Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'Portugal'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Forum
    • English Speaking Forum
    • Deutschsprachige Community
    • Polska Społeczność
    • Česká a slovenská komunita
    • Communauté francophone
    • Comunità Italiana
    • Comunidad de habla española
    • Türkçe Topluluk
  • Mod Section
    • Rules, Announcements and General Discussion (English)
    • Modding Tutorials, Guides and Tools (English)
    • Interface Mods
    • Visual Mods
    • Sound Mods
    • Modpacks
    • Other Mods and Programs
    • Archive
  • Historical Section

Calendars

  • Community Calendar
  • This Day in History

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Twitter


Location


Interests

Found 6 results

  1. Finally! My latest fork on this scheme. Proposal for full European tech tree! There were many unique destroyers in Europe. It would be nice to see them in large numbers in the game. Having only 4 nations, mostly with Swedish destroyers in the game, is not the solution. Also, it is not a solution to put 10 British and 10 American destroyers that those nations used. Only the British and American branches would be copied as was done with the Pan-Asian Tech Tree. We would have too many Jervis, Lightning, Fletcher and Gearing destroyers (The exceptions are the Greek destroyers T9 and T10, as well as the Polish premium destroyer T8). That is not the solution. The goal is to bring many different ships into the game, and European nations had unique destroyers, such as the Kingdom of Yugoslavia, the Netherlands and Poland (and Sweden, which has already been inserted). I had a lot of destroyers, a lot especially for tiers 4-6, but this is compromise solution. I compared Burza with Bourrasque, so it's in that place. But, in my opinion, the proposal is really good.
  2. Henning_15

    Portuguese WW2 Destoyer Lima

    Lima is The Douro class of destroyers included five ships used by the Portuguese Navy (Marinha Portuguesa) between 1933 and 1967 and two used by the Colombian Navy (Armada de la Repúbica de Colombia). Note, that, in Portugal, this class of destroyers is usually referred to as the Vouga class, with the term Douro class being usually employed to designate the previous class of Portuguese destroyers also known as Guadiana class. In 1930, the Portuguese navy drew up a 10 year shipbuilding programme to replace its aging fleet, with planned purchases including two cruisers, twelve destroyers and a number of submarines and sloops. The competition for the design for destroyers was won by Yarrow Shipbuilders beating bids from Thornycroft and Italian shipyards. An order was placed for four ships on 12 June 1931, with two ships, Vouga and Lima to be built by Yarrows in the UK and the remaining ships, Tejo and Douro to be built at Lisbon with machinery to be supplied by Yarrow. A fifth ship, Dão, again to be built in Lisbon using Yarrow-supplied machinery, was ordered on 18 January 1933. Yarrow's design was based on Ambuscade, a prototype destroyer built for the Royal Navy in 1926. The ships were 323 feet (98.45 m) long overall and 307 feet (93.57 m) between perpendiculars, with a beam of 31 feet (9.45 m) and a draught of 11 feet (3.35 m). The ship displaced 1,219 long tons (1,239 t) standard and 1,563 long tons (1,588 t) full load. Three Yarrow boilers fitted with air pre-heaters and superheaters supplied steam at 400 pounds per square inch (2,800 kPa) to geared steam turbines, driving two propeller shafts and generating 33,000 shaft horsepower (25,000 kW), giving a speed of 36 knots (67 km/h; 41 mph). Sufficient fuel was carried to give a range of 5,400 nautical miles (10,000 km; 6,200 mi) at 15 knots (28 km/h; 17 mph). Armament was similar to contemporary Royal Navy destroyers, with a gun armament of four 4.7 in (120 mm) Vickers-Armstrong Mk G guns, and three 40 mm (2-pounder) 'pom-pom' anti-aircraft guns. Two quadruple banks of 21 inch (530 mm) torpedo tubes were carried, while two depth charge throwers and 12 depth charges constituted the ships' anti-submarine armament. Up to 20 mines could be carried. The ships complement was 147 officers and men. The two Yarrow-built ships were laid down in October 1931, and commissioned in 1933, while the first two Lisbon-built ships, Tejo and Douro, laid down in 1932, were sold to the Colombian Navy before completion in response to the Leticia Incident between Columbia and Peru, and Peru's purchasing of two ex-Russian destroyers (Almirante Guise and Villar) from Estonia. Renamed Antioquia and Caldas, respectively, they served the Colombians as the Antioquia class.Two further ships were ordered by the Portuguese Navy to replace them. Tier VI Premium Destroyer Lima __________________________________________ SURVIVABILITY Hitpoints: 12 700 __________________________________________ ARTILLERY 4 × BL 4.7-inch (120 mm) guns Reload TIme: 8.0 s 180 Turn Time: 26.0 s Maximum Dispersion: 100 m Maximum HE Shell Damage: 2100 Chance Of HE Shells Causing A Fire On Target: 8.0 % HE Shell Armor Penetration Capacity: 20 mm Maximum AP Shell Damage: 2200 Main Battery Firing Range: 11.0 km __________________________________________ TORPEDOES 8 × 21 inch (530 mm) torpedo tubes (2 × 4) for Mk.IX torpedoes Torpedo Range: 11.0 km Torpedo Speed: 56 knots Relaod Time: 76.0 s Maximum Damage: 17263 ___________________________________________ AA DEFENCE 3 × Vickers Mk.VIII 2-pounder anti-aircraft guns AA Reinforcement: 50 % Sector Reinforcement time: 5 s Sector Reinforcement shift time: 5 s ____________________________________________ MANEUVERABILITY Maximum Speed: 36 knots Turning Circle Radius: 640 m Rudder Shift Time: 2.1 s ____________________________________________ CONCEALMENT Detectability Range By Sea: 7.0 km Detectability Range By Air: 3.0 km Assured Detectability Range: 2.0 km Detectability After Firing Main Guns in Smoke: 2.5 km ____________________________________________ ARMOR LAYOUT Deck: 17 mm Armor Belt: 15 mm Superstructure: 10 mm Turrets: 18 mm ____________________________________________ AMMUNITION & CONSUMABLES Damage Control Party Action Time 5 s Reload Time For I 60 s Reload Time For II 40 s Smoke Action Time 20 s Smoke Screen Dispersion Time 81 s Action Radius 0.53 km Relaod Time For I 240 s Relaod Time For II 160 s Engine Boost Maximum Speed +8 % Action Time 120 s Relaod Time For I 180 s Relaod Time For II 120 s ____________________________________________
  3. About TUGA: Good people that like to playing to have fun and some competitive games such as battle clans. What are we looking for? Players speaking portuguese only Tier 8 minimum or near. Players with a good sense of humour What do we offer: Good community Some fun time We can and will help you to improve Participation in competitive modes like clan battles If you are interested in joining us, please add me in game and PM. See ya on the seas!
  4. Boas o clã STSPT ( SilentScope Portugal ) é um clã portugues e está de momento e por um curto periodo de tempo a recrutar jogadores para entrar nas fileiras deste clã. REGRAS: O uso do teamspeak é obrigatorio A ausencia de tempo no clã ou no teamspeak é motivo de expulsão do clã sem aviso previo A entrada para o clã terá 2 fases . A primeira fase será a analize do jogador por parte da administração, assim que for aprovado passa para a segunda fase Segunda fase ACADEMIA ou seja o candidato está no clã á experiencia por duas semanas onde será avaliado o seu jogo, a suas caracteristicas e a sua maneira de estar com os demais jogadores quer do clã como na comunidade. Somos um clã profissional e em profissionalização como tal o clã está inserido numa comunidade de videojogos em portugal.
  5. Chalut tout l'monde ! Vous l'avez remarqué je parle parfois de bateau. Des gros bateaux, des petits bateaux, des bateaux de MURICA, des bateaux donnés par MURICA à d'autres nations, des bateaux des alliés de MURICA et éventuellement des Japonais (et quelques Italiens).Mais au final, je vous parle que des 7 navy majeurs au moment de la seconde guerre mondiale (Murica, Murica en Europe, ceux qui ont attaqué Murica, ceux qui ont attaqué les alliés de Murica, le némésis de Murica qu'est communiste, ceux que Murica a du resauver avec 50000 Sherman pasqu'ils ont perdu trop vite, et les Italiens dont Murica se foutait éperduemment).Et je me suis dit : mais c'est pas juste, il y a tellement de bateaux biens qui méritent d'être reconnus hors de ces nations ! Alors aujourd'hui dans ce hors séries je vous propose 12 navires plus ou moins étranges parmis des nations de plus en plus louches au niveau naval. Ne vous attendez pas à beaucoup de Danmark ou autre, aujourd'hui on va parler principalement d'Amérique du sud mais aussi de Chine, de Thailand YOUGOSLAVIE ! Oui môssieur la Yougoslavie. Check sur une carte si tu sais pas où c'est. De préférence une plutôt vieille carte. Vous êtes prèts ? Eh bah yolo du coup et préparer vous à entendre parler de navires... uniques... 1.“On ne coule que deux fois” Croiseur Chinois Ning Hai Officiellement les plus petit croiseur conçus pendant l'entreguerre. He, ce truc dépassait même pas les 110m ! Fubuki est plus grande que lui ! Ah par contre vu l'idée générale c'était un succès. Vous voyez les chinois en 1930 ils ont vu Yuubari et ils étaient en mode “Un croiseur avec un déplacement de 3000t et la puissance d'un croiseur avec un déplacement de 5500t ? GENIUS !” Du coup ils l'ont fait eux. Ewé, Yuubari à la fin elle faisait 4100t, on est loin des 3000t de départ. Eh bah Ning Hai son déplacement 2500t. Et c'était officiellement un croiseur ! D'après les traités ça dit : déplacement de plus de 2000t, armement de plus de 130mm et vitesse de plus de 20kn.DANS TA FACE LE TRAITE, NING HAI ELLE VA A 21 NOEUDS ! HA !Bon même si la vitesse était moisie l'armement laissait absolument pas à désirer puisque le truc avait la même puissance théorique que Yuubari : 6 canons de 140mm en tourelles doubles, et 4 tubes de torpilles. Hell, elle avait même un hydravion elle ! Bon après c'était pas tant un achievemnt que ça vu que les japonais ont aidé à la construction. Et comme les japonais ont aidé, ça a pas manqué : elle était complètement pas stable.Ning Hai avait une soeur, Ping Hai. Les deux ont été rapidement coulées par Kaga en 1937. Sauf que les japonais ils ont poussé le vice jusquà les remonter et les commissioner dans LEUR flotte à eux sous les noms de Ioshima et Yasoshima !Du coup les américains les ont recoulées derrière. Sauf que ex Ping Hai Yasoshima en 47 ils l'ont ENCORE REMONTE ! Et vous savez pourquoi ? Pour la redonner à la Chine (insert trollface here) Pardon de vous l'avoir un peu abimer hein... 2.“Le Croiseur : la désolation des Italiens” Croiseur Thailandais Taksin Bien. Parlons un peu d'Italiens. Les Italiens vendaient beaucoup à l'étranger pendant l'entreguerre. Du destroyer, du croiseur, même les plans de Littorio (et on leur aurait bien acheté les plans originaux des Plugliese s'ils les avaient vendus – m'enfin les russes se sont pas posé la question ils ont plutôt envoyé des espions pour les voler). Les Italiens vendaient à tout le monde ! L'espagne, la russie, les pays bas, l'amérique du sud. Du coup quand la Thailand est venu les voir en 1939, en mode “Pouvez nous faire du croiseur pas trop gros ?”, alors que ça chauffait beaucoup en Europe, disons qu'ils étaient à moitié chaud. En 1939 ils avaient ptet d'autres trucs à gérer (notamment tenter de rendre à peu prèt stables LEUR navires à eux histoire qu'ils coulent pas tout seuls quand ils les utiliseraient) et ils leur restait des commandes de nations avec plus de sous. Du coup ils ont accepté mais ils ont à moitié baclé le travail. Ils sont partis sur du 5500t basique, 3 canons doubles de 152mm qu'ils avaient en réserve datant de plus de 10 ans en arrière. Les Thai devaient pas avoir beaucoup de notions de vitesse alors par la peine de leur donner un formidable moteur Italien, 28kn ça leur irait très bien. On leur fait la total à moindre prix, torpilles et hydravions incluses, comme ça ils seront contents et on pourra un peu monter le prix. Pas besoin d'armure, c'est pas comme s'ils auraient l'occasion de se rendre compte qu'il y en avait pas xD Voila Taskin. Un croiseur potable, mais au rabais. Sauf que avec le début de la guerre et tout le contrat pris du retard puis devint compliqué à continuer et donc les Italiens se sont retrouvés avec ces trucs dans leurs cales sèches que personnes achèterais. Dépité de les avoir rushé, ils essayèrent de les rendre un peu mieux. Les torpilles et hydravions furent enlevés, l'armement remplacé par du 135mm, ça irait pas plus vite mais ça serait ptet plus stable.Avant la fin de la construction les allemands les ont capturé en 1943 et voyant à quel point c'était des croiseurs MOISIS ils les ont foutu à l'eau et coulé direct sans se poser plus de questions. 3.“La communauté du Cuirassé” Cuirassés Brésilien Minas Gerais 1908. Brésil très mécontents. Vous voyez, les Brésil était LA puissance navale d'Amérique du Sud. Sauf que là, l'Argentine et le Chili s'apprétaient à se mettre sur la tronche bien comme il faut, et donc au préalable avaient, en suivant le manuel “la guerre pour les nul” participé à une petite course à l'armement en bonne et du forme. Du coup le Brésil se retrouvait 3è puissance navale d'Amérique du Sud ! Honteux ! Innacceptable ! Du coup le Brésil , qui avait un projet louche dont on parlera plus tard en cours, décida de le mettre à plus tard et de démarrer un grand programme naval.Les projets avaient commencé un peu avant mais avaient été revus, particulièrement les cuirassés, une fois qu'ils avaient entendu parlé de la grande nouvelle anglaise de l'époque, le Dreadnought (L'HMS Dreadnought hein. Pour les incultes c'était un peu le Fubuki du cuirassé).Et donc, double cuirassés avec 6*2 305mm (seulement 5 pouvaient tirer une broadside cependant) et qui allaient tranquillement à 21kn. Construits bien sûr par les anglais. 4.“Les deux Cuirassés” Cuirassé Argentin Rivadavia Les Argentins eurent vent de ce fameux programme Brésiliens de 1908 vers 1910. Et eux qui étaient en froid just avec le Chili se sont soudain dit “oh bordel les Brésiliens veulent aussi se battre avec nous !” Alors direct ils ont commandé un programme naval supplémentaire avec deux cuirassés, six destroyers et plein de torpedo boat. Et l'Argentine savait y faire pour construire un cuirassé : tu lèves une poignée de billet et tu hurles “Je paye quiconque me donne un cuirassé plus puissant que le Brésilien là !”15 Compagnies issues de France, d'Allemagne, du Royaume Uni, d'Italie et des Etats Unis leurs firent une masse astronomique de propositions. Après un peu de discussions et un deuxième tour avec des specs révisées, une compagnie de Murica fut choisie. Ce petit stratégème de compétition a néanmoins donné aux vendeurs une image de l'Argentine peu fiable en termes de commerces qui notèrent dans un coins que c'était le genre à changer de constructeur comme de chaussette et qu'elle méritait pas beaucoup de confiance. Mais la compagnie Américaine rendit ça worth it.Ce qu'elle a pondu c'était ze cuirassé. A l'époque le truc était largement supérieur au Brésilien vieux de deux ans : plus rapide, mieux protégé, et les tourelles, 6*2 305mm, pouvaient tirer une full broadside toutes ensemble. En plus, au moment de ses débuts en mer, elle avait l'armement secondaire le plus nombreux du monde. Ca rigole pas la guerre en Amérique du Sud. 5.“Le Retour du Cuirassé” Cuirassé Chilien Almirante Latorre SAUF qu'en 19010 ceux qui se préparaient à la guerre c'était pas le Brésil, mais l'Argentine et le Chili ! Du coup quand les Chiliens ont vu que les Argentin répondaient au Brésiliens en construisant du bateau, ils ont eux-même répondu aux Argentins en construisant leurs propres bateaux ! C'était parti pour un nouveau programme naval avec encore une fois deux cuirassés. Et encore une fois au Brésil on fait pas les choses à moitié. On demande proprement à une compagnie Anglaise : “Les Argentins ont mis plus d'armure ? Alors donnez mois plus de calibre ! Et faites moi aller plus vite aussi !” Résultat : un cuirassés proprement excellent. Encore plus rapide que l'Argentin, Almirante Latorree menaçait ses opposants avec ses canons de 356mm, au nombre de 5 double, mais aussi avec ses canons secondaires, mis nombreux tout spécialement pour faire rager les Argentins en coupant court à leur record.Pourtant ils ont failli pas l'avoir le truc ! Bah oui, c'était la guerre en 14 du coup le navire encore en construction était encore en Angletterre et les anglais ils ont dit aux Chiliens “Ah bah oui mais que voulez vous c'est la guerre, ça a des canons donc nous on garde hein...” Du coup le machin n'a été récupéré qu'en 1920. Mais les Chiliens s'en fichaient ils l'avaient enfin. 6.“Transformestroyer” Destroyer Yougoslave Split Quittons un peu l'Amérique du Sud voulez-vous ? Voici la Yougoslavie, éminent pays aujour'd'hui uniquement connu des écoliers. Les Yougoslave voulaient un Leader en 1939, histoire d'avoir au moins un truc pour tirer. Donc ils ont demandé à une compagnie de leur faire un gros DD. Le plan ? Le faire construire par les Français (mais avec des Boilers anglais - me demandez pas). 5*1 140mm, deux tubes triples, 38kn, bref, du classique. Sauf que avant le début guerre bah les Français eurent pas trop l'occasion de construire un truc pour les YOUGOSLAVES et après bah les Italiens avaient un peu la main dessus vu que les Français s'étaient fait rattatinés. Donc ils ont récupéré Split, renomé Spalato, non achevé, et ont designé un moyen de le finir. Les Italiens avaient pas de 140mm sous la main, alors ils ont designé des 135mm à la place ; de plus, ils avaient la présence d'esprit de ne mettre qu'un seul tube triple et plus d'AA. Ils se mirent au travail, en dilettante pasque c'était aussi la guerre.Et en 1943, Armistice Italienne, Spalato aka Split était toujours pas fini. Mais c'était pas la fin du design ! Split a été scuttle par les guérilléros Yougoslaves eux-mêmes, certes. Mais le truc a été récupéré, et vous savez par qui ? Les Allemands pardis ! Qui se mirent en tête de finir le design avec de l'armement de leur pays à eux ! Mais le travail ne commença jamais et en train de perdre les allemands reculèrent de Yougaslavie et recoulèrent Split non fini sur le chemin (on vous le remet là où on l'a pris avant de partir hein).Destiné à devenir une épave ? Nope ! Pas encore ! En 1950, après la Guerre, les Yougoslaves se souvinrent de cet étrange DD. Et décidèrent d'aller le récupérer et de le finir. Seconde remontée des eaux, remises en calsse sèche. Alors, on choisis quoi comme armement au final ? Le design Français ? Italiens ? Allemand ? Ahah mais c'est dépassé tout ça ! Non, ils ont commandé des 127mm et un tube quintuple aux Américains et Split a fini comme ça.Je suis sérieux. Voila ! Le destroyer composite aux multiples visages ! Vous le voulez comment ? Français ? Italiens ? Allemand ? Américains ? Faites votre choix ! Ca manque de Long Lance tout ça n’empêche. (Suite au post suivant pour problèmes de taille)
×