rita... heu les italiens) ils vont avoir du boulot pour les rendre compétitifs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Beta Tester
5,052 posts
2,939 battles

Si wg veut les implanter ( et je suis pour qu'on mette les rita... heu les italiens) ils vont avoir du boulot pour les rendre compétitifs.

 

Sur un potentiel IG j'ai donné mon avis (plutôt réaliste pour une fois) ici : 

http://forum.worldofwarships.eu/index.php?/topic/71143-les-techtree-du-papillon-archive/page__pid__1567869#entry1567869

Spoiler "DD1" pour l'idée fun.

 

Je n'ai pas donné d'équilibrage pour la seconde branche que j'ai designé mais c'est loin d'être impossible. Etant donné que WG joue avec les carac max et pas technique, ils peuvent en faire des combattants très rapides avec des reload courts autant sur les canons que les torpilles, plus des canons à poivre qu'autre chose, mais à force d'impact rapides tu finis par endommager.

Ya moyen j'dis. Après bon ce jeu est pas historique donc tout est possible, dans ce topic, je parlais que de l'histoire.

Edited by LastButterfly

Share this post


Link to post
Share on other sites
Players
101 posts
1,687 battles

Ahh, des nouvelles Légendes Oubliées !!

Ca c'est cool, merci cher Papillon.

 

A quand les DD US ?

  • Cool 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Beta Tester
5,052 posts
2,939 battles

Ahh, des nouvelles Légendes Oubliées !!

Ca c'est cool, merci cher Papillon.

 

A quand les DD US ?

 

Pour l'instant je prépare (comprenez recherche) un truc un peu trop gros sur les CV US, mais je ne sais pas ce que je choisirai après. Je finirai par faire les DD US éventuellement et rapidement pasque c'est des DD mais je peux pas garantir que c'est pour de suite. Après l'avenir nous le dira ^^

 

Merci d'apprécier en tout cas ! =3

  • Cool 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
[UTW]
Weekend Tester, In AlfaTesters
8,056 posts
6,696 battles

C'est pas vrai du tout qu'on s'intéresse pas à la Regia Marina. Je bave sur la classe Littorio depuis que j'ai trouvé une photo du Roma et que j'ai entendu parler de leur système très inventif de protection anti-torpille.

Les BB italiens m'intéressent beaucoup plus que les anglais en fait.

  • Cool 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Beta Tester
5,052 posts
2,939 battles

C'est pas vrai du tout qu'on s'intéresse pas à la Regia Marina. Je bave sur la classe Littorio depuis que j'ai trouvé une photo du Roma et que j'ai entendu parler de leur système très inventif de protection anti-torpille.

Les BB italiens m'intéressent beaucoup plus que les anglais en fait.

 

Rare. C'est rare que les gens d'ici s'intéressent à la Regia Marina. Et quand c'est le cas c'est généralement centré sur la classe Vitterio Venetto ^^ d'un autre coté ils ont pas eu tant de BB que ça. En fait, WWII-era, ils n'ont QUE Vittorio Venetto, même s'il leur restait aussi les vieilles WWI-era classes Conte di Cavor et Andrea Doria.

Je ne suis pas un grand fan de cuirassés donc je ne vois pas très bien la diversité entre les nations (même si le système anti-torpille Plugliese est définitivement notable), en revanche je suis un fan de leur croiseurs autant que de leurs destroyers. Je vous promets que vous allez en entendre parler de Capitini Romani, Zara, la superclasse Guissiano et même des vieux trucs comme Etna. Et encore heureux que je me mette pas à causer de designs et que j'en reste aux navires qui ont existés sinon entre les idées louches d'Ansaldo, les UPXX, Commandanti Medagli d'Oro et Constantzo Ciano, on en aurait pas fini...

 

M'enfin, je causerai surement d'autres classes d'Italie dans le futur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
[LRF]
Players
86 posts
5,315 battles

Bravo superbe post  sur la cinquième marine du monde. Des cuirassés  superbes et modernes . des croiseurs rapides et variés . de nombreux destroyer . en plus la marine italienne a été courageuse et active pendent les deux conflits . plus active que la marine de surface allemande .

Share this post


Link to post
Share on other sites
[UTW]
Weekend Tester, In AlfaTesters
8,056 posts
6,696 battles

Rare. C'est rare que les gens d'ici s'intéressent à la Regia Marina. Et quand c'est le cas c'est généralement centré sur la classe Vitterio Venetto ^^ d'un autre coté ils ont pas eu tant de BB que ça. En fait, WWII-era, ils n'ont QUE Vittorio Venetto, même s'il leur restait aussi les vieilles WWI-era classes Conte di Cavor et Andrea Doria.

 

Bof, tu sais les anglais niveau cuirassé ils avaient une masse phénoménale de vieilleries aussi pendant la WW2. La plupart sont de vieux design. C'est plutôt du côté des CV qu'ils avaient de chouettes engins. Indomitable est une beauté.

Ils avaient une marine puissante parce qu'ils avaient masse de navire, mais franchement Scharnhorst et Bismarck faisaient beaucoup plus moderne qu'une bonne partie de la marine anglaise. Même Hood qui passait pour un de leur plus moderne datait des années 20.

 

Les italiens sont tout autant susceptible d'avoir une branche de cuirassé du coup. Roma, en gros, c'est un NC avec une moins bonne AA, mais des canons de 381 autrement plus violents que les 406. Leur vélocité en sortie était dans les 850-870m/s (contre les 700 du NC). Ils perdaient en précision par rapport à leurs homologues français et anglais mais avaient une meilleure pénétration.

En terme de vitesse également, le Roma faisait du 30kts là où le NC en faisait du 27 (par contre il a une puissance moteur équivalente pour 10000 tonnes de plus (35kt pour NC contre 45kt pour Roma). Et il est globalement plus blindé sauf dans les barbettes.

 

Enfin, c'est un engin juste parfait pour le tier 8 face à NC, Richelieu et Bismarck quoi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Players
2,737 posts

 anciens esploratori reclassifiés en destroyer au milieu des années 30, soit des design plus modernes.

 

Esploratori .? 

Scout cruiser en gros

 

Ah le problème italienne est méditerranéen , leur navire sont soie trop petit ou soie trop gros 

. Les design sont à la fois spécifiques à la nation et suffisamment proche de l'idée qu'on se fait de leur classe, et on voit plus que parfaitement particulièrement dans les destroyers cette courbe d'apprentissage qui commence avec des navires test un peu moisi, qui passe par de gros problème (de stabilité ici), et qui aboutit à une classe quasi parfaite, fruit d'efforts et d'années de recherches et d'essai

 Cela n'est pas typiquement italien

Ont retrouve le mème parcourt en  France , dans un moindre mesure 

 la France ayant gelée ces constructions  entre 1915 et 1919 , elle  ce retrouvera dans l'obligation de construire .
la classe Bourrasque est franchement médiocre et  considéré comme  "peut stable "  , le  canon de 130 est trop lourd ,  le problème ne pouvant être résolue , la marine a  envisagé de réduire cet armement a 3 canons

 

 les navire ayant survécus a juin 1940 seront transformé en escorteur , perdant un canon et 3 TLT

 

Parallèlement a la Classe Bourraque/Adroit , la France sortira la classe Chacal  un Bourrasque agrandie  donc le succès  lancera une vague de   Contre-torpilleur   " Hors norme  "

 

Il faudra attendre la fin des année 1930 pour voire la france planché a nouveaux sur un destroyer , la classe le hardi

 

- Le principale problème de l’équipement italien , c'est que  la valeur pratique est très différente de la valeur théorique 

 

 

Ont retrouve encore dans une moindre mesure , ce problème dans la MN avec l’artillerie secondaire du Dunkerque , voire de la tourelle quadruple

 

Je ne parlerais pas des tourelle de 133 britannique qui était incapable de faire de l'AA ou des  canons  russe/sovietiques  qui avaient une durée de vie de 50 a 70 obus :sceptic:

 

Étonnamment  la fin des années 30 et le développement de nouvelle technologie  résoudra beaucoup de ces problématiques , donnant aux passage un grand coup de vieux a des bateaux  sortie il y'a 15  ans .

 

 Le développement du radar et du porte avion notamment

 

Ou tout simplement , le développement de la  constructions navale  moderne (  soudure ; construction modulaire  )  qui permet de construire plus rapidement des navires plus gros .

 

Mais aussi ont peut que l'ensemble des construction navale sur 15 ans a largement fait avancer les choses , aux point qu'un croisseur comme l l'Exeter n'a plus véritablement de valeur comparé a un Belfast

 

Trop vulnérable a une attaque aérienne et faisant figure de dinosaure

 

 


-Le second problème c'est l’entêtement italien pour construire la  marine de la victoire

la ont retrouve une vision assez japonaise , focalisée sur la victoire

 

Dans les années 1920 , l'Italie fasciste  par orgueil  veut supplanter sa rivale française et devenir la principale puissance méditerranéenne

 

Pour ce faire elle applique sa propre méthode

 

la  flotte de destroyer n'est pas vue de la mème manière qu'en France ( sa rivale )

-Le gros destroyer italien est  en réalité classé comme  croiseur-éclaireur  et  la marine italienne joue clairement ces billes sur le croiseurs léger et les  cuirassés

 

- Le Destroyer est considéré comme un escorteur de capital ship ou tout simplement un navires + ou -  côtier 

 

 

 

 en même temps après avoir passé 25 ans à développer presque uniquement des canons doubles de 120mm, j

 

A cela , la France a aussi testé le canon sur affut jumelé   et la  Mn  conclue que la cadence de tir n’était pas compétitive , le manque de place sur le pont faisait que le chargeur de gauche gênait le chargeur de droite , cela explique le fait que l'affut simple est resté la norme sur les destroyers des années 1920-1920 .


le seul avantage serait d'un point vue stabilité .

Edited by Crazy_defender_2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Beta Tester
5,052 posts
2,939 battles

 

Bof, tu sais les anglais niveau cuirassé ils avaient une masse phénoménale de vieilleries aussi pendant la WW2. La plupart sont de vieux design. C'est plutôt du côté des CV qu'ils avaient de chouettes engins. Indomitable est une beauté.

Ils avaient une marine puissante parce qu'ils avaient masse de navire, mais franchement Scharnhorst et Bismarck faisaient beaucoup plus moderne qu'une bonne partie de la marine anglaise. Même Hood qui passait pour un de leur plus moderne datait des années 20.

 

Les italiens sont tout autant susceptible d'avoir une branche de cuirassé du coup. Roma, en gros, c'est un NC avec une moins bonne AA, mais des canons de 381 autrement plus violents que les 406. Leur vélocité en sortie était dans les 850-870m/s (contre les 700 du NC). Ils perdaient en précision par rapport à leurs homologues français et anglais mais avaient une meilleure pénétration.

En terme de vitesse également, le Roma faisait du 30kts là où le NC en faisait du 27 (par contre il a une puissance moteur équivalente pour 10000 tonnes de plus (35kt pour NC contre 45kt pour Roma). Et il est globalement plus blindé sauf dans les barbettes.

 

Enfin, c'est un engin juste parfait pour le tier 8 face à NC, Richelieu et Bismarck quoi.

 

Bien sûr, les allemands restaient les maitres en termes de vieilleries néanmoins (anglais ou pas, les allemands sont les seuls a avoir gardé des pré-dreadnought pour la WWII... Des pré-dreadnought quoi xD)

 

Les italiens aussi sont susceptibles d'avoir une belle branche de BB et Vittorio Venetto d'être au T8. Ils ont assez de design et leurs précédents datant de la WWI étaient tout aussi excellents et rapide ( ils ont rapidement fait du 27/28kn leurs cuirassés). Le seul véritable problème c'est pour le TX, même si un UPXX peut très bien passer TIX (UP41 est une amélioration de Vitorrio Venetto avec des 406mm), il n'y a pas de TX. A part un design très obscure, codename Leonardo Da Vinci selon mes sources mais en réalité elle n'a pas de nom car elle désigne une proposition légère et jamais reconduite de créer une sorte de super-Vittorio Venetto avec une tourelle principale en plus.

La proposition a été faite pour sûr, mais il est douteux que le projet ai jamais été même dessiné, donc à voir.

Sinon il y a aussi un battlecruiser avec des 456mm qui a été évoqué brièvement par la Regia Marina mais très rapidement abandonné et donc jamais dessiné non plus.

Si on discard les deux là le dernier choix poossible serait d'insérer le design pré-Vittorio Venetto qui la prévoyais en battlecruiser beaucoup plus light et de bumpé Vittorio Venetto et UP41 mais Vittorio fait un tellement bon TVIII que j'ai pas envie de l'en sortir.

 

Ansaldo a dessiné pas mal de projet de DD/CL/CA et les italiens ont construits beaucoup de navires pour les nations mineures, Grèces/Turquie/Yougoslavie/Roumanie et aussi en Amérique du Sud, donc ya de quoi s'inspirer pour CA/CL/DD, mais pour les BB... Ya pas grand chose en TX de disponible.

 

Cela n'est pas typiquement italien

 

Me suis mal exprimé.

Le design est assez proche d'une idée de destroyer plus classiques. Quand les français étaient à fond sur les contre-torpilleurs tellement lourds que c'en était des croiseurs légers, que les allemands les bardaient de mines et d'AA, que les US faisaient de la masse-production d'escorteurs et que les japonais tentaient de fit de plus en plus de torpilles, les DD italiens sont plus proches de l'idée de départ d'un destroyer, c'est à dire un navire petit, au départ conçu pour engager les navires mineurs, plus tard pour l'escorte, éventuellement capable d'attaquer d'eux même après avoir été équippés de torpilles. Plutôt que d'essayer de partir dans des escortes pures ou des destroyers de combats lourds et énormes, les Italiens ont perfectionné l'idée originelle du destroyer sans la modifier. C'est un choix, bon ou mauvais, on s'en fout, mais assez spécifique ; et ce perfectionnement, on le voit très bien parce que les classes sont peu nombreuses et peu fournies ce qui permet de facilement distinguer la courbe d'amélioration, là où chez les anglais c'est un bordel sans nom et t'as des classes, des sous-classes et des classes s'entrecoupant absolument partout.

 

A cela , la France a aussi testé le canon sur affut jumelé   et la  Mn  conclue que la cadence de tir n’était pas compétitive , le manque de place sur le pont faisait que le chargeur de gauche gênait le chargeur de droite , cela explique le fait que l'affut simple est resté la norme sur les destroyers des années 1920-1920 .


le seul avantage serait d'un point vue stabilité .

 

D'un point de vue taille et vitesse surtout. La vitesse en trial des Italiens était phénoménale, les autres nations ont attendu 1935+ pour rattraper les vitesses théoriques des designs italiens des années 20. Après, bien sûr, la vitesse pratique des italiens était plus faible - dûe à beaucoup de problèmes autres que les moteurs ou les canons.

Et question taille aussi, les destroyers italiens n'ont pas beaucoup grossi au fil des années, là où les Français, qui se sont centrés sur les contre-torpilleurs, sont parti dans des navires bien plus larges. Une taille minimale peut représenter, sinon un avantage, au moins des caractéristiques différentes qui étaient voulus par les design, d'où le choix de deux canons doubles et pas plus, ou pas de canons simples.

 

Quant aux 120mm eux-même, les modèles d'Ansaldo à travers les années 20 étaient excellents et ceux des années 30 encore plus. Les 120mm ont peu d'étrangers à qui se comparer - les US n'ont fabriqué AUCUN 120mm au XXè siècle et un seul design avant, les Français en avaient 3/4 dont un japonais, les japonais l'avaient surtout comme vieux canons de WWI pas reconduit, les allemands sont rapidement passé à un plus gros calibre pour aboutir à leur fameux 128... D'une manière générale, la décision des italiens de conserver le 120mm était assez spécifique. Et les versions finales étaient très bien et allaient parfaitement aux navires les portant - Soldati le prouve suffisamment.

Edited by LastButterfly

Share this post


Link to post
Share on other sites
Players
949 posts
7,585 battles

Merci LastButterfly pour ces informations très intéressantes. Il y a largement de quoi faire une belle branche DD avec des caractéristiques assez intéressantes sur les canons.

 

Les obus sont assez lourds : 23,15 kg, pratiquement le poids des 5" US et surtout ce sont des railguns : 920 à 950 ms. Par contre, leur cadence de tir me parait bien faible :  6 à 7 coups par minute, 7 à 8 sur les derniers modèles, ce n'est pas énorme pour ce calibre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
[IOWA]
Players
6,180 posts
12,001 battles

Dis moi Last ? Il y avait des pétroliers chez les italiens ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Players
2,737 posts

 

 

Les italiens aussi sont susceptibles d'avoir une belle branche de BB et Vittorio Venetto d'être au T8. Ils ont assez de design et leurs précédents datant de la WWI étaient tout aussi excellents et rapide ( ils ont rapidement fait du 27/28kn leurs cuirassés). Le seul véritable problème c'est pour le TX, même si un UPXX peut très bien passer TIX (UP41 est une amélioration de Vitorrio Venetto avec des 406mm), il n'y a pas de TX. A part un design très obscure, codename Leonardo Da Vinci selon mes sources mais en réalité elle n'a pas de nom car elle désigne une proposition légère et jamais reconduite de créer une sorte de super-Vittorio Venetto avec une tourelle principale en plus.

La proposition a été faite pour sûr, mais il est douteux que le projet ai jamais été même dessiné, donc à voir.

Sinon il y a aussi un battlecruiser avec des 456mm qui a été évoqué brièvement par la Regia Marina mais très rapidement abandonné et donc jamais dessiné non plus.

Si on discard les deux là le dernier choix poossible serait d'insérer le design pré-Vittorio Venetto qui la prévoyais en battlecruiser beaucoup plus light et de bumpé Vittorio Venetto et UP41 mais Vittorio fait un tellement bon TVIII que j'ai pas envie de l'en sortir.

Oui de beau BB , comme toujours , les dreadnought italien était sensiblement supérieur aux français , ce qui motivera  la classe Bretagne , qui dans les fait n'a comme unique  avantage  d'offrir une artillerie de 340 face aux 305 Italien/austro-hongrois et turque .

 

 

 

 les DD italiens sont plus proches de l'idée de départ d'un destroyer, c'est à dire un navire petit, au départ conçu pour engager les navires mineurs, plus tard pour l'escorte, éventuellement capable d'attaquer d'eux même après avoir été équippés de torpilles. Plutôt que d'essayer de partir dans des escortes pures ou des destroyers de combats lourds et énormes, les Italiens ont perfectionné l'idée originelle du destroyer sans la modifier. C'est un choix, bon ou mauvais, on s'en fout, mais assez spécifique ; et ce perfectionnement, on le voit très bien parce que les classes sont peu nombreuses et peu fournies ce qui permet de facilement distinguer la courbe d'amélioration, là où chez les anglais c'est un bordel sans nom et t'as des classes, des sous-classes et des classes s'entrecoupant absolument partout.

Question de géographie , l’Italie possède une position unique en méditerranée , quasiment centrale , et bénéficiant de base en Libye

 

D'un point de vue taille et vitesse surtout. La vitesse en trial des Italiens était phénoménale, les autres nations ont attendu 1935+ pour rattraper les vitesses théoriques des designs italiens des années 20. Après, bien sûr, la vitesse pratique des italiens était plus faible - dûe à beaucoup de problèmes autres que les moteurs ou les canons.

Et question taille aussi, les destroyers italiens n'ont pas beaucoup grossi au fil des années, là où les Français, qui se sont centrés sur les contre-torpilleurs, sont parti dans des navires bien plus larges. Une taille minimale peut représenter, sinon un avantage, au moins des caractéristiques différentes qui étaient voulus par les design, d'où le choix de deux canons doubles et pas plus, ou pas de canons simples.

 

Oui , la course aux prestige , nos Contre-torpilleur ne dépassait pas  les 37 nd  , ces courses de vitesse ont pour objet de testé la résistance pratique des machines , d'autant plus qu'en France les chaudière/turbines n'était pas standardisé entre de conception française ou anglo-saxonne ( suivant le chantier de production )

 

Les italiens semblaient aussi victime de ce manque de standardisation

 

Quant aux 120mm eux-même, les modèles d'Ansaldo à travers les années 20 étaient excellents et ceux des années 30 encore plus. Les 120mm ont peu d'étrangers à qui se comparer - les US n'ont fabriqué AUCUN 120mm au XXè siècle et un seul design avant, les Français en avaient 3/4 dont un japonais, les japonais l'avaient surtout comme vieux canons de WWI pas reconduit, les allemands sont rapidement passé à un plus gros calibre pour aboutir à leur fameux 128... D'une manière générale, la décision des italiens de conserver le 120mm était assez spécifique. Et les versions finales étaient très bien et allaient parfaitement aux navires les portant - Soldati le prouve suffisamment.

 

Le 120 mn  était très apprécié   dans la Royal navy , la Royal navy qui appréciais encore plus le 102 qui sera servit a tout les sauces  , donc les petit calibre ne sont pas a sous-estimé .

 le 120 mn  Français , c'est une longue histoire :trollface: , mais la marine en fabriquer plus de 200  en 1916-18 

il s'agit d'un tube de canon de 120 L de Bange ( ml 1878 ) relié a un berceau de marine   , cette pièce n'avait qu'un avenir limité et la MN accouche du  130 mn ml 1919

Cette pièce était trop lourde pour un destroyer et la MN  dans l’impossibilité de sortir une pièce moderne copiera honteusement les pièces  de 150 allemandes  pour sortir sont 138 CT

 

 L'amiral Darlan posant fièrement devant un 120 L de marine , une pièce d’artillerie archaïque d'autant plus que le tube remonte a 1878 , les finlandais garderont cette pièce en service jusqu'aux milieux des années 1960 ,clôturant une carrière de 87 ans :D

 

tak7kp.jpg

 

 

 

 

Edited by Crazy_defender_2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Players
4,517 posts
7,849 battles

Bon j'ai finalement pris le temps de lire ton article et c'est très intéressant. Tout ce que connaissait des DD italiens étaient leur tenu à la mer plus que discutable et leur autonomie modeste (ben oui depuis l'Italie tu es proche de tout et il n'était pas prévu de les emmener dans l'Atlantique.

 

En tous cas félicitations pour le boulot de documentation.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Players
2,737 posts

Bon j'ai finalement pris le temps de lire ton article et c'est très intéressant. Tout ce que connaissait des DD italiens étaient leur tenu à la mer plus que discutable et leur autonomie modeste (ben oui depuis l'Italie tu es proche de tout et il n'était pas prévu de les emmener dans l'Atlantique.

 

En tous cas félicitations pour le boulot de documentation.

Curieusement , les sous-marins italien ont fait le voyage " Bordeaux-Japon " , était sans aucun doute d'excellent marcheur

 

L"hydrodynamique du kiosque était vraiment en avance avec des lignes simple et fluide ,  préfigurant ceux des sous-marins d'après guerre

( malheureusement  les gros canons .....  )

3.jpg

https://fr.wikipedia.org/wiki/Classe_Marcello

https://en.wikipedia.org/wiki/Italian_submarine_Comandante_Cappellini

https://en.wikipedia.org/wiki/Italian_submarine_Luigi_Torelli

Edited by Crazy_defender_2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×