Jump to content
Sign in to follow this  
You need to play a total of 1 battles to post in this section.
Amomo2013

Guide: Les croiseurs allemands, trucs et astuces

46 comments in this topic

Recommended Posts

Beta Tester
270 posts
2,561 battles

 

Bonjour à tous !

 

Nous allons traiter ici du sujet des croiseurs allemands. En effet, nombre de joueurs après avoir été rebuté à leur lancement, se jettent maintenant dans les mers teutonnes.

Mais qui sont-ils réellement ?

Au regard de certains experts ce sont des snipers équipés de maillots de bain jaune fluo… Mais c’est mal les connaître, et nous le verrons ici.

 

        I.            Généralités :

 

Comme vous pourrez le constater les croiseurs allemands sont en générale inférieurs à leurs homologues japonais et américains quant à leur blindage et leur maniabilité.

En effet à haut tiers leur blindage ne dépasse pas les 110mm sur la citadelle (GSC110_Hindenburg">Wiki), alors que le Zao est à 152 mm.

 

Or face à des canons de 460 du Yamato, vous avez intérêt à vous cacher…

 

Donc leur force ne réside pas dans leur blindage, mais au-dessus, soit leurs canons.

 

Pour tous les amateurs de World of Tanks, les croiseurs ressemblent aux chars moyens. Autrement dit vous devez combattre à distance ; en deuxième ligne.

 

En effet et depuis le tier 2 à 9 (excepté le Yorck, voir le Hipper), la cadence de tir est redoutable. Certes le Hindenburg se fait battre par le Des Moines (cadence de tir de 6 coups minute contre 10 pour le Des Moines) ; mais vous possédez un avantage certains, vos obus AP et les dégâts qu'ils peuvent engendrer.

 

Pour connaître la différence entre les obus AP et HE, je vous invite à lire le merveilleux guide de MADCompany  à l’adresse suivante : http://forum.worldofwarships.eu/index.php?/topic/7227-guide-lart-du-tir-balistique/

 

Ainsi les croiseurs allemands tirent vite, font mal grâce à leurs obus AP ; mais ne sont pas fait pour rester en première ligne.

 

 

      II.            Evolution à travers les niveaux :

 

Au cours des premiers tiers 1 à 4 ; vous pourrez constater que leur cadence de tir est incroyable. Vous faites pleuvoir une pluie d’obus sur l’adversaire.

 

Néanmoins face à cela, WG a décidé que ces obus ne feraient que peu voir pas de dégâts. Néanmoins on observe déjà la différence de dégâts entre les obus AP et HE. Ainsi le Kolberg a 1200 de dégâts par obus HE et 2300 pour les obus AP.

 

Toutefois sa cadence de tir est de 15 coups minute contre 10 pour l’équivalent japonais, et 6 pour l’américain.

Plus on grimpe, plus la spécificité allemande se fait ressentir.

 

Ainsi après l’écueil du tier 4, le Karlsruhe qui ressemble plus au bus magique se baladant au fonds des océans qu’au train fantôme; sensation qui se justifie notamment à cause de sa faible vitesse de croisière 27 nœuds contre 35 nœuds pour le Phoenix et 34.5 nœuds pour le Kuma ; vous arriverez au tier 5 le Königsberg. (Un conseil : Ne vous focalisez pas dessus, après c’est meilleur)

 

Ce croiseur léger est le premier à disposer de tourelles triples et il commence à dépasser ses équivalents adverses notamment au niveau de son artillerie.

 

En effet il dispose de 3 tourelles triples de 150mm qui tirent à une cadence de 8 coups minute pour 3900 de dégâts  maximum en AP.

 

A partir de ce tier il est recommandé de commencer à jouer en AP. En effet on peut noter que les dégâts en AP sont plus de 2 fois supérieurs à ceux réalisés en HE.

 

Donc dès le commencement de la partie choisissez les obus AP, excepté pour les destroyers, mais nous y viendront un peu après.

 

Le Nurnberg (tier6) ressemble au tier 5 mais néanmoins il possède un avantage sur son prédécesseur, notamment avec une amélioration de la rotation de ses tourelles arrière. En effet vous pourrez noter unléger décalage dans la rotation des deux tourelles arrière sur le Königsberg ce qui a parfois le don d'énerver et surtout de surprendre.

 

Avec le Nurnberg, ceci disparaît néanmoins les tourelles restent identiques en terme de dégâts et de temps de rechargement.

 

Vous restez inférieurs en termes de résistance par rapport aux autres équivalents puisqu'en en face vous aurez droit au Cleveland et à l’Aoba, mais vous les dépasserez grâce à l’importance de vos dégâts réalisés en AP. Bon certes le Cleveland reste leader en terme de croiseur tier 6, mais bon…

 

Viennent ensuite les croiseurs lourds.

 

Vous débuterez avec le Yorck. Ce croiseur est le premier à posséder deux tourelles avant, deux tourelles arrière.

Ses tourelles de 210mm ont été up à la mise à jour 0.5.2. En effet autrefois la rotation des tourelles dépassait les 40 secondes . Maintenant elle n'est que de 34.6 secondes ce qui le met au niveau de ses adversaires. 

 

Vous possédez également des obus AP qui feront au maximum 5500 de dégâts, soit un potentiel de (4*2*5500= 44000) 44.000 de dégâts en citadelles si tous vos obus touchent).

 

Je n’ai personnellement pas trop joué le Yorck car à l’époque la rotation des tourelles m’excédait. Néanmoins l'angle de giration (virage) est supérieure aux autres croiseurs allemands. En effet, elle n’est que de 650m pour un temps de basculement du gouvernail de 8.1 sec.

 

De plus la taille du croiseur est relativement petite, et vous pourrez par conséquent éviter aisément les torpilles adverses, et virer rapidement pour éviter les obus qui tomberont sur vous.

 

Vous noterez également qu’à partir du haut tier, vos points de vie dépassent ceux des équivalents américains et japonais, et votre résistance augmente. Puisque dans les niveaux précédents vous aviez tendance à perdre 1 ou plusieurs modules par obus reçus.

 

En effet il semblerait que les développeurs aient appliqué la même logique qu’avec les cuirassés japonais. Leur blindage est certes inférieur aux cuirassés américains mais leur point de vie est supérieur à ces derniers.

 

Le Yorck est également facilement camouflable en effet sa distance de détection de surface est de 13.9 km alors que votre portée de tir est de 17.3km…

 

Le Hipper, est quant à lui un petit bijou la précision de ses canons de 203mm est phénoménale et sa dispersion maximale n'est que de 155m, soit à 17km l'équivalent d'un cheveu.

 

Néanmoins sa cadence de tir diminue légèrement est passe à 4.6 coups minutes. Ce qui vous laisse le temps de voir où vont tomber vos obus avant de tirer à nouveau.

 

Par ailleurs ils retrouvent un défaut quelque peu gênant qui est la lenteur de l'angle de giration et la longueur du navire. Ces deux difficultés se trouvent chez les croiseurs allemands de tiers 8 à 10.

 

En effet la giration d’un Hipper est de 740m pour 10.7 sec de temps de basculement du gouvernail, ce qui vous force à anticiper la venue de torpilles ennemis.

 

 

Le Roon est le Hindenburg peuvent être traités ensembles. Leur blindage est légèrement plus résistant que celui du Hipper ; et ils possèdent une cadence de tir améliorée, avec notamment une cadence à 6 coups minute.

 

 

 

    III.            Stratégies à mettre en place :

 

 

Si vous avez pu tout lire jusqu’ici bravo !!!

 

Maintenant attaquons le vif du sujet, les stratégies à appliquer.

 

Comme on l’a noté plus haut, les croiseurs allemands ont une coque faite de papier mâché… Et par conséquent ne sont pas fait pour mener des raids seuls.

Ils sont doués pour le soutien des croiseurs et cuirassés alliés, ainsi que la chasse aux destroyers ennemis.

 

Je mets en dessous un de mes replay gentiment commenté par Noblus et publié sur sa chaine.

 

 

Ce replay démontre la capacité du Hipper à chasser les destroyers adverses. Face à eux il est fortement recommandé de tirer non pas à l’AP (risque de surpénétration) ; mais à l’HE.

Grâce à votre cadence de tir vous pourrez faire rapidement mal à ces destroyers en détruisant leurs modules rapidement(torpilles, moteur, gouvernail), et vous pourrez  ainsi prendre le dessus.

 

Assisté de vos alliés vous pourrez également grâce à votre vitesse de croisière aller capturer des bases. Ici la C, puis la B.

 

Néanmoins il est peu recommandé d’aller combattre seul les croiseurs et cuirassés adverses. En effet dans cette vidéo je décide de m’attaquer à un Nagato ce qui va me couter cher en points de vie.

 

Les obus chargés sont des pénétrants (AP), en effet le ratio de dégâts est supérieur en AP qu’en HE à compter du tier 5. Par ailleurs, votre capacité à déclencher des incendies est très faible, donc quitte à faire des dégâts prenez les AP.

 

Là où pour les croiseurs japonais il est recommandé d’utiliser les HE puisqu’ils font plus de dégâts et leur chance d'incendie est plus forte ; pour les allemands je recommande d’utiliser les AP constamment.

 

Néanmoins à partir du moment où vous montrez votre flanc c’est fichu, vous perdrez 30-50% de votre barre de vie en une salve, et je recommande donc de vous angler entre 20 et 30 degrés pour montrer le maximum de blindage à l'adverse et pour encourager les ricochets. Les joueurs de World of Tanks sauront de quoi je parle.

 

En cas de duel avec un cuirassé ennemi je vous conseil d'anticiper vos changements de direction, et je recommande de le faire quand les cuirassés rechargent. Pour les croiseurs maintenez un feu nourrit pour les forcer à tourner, voir utilisez vos torpilles, pour les faire fuir.

 

Toujours observer la bouche des canons ennemis, pour anticiper les tirs en tournant en conséquence comme l'indique Sana Khan. Par ailleurs en cas de fuite face à l'adversaire éviter de vous montrer de face ou de dos directement. En effet vous augmenterez la chance de perdre des modules notamment le gouvernail et les moteurs comme l'indique également Didamigo. ​Ceci se retrouve généralement dans les bas tier, soit jusqu'au niveau 8.

 

Vous noterez également que la DCA est malheureusement moins efficace que celle des américains, mais elle fait quand même le travail.

 

Dans cette vidéo, j’utilise cette fois le Roon :

 

 

Comme je l’ai indiqué précédemment, je reste en retrait au début de la partie, j’utilise mes obus AP pour viser le flanc des croiseurs adverses, et je lance la chasse aux destroyers ennemis dès qu’ils se pointent.

 

Néanmoins cette partie reste intéressante sur la nécessité de procéder au cap des bases.

 

En effet nous sommes menés au point, néanmoins le choix d’aller caper pour prendre des bases est réalisable par les croiseurs allemands.

 

Ainsi lors du cap de la base B, face au Kutuzov, je lance mes torpilles pour le forcer à s’éloigner, et pour me laisser le temps de caper, pendant que l’Amagi recharge.

 

Assisté des autres croiseurs qui me suivent on se charge de tuer le destroyer et l’Amagi.

 

Ma portée de tir et la capacité de dégâts de mes obus AP me permettent de finir tranquillement le Kutuzov qui a la gentillesse de me montrer son flanc.

 

Ainsi pour conclure cette partie, les croiseurs allemands doivent être joués en deuxième ligne, pour ensuite aller en première chasser et détruire les plus faibles.

 

Vous pouvez également changer le cours d’une bataille en allant caper à la fin de la partie, à condition d’être soutenu par vos coéquipiers.

 

Car cette branche ne peut être jouée seul, vous devez rester près de vos alliés. Rappelez-vous également qu’en raison de la faiblesse de votre blindage vous faites une cible de choix pour vos adversaires.

 

Et qu’en conséquent vous devez donc rester à l’abri.

 

 

 

 

 

    IV.            Les petits conseils d’Amomo2013 :

 

 

  •          Ne restez jamais constamment en vue binoculaire, sinon vous ne verrez pas les obus adverses,

  •          Mettez à profit votre portée de tir pour viser les flancs des navires isolés,

  •          Votre choix de rester un peu en retrait de la ligne de front vous permettra de défendre la base en cas de besoin,

  •          NE RESTEZ JAMAIS SEUL ! Jouez en équipe

  •          Privilégiez l’adversaire qui montre son flanc, même si il est un peu plus loin que les autres,

  •          Etant fragile, vous êtes une cible de choix, restez donc à l’abri avant d’aller chasser les navires les plus faibles.

 

 

 

 

Voilà ce que je peux dire sur les croiseurs allemands. Surtout n’hésitez pas à faire un retour, voir améliorer ce guide.

 

En effet ces navires sont peu ou mal joués. Car peu de gens prennent le temps de bien lire les stats, et ne connaissent pas forcément l’attitude à adopter, surtout si avant on jouait des croiseurs américains ou japonais.

 

Cependant je n’ai pas la prétention de dire que je suis le meilleur joueur de croiseurs de WOWs, et je m’en garderai bien ; ce sujet me permet de faire un retour sur mon expérience avec ces croiseurs et donner des astuces à ceux qui en ont besoin.

 

Si toutefois ce sujet a évoqué des vocations et des succès, j’en serai très heureux !

 

A très bientôt Ingame je l’espère !

 

 

PS : Merci beaucoup à Noblus d’avoir eu la gentillesse de publier et de commenter mes replays, je lui en donnerai bientôt d’autres et dans lesquels j’aborderai avec lui les stratégies de défense de base et de rester groupe.

 

Edited by Amomo2013
  • Cool 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
[CHATS]
Beta Tester
3,351 posts
5,597 battles

 

 

Or face à des canons de 410 du Yamato, vous avez intérêt à vous cacher…

Aaaah Yamato et ses 410 mm

 

13745110.jpg

 

C'est du 460mm voyons ! 

 

Sinon jolis pavé, essaye juste de modifié quelque erreur sur les navires (Genre tu parle du Konigsberg qui a deux tourelle, il en a 3) petite erreur d'inattention 

 

Apres effectivement je vois quelque défaut dans le gameplay, par exemple du hipper (Le replay de la vidéo), quelque choix que je trouve discutable, par exemple envoyez les torpilles sur le DD, vus ses point de vie ce n'était pas très utile, enfin voila c'est des truc minime et tout le monde fais ses erreur 

Edited by Ethors

Share this post


Link to post
Share on other sites
Beta Tester
270 posts
2,561 battles

Merci Ethors ! :)

Je mérite en effet le bucher pour l'erreur du Yamato !! :hiding:

Après c'est comme je l'ai dit c'est mon retour, et l'avantage de ce sujet est d'éventuellement donner des conseils aux nouveaux joueurs de croiseurs allemands. Car il n'y en avait aucun. Juste un sujet qui parlait en général des croiseurs mais qui ne donnait pas d'astuces ou de stratégie à mettre en place.

 

Quant aux torpilles avec le Hipper, c'était par pur sadisme héhé :trollface:

N'hésite pas à donner tes retours ca enrichira le sujet, et ca aidera les lecteurs :honoring:

Edited by Amomo2013

Share this post


Link to post
Share on other sites
[CHATS]
Beta Tester
3,351 posts
5,597 battles

Je ne peux malheureusement pas vraiment venir enrichir le sujet de mon expérience sur les croiseurs allemands, je suis plus la justement pour voir il il n'y avais pas quelque astuce a avoir, je ne peux que amener mon expérience en tant que gameplay "Global" des croiseurs, mais pas spécifiquement des allemands, je n'en suis qu'au Konigsberg de toute façon tu as très bien résumé la chose, je ne trouve pas grand chose a rajouter

 

Je suis d'accord globalement sur ce que tu dis malgré ma faible expertise en la matière, je trouve que tu as très bien compris le gameplay du croiseur allemand (en tout cas je le vois comme ça également), les conseils sont un must have ce genre de chose je te dit la seul chose que je peu remarqué c'est justement cette décision de tirer a la torpille sur le DD (Comme en plus tu aurais pus faire du tir allié) mais la c'est juste qu'une petite erreur de choix ça n'as rien a voir vraiment avec les croiseurs allemands en général puis dans le feu de l'action des fois c'est compliquer de penser a tout

Share this post


Link to post
Share on other sites
[SKDR]
Beta Tester
2,976 posts

très bien , clair et précis.

 

 

Je retrouve tous les conseils que tu m'avais gentiment distillés.

Et le style de jeu bien particulier des croiseurs allemands et de chaque navire.

Une chose très appréciable est la fuite en utilisant les batteries arrières vu la valeur des AP , on continue à bien entamer ses pourchasseurs , la proie peut continuer

à défendre chèrement sa peau, mais ne pas hésiter à godiller dans cet exercice périlleux.

 

A noter cependant , qu'avant le tiers 7 yorck  les parties arrières de ces navires sont fragiles , donc au tiers 4/5/6 on risque gros  -> moteur et/ou gouvernail out.

Dès le yorck et sur le hipper je n'ai plus cette maladie congénitale qui amènent rapidement la mort de votre croiseur stoppé net dans son élan.

Edited by didamigo

Share this post


Link to post
Share on other sites
[SPAM-]
Players
11,159 posts
7,604 battles

Ton premier lien (quit fait 2 lignes chez moi) plante (erreur 404 sur le site wiki)

 

Je ne suis pas un as de l'ortho mais je peux corriger quelques soucis. Je te met ça en spoiler pour que tu puisses corriger ton poste.

 


 

 

Bonjour à tous !

 

Nous allons traiter ici du sujet des croiseurs allemands. En effet, nombre de joueurs après avoir été rebuté à leur lancement, se jettent maintenant dans les mers teutonnes.

 

Mais qui sont-ils réellement ? Au regard de certains experts ce sont des snipers équipés de maillots de bain jaune fluo… Mais c’est mal les connaître, et nous le verrons ici.

 

        I.            Généralités :

 

Comme vous pourrez le constater les croiseurs allemands sont en générale inférieurs à leurs homologues japonais et américains quant à leur blindage et leur maniabilité.

En effet à haut tiers leur blindage ne dépasse pas les 110mm sur la citadelle (GSC110_Hindenburg" style="background: none;; background: none; font-size: medium;; background: none; font-family: calibri;; background: none; color: rgb(5, 99, 193);">http://wiki.wargaming.net/en/Ship:PGSC110_Hindenburg), alors que le Zao est à 152 mm.

 

LIEN A CHANGER ! (mort)

 

Or face à des canons de 460 du Yamato, vous avez intérêt à vous cacher…

 

Donc leur force ne réside pas dans leur blindage, mais au-dessus, soit leurs canons.

 

Pour tous les amateurs de World of Tanks, les croiseurs ressemblent aux chars moyens. Autrement dit vous devez combattre à distance ; en deuxième ligne.

 

En effet et depuis le tier 2 à 9 (excepté le York, voir le Hipper), la cadence de tir est redoutable. Certes le Hindenburg se fait battre par le Des Moines (cadence de tir de 6 coups minute contre 10 pour le Des Moines) ; mais vous possédez un avantage certains, vos obus AP.

 

Pour connaître la différence entre les obus AP et HE, je vous invite à lire le merveilleux guide de MADCompany  à l’adresse suivante : http://forum.worldofwarships.eu/index.php?/topic/7227-guide-lart-du-tir-balistique/

 

Ainsi les croiseurs allemands tirent vite, font mal grâce à leurs obus AP ; mais ne résistent très mal en première ligne.

 

 

      II.            Evolution à travers les niveaux :

 

Au cours des premiers tiers 1 à 4 ; vous pourrez constater que leur cadence de tir est incroyable. Vous faites pleuvoir une pluie d’obus sur l’adversaire.

 

Néanmoins face à cela, WG a décidé que ces obus ne feraient que peu voir pas de dégâts. Néanmoins on observe déjà la différence de dégâts entre les obus AP et HE. Ainsi le Kolberg a 1200 de dégâts par obus HE et 2300 pour les obus AP).

 

Toutefois sa cadence de tir est de 15 coups minute contre 10 pour l’équivalent japonais, et 6 pour l’américain.

Plus on grimpe, plus la spécificité allemande se fait ressentir.

 

Ainsi après l’écueil du tier 4, le Karlsruhe qui ressemble plus au bus magique qu’au train fantôme ; notamment à cause de sa faible vitesse de croisière 27 nœuds contre 35 pour le Phoenix et 34.5 pour le Kuma ; vous arriverez au tier 5, le Königsberg. (Un conseil : Ne vous focalisez pas dessus, après c’est meilleur)

 

Ce croiseur léger est le premier à disposer de tourelles triples et commence à dépasser ses équivalents adverses.

 

En effet il dispose de 3 tourelles triples de 150mm qui tirent à une cadence de 8 coups minute pour 3900 de dégâts en AP.

 

A partir de ce tier il est recommandé de commencer à jouer en AP. En effet on peut noter que les dégâts en AP sont plus de 2 fois supérieures à ceux réalisés en HE.

 

Donc dès le commencement de la partie choisissez les obus AP, excepté pour les destroyers, mais nous y viendront un peu après.

 

Le Nurnberg (tier6) ressemble au tier 5 mais néanmoins il possède un avantage sur son prédécesseur, notamment avec une amélioration de la rotation de ses tourelles arrière. En effet vous pourrez noter le léger décalage dans la rotation des deux tourelles arrière.

 

Avec le Nurnberg, ceci disparaît, néanmoins les tourelles restent identiques en terme de dégâts.

 

Vous restez inférieurs en termes de résistance par rapport aux autres équivalents. En effet, en face vous aurez droit au Cleveland et à l’Aoba.

 

Mais vous les dépasserez grâce à l’importance de vos dégâts réalisés en AP. Bon certes le Cleveland reste leader en terme de croiseur tier 6, mais bon…

 

Viennent ensuite les croiseurs lourds.

 

Vous débuterez avec le Yorck. Ce croiseur est le premier à posséder deux tourelles avant, deux tourelles arrière. Ses tourelles de 210mm ont été up à la mise à jour 0.5.2. En effet autrefois leur rotation de tourelle dépassait les 40 secondes de mémoire. Maintenant elle est de 34.6.

 

Vous possédez des obus AP qui feront au maximum 5500 de dégâts. Soit un potentiel de (4*2*5500= 44000 de dégâts en citadelles si tous vos obus touchent).

 

Je n’ai personnellement pas trop joué le Yorck car à l’époque la rotation des tourelles m’excédait. Néanmoins sa capacité de GIRATION (virage) est supérieure aux autres croiseurs allemands. En effet, elle n’est que de 650m pour un temps de basculement du gouvernail de 8.1 sec.

 

De plus la taille du croiseur est relativement petite, et vous pourrez par conséquent éviter aisément les torpilles adverses.

 

Vous noterez également qu’à partir du haut tier, vos points de vie dépassent ceux des équivalents américains et japonais.

 

En effet il semblerait que les développeurs aient appliqué la même logique qu’avec les cuirassés japonais. Leur blindage est inférieur aux cuirassés américains mais leur point de vie est supérieur à ces derniers.

 

Le Yorck est également facilement camouflable. En effet sa distance de détection de surface est de 13.9 km, alors que votre portée de tir est de 17.3km…

 

Le Hipper, est quant à lui un petit bijou. En effet la précision de ses canons de 203mm est phénoménale. En effet sa dispersion maximale est de 155m, soit à 17km presque rien.

 

Néanmoins sa cadence de tir diminue légèrement est passe à 4.6 coups minutes. Ce qui vous laisse le temps de voir où vont tomber vos obus avant de tirer à nouveau.

 

Par ailleurs ils retrouvent un défaut quelque peu gênant qui est la lenteur de giration et la longueur du navire.

 

En effet la giration d’un Hipper est de 740m pour 10.7 sec de temps de basculement du gouvernail.

 

 

Le Roon est le Hindenburg peuvent être traités ensembles. Leur blindage est légèrement plus résistant que celui du Hipper ; et ils possèdent une cadence de tir améliorée, avec notamment une cadence à 6 coups minute.

 

 

 

    III.            Stratégies à mettre en place :

 

 

Si vous avez pu tout lire jusqu’ici bravo !!!

 

Maintenant attaquons le vif du sujet, les stratégies à appliquer.

 

Comme on l’a noté plus haut, les croiseurs allemands ont une coque faite de papier mâché… Et par conséquent ne sont pas fait pour mener des raids seuls.

Ils sont doués pour le soutien des croiseurs et cuirassés alliés, ainsi que la chasse aux destroyers ennemis.

 

Je mets en dessous un de mes replay gentiment commenté par Noblus et publié sur sa chaine.

 

 

 

Ce replay démontre la capacité du Hipper à chasser les destroyers adverses. Face à eux il est fortement recommandé de tirer non pas à l’AP (risque de surpénétration) ; mais à l’HE.

Grâce à votre cadence de tir vous pourrez faire rapidement mal à ces destroyers en détruisant leurs éléments (torpilles, moteur, gouvernail), et vous pourrez prendre le dessus.

 

Assisté de vos alliés vous pourrez également grâce à votre vitesse de croisière aller capturer des bases. Ici la C, puis la B.

 

Néanmoins il est peu recommandé d’aller combattre seul les croiseurs et cuirassés adverses. En effet dans cette vidéo je décide de m’attaquer à un Nagato.

 

Les obus chargés sont des pénétrants (AP), en effet mon RATIO de dégâts est supérieur en AP qu’en HE. Cela le vaut sur les croiseurs également.

 

Regardez le nombre de dégâts réalisés. Là où pour les croiseurs japonais il est recommandé d’utiliser les HE puisqu’ils font plus de dégâts ; pour les allemands je recommande d’utiliser les AP constamment.

 

Néanmoins à partir du moment où vous montrez votre flanc c’est fichu, vous perdrez 30-50% de votre barre de vie en une salve.

 

Ainsi en cas de changement de direction il est recommandé de le faire quand les cuirassés rechargent. Pour les croiseurs maintenez un feu nourrit pour les forcer à tourner, voir utilisez vos torpilles, pour les faire fuir.

 

Toujours observer la bouche des canons ennemi, pour anticiper les tires en tournant en conséquence.

 

Vous noterez également que la DCA est malheureusement moins efficace que celle des américains, mais elle fait quand même le travail.

 

Dans cette vidéo, j’utilise cette fois le Roon :

 

 

 

Comme je l’ai indiqué précédemment, je reste en retrait au début de la partie, j’utilise mes obus AP pour viser le flanc des croiseurs adverses, et je lance la chasse aux destroyers ennemis dès qu’ils se pointent.

 

Néanmoins cette partie reste intéressante sur la nécessité de procéder au cap des bases.

 

En effet nous sommes menés au point, néanmoins le choix d’aller caper pour prendre des bases est réalisable par les croiseurs allemands.

 

Ainsi lors du cap de la base B, face au Kutuzov, je lance mes torpilles pour le forcer à s’éloigner, et pour me laisser le temps de caper, pendant que l’Amagi recharge.

 

Assisté des autres croiseurs qui me suivent on se charge de tuer le destroyer et l’Amagi.

 

Ma portée de tir et la capacité de dégâts de mes obus AP me permettent de finir tranquillement le Kutuzov qui a la gentillesse de me montrer son flanc.

 

Ainsi pour conclure cette partie, les croiseurs allemands doivent être joués en deuxième ligne, pour ensuite aller en première chasser et détruire les plus faibles.

 

Vous pouvez également changer le cours d’une bataille en allant caper à la fin de la partie, à condition d’être soutenu par vos coéquipiers.

 

Car cette branche ne peut être jouée seul, vous devez rester près de vos alliés. Rappelez-vous également qu’en raison de la faiblesse de votre blindage vous faites une cible de choix pour vos adversaires.

 

Et qu’en conséquent vous devez donc rester à l’abri.

 

 

 

 

 

    IV.            Les petits conseils d’Amomo2013 :

 

 

  •          Ne restez jamais constamment en vue binoculaire, sinon vous ne verrez pas les obus adverses,
  •          Mettez à profit votre portée de tir pour viser les flancs des navires isolés,
  •          Votre choix de rester un peu en retrait de la ligne de front vous permettra de défendre la base en cas de besoin,
  •          NE RESTEZ JAMAIS SEUL ! Jouez en équipe
  •          Privilégiez l’adversaire qui montre son flanc, même si il est un peu plus loin que les autres,
  •          Etant fragile, vous êtes une cible de choix, restez donc à l’abri avant d’aller chasser les navires les plus faibles.

 

 

 

 

Voilà ce que je peux dire sur les croiseurs allemands. Surtout n’hésitez pas à faire un retour, voir améliorer ce guide.

 

En effet ces navires sont peu ou mal joués. Car peu de gens prennent le temps de bien lire les stats, et ne connaissent pas forcément l’attitude à adopter, surtout si avant on jouait des croiseurs américains ou japonais.

 

Cependant je n’ai pas la prétention de dire que je suis le meilleur joueur de croiseurs de WOWs, et je m’en garderai bien ; ce sujet me permet de faire un retour sur mon expérience avec ces croiseurs et donner des astuces à ceux qui en ont besoin.

 

Si toutefois ce sujet a évoqué des vocations et des succès, j’en serai très heureux !

 

A très bientôt Ingame je l’espère !

 

 

PS : Merci beaucoup à Noblus d’avoir eu la gentillesse de publier et de commenter mes replays, je lui en donnerai bientôt d’autres et dans lesquels j’aborderai avec lui les stratégies de défense de base et de rester groupe.

 

 

Fait une petite mise à niveau aussi sur certaines ponctuations ( , au lieu de ; parfois )

 

Dans l'ensemble, c'est du bon boulot. +1 Je suis pas Bernad Pivot. :trollface:

 

Sana-Prout.

Edited by Sana_Khan

Share this post


Link to post
Share on other sites
[SKDR]
Beta Tester
2,976 posts

Sana quoi...thorium peut être :trollface:

 

Sana... Rancune 

 

Pour l'orthographe je ne me suis pas permis 

 

J'écris trop vite sur pc et je reviens souvent vérifier 

Les lettres interverties ou manquantes 

 

Dont acte Sana 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Beta Tester
270 posts
2,561 battles

Merci Sana pour ton retour qui est constructif :)

Je vais le retravailler, et également le maintenir le plus à jour possible. Je rajouterai également souvent des conseils supplémentaires tirés de mon expérience.

 

En tout cas merci pour ces retours positifs.

 

Merci aussi à toi Didamigo pour ton retour :honoring:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Players, Players, Players
2,210 posts
22,655 battles

Sana Kunégratinur, inventeur du badge du même nom ? ... Je sors ...

 

PS : Sympa ce petit guide sur les teutons.

Edited by Surcouf_af

Share this post


Link to post
Share on other sites
[SKDR]
Beta Tester
2,976 posts

je pouffe de rire :teethhappy:

 

Oui continue les retours vont arriver , surtout ne pas se désunir , c'est un travail long et certainement fastidieux même quand on aime .

 

Quand je vois les autres guides entre Mad et compagnie ( non il n'a pas monté une société ici je pense ) , faut aimer vouloir enseigner aux autres.

 

Ca semble moins porteur que les US ou IJN mais ca sera peut être une base pour les BB teutons par la suite , dans les premiers tiers qui sait.

Et ca va peut être donner envie à encore plus de joueurs ,d'essayer ces machines à la précision redoutable.

Share this post


Link to post
Share on other sites
[SPAM-]
Players
11,159 posts
7,604 battles

Tsss !

 

J'étais sympa la, en plus c'est moi qui l'ai encouragé à faire ce guide (Avec d'autre) donc j'aide un peux.

 

Sana-thorium

Sana-Rancune.

 

Meh !

 

Uéh Uéh Uéh, sana-pas l'air très solide tout ça. :trollface:

 

 

 

 

 

 

Edited by Sana_Khan

Share this post


Link to post
Share on other sites
[SKDR]
Beta Tester
2,976 posts

Sana.... pas l'air fatigué  tu dors des fois:look:

 

Amomo pour tes replays tu as trouvé facilement ? 

J'ai commencé à me faire quelques replays via geforce 

Pour visionner mon gameplay et capter mes erreurs 

 

Tu passes par le système proposé par le forum ? 

 

Tu vas vers le hidenburg  sinon ou tu l'as déjà  ? 

 

Vas tu donner aussi des conseils pour les petits tiers allemands ? 

Pour accéder aux tiers 5 pour moi premier plaisir de cette classe il faut en passer par le karlsruhe que je n'ai pas aimé du tout et les bons dresden etc... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Beta Tester
270 posts
2,561 battles

 

La création de ce guide revient en effet à Sana et à Dida qui m'ont encouragé à le faire :medal:​.

 

Quant à tes questions Dida, j'ai le jeu qui fait mes replays mais pour les poster sur le forum il faut que je les mette sur YouTube. Donc je vais essayer de créer une chaine pour y mettre mes replays.

Mais n'ayant pas de micro, et ne sachant pas bien commenter à l'oral je pense que je ferai les commentaires à l'écrit.

 

A moins que quelqu'un veuille s'y mettre avec moi et dans ce cas là on fera une sorte de chaine YouTube communautaire comme j'ai pu le voir sur Twitch. Si ca t'intéresse Didamigo on peut le faire.

 

Et oui après 6 semaines d'efforts, de crises, de larmes de joie, et 6kg d'antidépresseurs j'ai enfin débloqué mon Hindenburg, et ma 1ère partie fut aussi belle que celle que tu as pu voir sur le Roon.  :teethhappy:

 

Pour les petits tier il va falloir que je m'y remette, et que je refasse des parties. Mais oui à terme j'aimerais que ce guide soit le plus complet possible. Je l'ai déjà retravaillé et je vais le faire très régulièrement de manière à le faire vivre.

 

Après ce qui serait fantastique c'est qu'il existe la même chose pour les japonais et les américains :). Et pareil sur les BB (clin d'œil à Sana Khan) car j'aimerais m'y mettre aussi mais je ne sais pas les jouer.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
[SPAM-]
Players
11,159 posts
7,604 battles

Je connais bien les BB IJN, pas faux, sauf le Kongo que j'ai adoré mais que j'ai piloté comme un pied (va comprendre...) et le T4 avant ça, que j'ai rush.

 

Sinon, Fuso/Nagato/Amagi, ça peux aller, j'apprend encore à amadouer la peniche qu'on appel Izumo (La précision/rotation des pew pew vibre.gif).

 

Faire un guide a moi tout seul, je ne sais pas, j'ai un peu une manière particulière de jouer (souvent on me dit: keskifou lol ?) et je ne m'estime pas assé "roxxor" pour me permettre de me faire l'apôtre de cette fantastique branche de cuirassé.

 

Par contre pour aider à le rédiger/corriger, pas de problème je pense que ça rentre dans mes cordes.

 

 

Pis j'ai un forum à flooder, vous voulez m'épuiser ? lime.gif

 

:trollface:

 

 

Edited by Sana_Khan
  • Cool 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
[CHATS]
Beta Tester
3,351 posts
5,597 battles

Je connais bien les BB IJN, pas faux, sauf le Kongo que j'ai adoré mais que j'ai piloté comme un pied (va comprendre...) et le T4 avant ça, que j'ai rush.

 

Sinon, Fuso/Nagato/Amagi, ça peux aller, j'apprend encore à amadouer la peniche qu'on appel Izumo (La précision/rotation des pew pew vibre.gif).

 

Faire un guide a moi tout seul, je ne sais pas, j'ai un peu une manière particulière de jouer (souvent on me dit: keskifou lol ?) et je ne m'estime pas assé "roxxor" pour me permettre de me faire l'apôtre de cette fantastique branche de cuirassé.

 

Par contre pour aider à le rédiger/corriger, pas de problème je pense que ça rentre das mes cordes.

 

 

Pis j'ai un forum à flooder, vous voulez m'épuiser ? lime.gif

 

:trollface:

 

 

 

A nous deux Sana y'as moyens de faire un guide sur les BB IJn :trollface: Enfin un guide chacun de notre côté quoi :teethhappy: 

 

Ah bah moi aussi je veux bien vous aidez a corriger les fautes d'orthographe, tout personne qui me connait un minimum sur ce forum, sera que je suis surement le mieux placé pour cette tache, pile dans mes compétence :trollface: 

Share this post


Link to post
Share on other sites
[SKDR]
Beta Tester
2,976 posts

Merci  pour ta proposition , mais je ne pense pas être assez didactique et de plus je ne suis pas outillé , micro etc..et le temps .

 

En tout cas bravo pour ton initiative .

Share this post


Link to post
Share on other sites
[UTW]
Beta Tester, In AlfaTesters
1,894 posts
3,194 battles

Ce qui est drôle , c'est qu'aucun joueur n'a exactement le même gameplay :) , ce qui fait que , par exemple , entre Ethors , Sana et moi , on ne jouera pas de la même manière :) . Pis ça dépend aussi des parties précédentes . Si dans une game ta team te lache pour allez faire les soldes alors que vous avez largement les moyens de nettoyer le front et que tu te retrouve 1v6 , tu sera plus prudent et moins confiant après ( ça m'est arrivé hier tiens...) , alors que si en 3 games d'affilé tu tank et tu brawl comme un cochon en pointe , tu aura plus tendance à recommencer . 

 

Donc faire une généralisation pour chaque navire et valable pour chaque joueur , c'est à mon avis pas franchement possible :) . Au mieux , chacun raconte ses expériences et explique ça manière de jouer , mais c'est pas parce qu'un gars bon en BB t'explique comment il les joue que tu vas roxxer direct en BB :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
[CHATS]
Community Contributor
6,510 posts
11,106 battles

Très bien fait,

 

J'en suis au Nuremberg et je pense faire un bon palier de décompression avec elle. 

 

Je trouve qu'elle est encore plus performante que le Cleveland pour la chasse aux DD, et que étrangement elle me semble plus apte a démarrer des incendies chez ses adversaires.

 

Je n'ai pas vérifier mais la vitesse des obus me semble également plus rapide que sur le prédécesseur ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Players
2,027 posts

Sana, pour le Myogi T4, le gameplay ne diffère pas du Kongo, c'est juste un sous-Kongo, car c'est le prototype de ce dernier. Ce qui justifie que le Myogi soit tiers 4 et le Kongo tiers 5.

 

Pour la chasse ua DD, les croiseurs allemands ont un désavantage, ils ont des dégâts alpha très inférieur à leur homologue US ou nippon de même type. Je joue pas ces croiseurs, c'est juste un ressentie d'un joueur de leurs proies préférés.

Share this post


Link to post
Share on other sites
[SPAM-]
Players
11,159 posts
7,604 battles

Les HE sux pas mal, en Ap sa reste plus efficace quand même, les allemands ont la cadence de tir pour eux, ça compense une alpha médiocre en HE.

Share this post


Link to post
Share on other sites
[CHATS]
Community Contributor
6,510 posts
11,106 battles

....

 

Pour la chasse ua DD, les croiseurs allemands ont un désavantage, ils ont des dégâts alpha très inférieur à leur homologue US ou nippon de même type. Je joue pas ces croiseurs, c'est juste un ressentie d'un joueur de leurs proies préférés.

 

Cadence de tir et vitesse d'obus (a vérifier) plus élevée tout au moins pour le Nuremberg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Beta Tester
104 posts
13,899 battles

Super ce guide, merci bien :)

Actuellement au Nurnberg (t6) je suis tout à fait d'accord avec toi pour chasser et faire les décamper les DDs ils sont super, suffit de connaitre un peu la portée des torpilles ennemies pour rester en sécurité aux niveaux des manœuvres et en général ça se passe plutôt bien. En parlant de torpilles, même si leurs portées est limitée, leur angle de lancement est vraiment bon (oui je joue surtout les croiseurs IJN) C'est sur que les deux tourelles arrières au début ça surprends et j'avais l'impression de manquer de puissance de feu à l'avant, mais c'est finalement pratique quand on se fait chasser ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites
[SKDR]
Beta Tester
2,976 posts

Par contre prendre une salve sur l'arrière en étant  chassé  amène souvent une casse moteur ou gouvernail 

 

C'est le gros hic de ces croiseurs ça se compense avec la capacité ultime du commandant 

Share this post


Link to post
Share on other sites
[LBL]
Players
250 posts
6,299 battles

Une chose me semble importante à rappeler et à intégrer dans le guide:

Le sonar allemand est meilleur que celui des autres nations. Quand activé, la portée d'acquisition des torpilles est augmentée de 3,48km. Pour les navires, 4,98 km.

Pour les autres nations, on est à 2,52 pour les torpilles et 3,48 km pour les navires.

 

Ce qui fait du Konigsberg et du Nurnberg d'excellents chasseurs de DD, même quand ils sont dissimulés dans la fumée (tourelles rapides, excellentes cadences de tir....) pour les autres, je crois que c'est beaucoup plus dangereux de s'approcher des nuages (A partir du rang 7 les dd balancent de jolis tapis de torpilles...) 

Dans tous les cas, le sonar cumulé au talent de commandant d'acquisition de torpille, font des allemands d'excellents escorteurs "anti-torpilles", ou de chasseurs de DD.

 

 

Edited by Ylligar
  • Cool 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×