Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'Fubuki'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Forum
    • English Speaking Forum
    • Deutschsprachige Community
    • Polska Społeczność
    • Česká a slovenská komunita
    • Communauté francophone
    • Comunità Italiana
    • Comunidad de habla española
    • Türkçe Topluluk
  • Mod Section
    • Rules, Announcements and General Discussion (English)
    • Modding Tutorials, Guides and Tools (English)
    • Interface Mods
    • Visual Mods
    • Sound Mods
    • Modpacks
    • Other Mods and Programs
    • Archive
  • Historical Section

Calendars

  • Community Calendar
  • This Day in History

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Twitter


Location


Interests

Found 24 results

  1. Ahoy! (+1 für die Leute, die Kontextbedingt im Geiste Marine gehört haben) Ich sehe, dass im Premiumladen zwischenzeitlich die Hololive-Kapitänninen FBK und Senchou verfügbar sind (besser bekannt als Shirakami Fubuki und Houshou Marine). Jedes der Mädels kostet 8,23€ Links für die Interessierten: FBK https://eu.wargaming.net/shop/wows/main/18877/ Senchou https://eu.wargaming.net/shop/wows/main/18876/ Da ich aufgrund der (m.M.n.) falschen Entwicklungsrichtung von WoWS WG kein Geld mehr geben möchte, muss ich fragen: gehen 100% der Erlöse an Hololive bzw. die Mädels? Wenn ja: Bald 2 neue Kapitäninnen im Hafen wenn nein: Da ist mein Geld besser aufgehoben, die VTuberinnen direkt zu unterstützen. Bei einem 50-50 Anteil könnte ich mich vielleicht auch noch Durchringen, den Mädels zuliebe ihre Avatare zu erwerben. (Für die Leute, die gleich schreiben wollen: "Aber WG will auch was verdienen" - WG hat mit der Menge an Neuaccounts in SEA schon daran verdient. "WG ist ein Gewinnorientiertes Unternehmen" - so ist auch die Firma hinter den VTuberinnen)
  2. philjd

    Shinonome or Fubuki

    I'm not that far off completing my Shinonome campaign (slow of me I know) and still have Fubuki in Port, can I ask more experienced DD drivers - should I keep the Fubuki for T6 'stuff', or sell her and expect to only use/need the Shino' going forward? Thanks in advance.
  3. "Last, t'as déjà fait un article sur les destroyers japonais" M'EN FOUT Fubuki mérite autant d'article que je déciderai de lui donner et d'ailleurs dans cette revamp des PLO on va causer plus précisément, pas des DD de Minekaze à Shimakaze, mais juste de Fubuki. Parce que c'est pas la pâle copie portant le même nom IG qui va nous apprendre ce qu'était vraiment Fubuki, et ce qu'elle représentait pour le monde naval. Hein. On rigole pas avec Fubuki. D'aileurs dans cet article très long et ennuyeux je reste sérieux. Sauf à partir du milieu ou je commencer à péter un cable mais peu importe. Fubuki c'est du sérieux. Alors embarquez-avec moi, faisons face au blizzard et retraçons la naissance et la vie de celle qui a su redéfinir les codes du destroyer post-1930. Tokugatakuchikukan Fubuki - Les Destroyers de Type Spécial I\ De Mutsuki jusqu'à la révolution Le design de Fubuki commença en 1922 avec le traité naval de Washinton. Après de nombreux calculs avec les restrictions et combien le japon voulait de destroyers, ils en sont arrivés à la conclusion qu'ils pouvaient donner 1400t à chaque DD. Après de nombreux arguments de la navy comme quoi c'était insuffisant pour faire de bons destroyers, ils décidèrent finalement de travailler sur des designs de 2000t. Le premier draft était une sorte de variante de la classe précédente – Mutsuki - dessiné en octobre 1922. Basiquement, les canons étaient regroupés en tourelles doubles (2*2 au lieu de 4*1), toujours de 120mm cependant ; l'armement anti-aérien était renforcé avec des 76mm, et on conservait les mêmes torpilles : 2*3 lanceurs de Type 8. Le fait que ce design faisait 300t de plus venait de l'idée de renforcer son moteur pour lui faire dépasser les 40kn. Fubuki était née. Certes, elle ressemblait plutôt à une super-Mutsuki qu'autre chose, mais d'une manière ou d'une autre le premier design de Type Special venait d'être dessiné. Les ingénieurs ont vite réalisé qu'avec leurs connaissances actuels en moteurs issus de Mutsuki et Minekaze, il était peut-être possible de faire aller Fubuki aussi voir plus vite sans augmenter le déplacement rien que pour ça. Partant du postulat qu'un moteur similaire à celui de Minekaze puisse être perfectionné, ils décidèrent d'amliorer le design. Les canons de 120mm laissèrent place à des canons de 127mm, ils rajoutèrent un troisième lanceur triple de torpilles, et projetèrent qu'avec des recherches correctes et poussés en propulsions, ils pourraient lui faire atteindre 42kn, le tout en 1900t. En Avirl 1924, le projet fut analysé en détail par la navy, qui décida finalement de demander aux ingénieurs de réduire le déplacement là où c'était possible tout en augmentant la puissance d'artillerie, en sacrifiant autant de vitesse que nécessaire. Grace à plusieurs tours de passe-passe, recherches de métals légers et autre considérations physiques, les ingénieurs se mirent d'accord sur un design final : 1700t, trois canons double de 127mm, trois tubes triples de torpilles, pour une vitesse de 35kn. Le design final de Fubuki. Le design final fut approuvé. La construction de 5 destroyers commença en 1926, puis 4 autres rapidement après, et les tests qui suivirent après 1928 étaient plus que concluants. A l'époque Destroyer No.35 brilla dans tous les domaines. La puissance de l'armement dépassait les espérances, les lanceurs de torpilles étaient excellentes et les torpilles elles-mêmes ne tardèrent pas à être remplacées par les Type 90 puis Type 93. La coque prouva qu'elle ne faisait pas fréquemment détonner les obus pénétrant de gros calibres, et qu'elle était aussi capable de faire ricocher ceux de petit calibre et de résister à des explosions de munitions explosives de croiseurs. DD35 dépassa la vitesse initialement prévu, plaçant sa vitesse de croisière maximale à 38kn. Sous tous les angles, seul l'armement anti-aérien était mauvais, et encore, pas si loin de la norme pour l'époque sur un destroyer. DD35 nouvellement nommée Fubuki entra en production et 15 navires supplémentaires de sa classe furent commandés. Après les avoir réalisé les problèmes de stabilité de leur flotte, les ingénieurs japonais rééquilibrèrent tous les Fubuki en leur ajoutant des ballast et en renforçant la coque, rammenant leur vitesse à la vitesse prévue au départ : 35kn, et corrigeant les problèmes. Au cours de la production, les destroyers à partir de DD45 Ayanami se virent équippés de la tourelle Type B, capable d'élever le canon à 75°. Les destroyers suivants Ayanami furent classifiés Fubuki Mod.2 ou classe Ayanami, et furent la première classe de destroyer au monde à utiliser un armement principal dual-purpose, ce qui augmenta leurs capacités anti-aériennes. Les quatre derniers, à partir d'Akatsuki, reçurent des moteurs plus performants. Ils sont connus sous le nom de Fubuki mod.3 ou classe Akatsuki. L'armement anti-aérien a été augmenté tout le long de leur service, en 1934 et 1937 d'abord, puis, les survivants en début 1944 virent leurs tourelles remplacées par des versions plus performantes en surface comme en anti-air, et leur tourelle en position Y enlevée pour faire place à plus d'armement anti-aérien. Milieu 44, encore plus de canons anti-aérien furrent installés. Si l'armement contre les avions ne fut jamais leur point fort, ceux qui survécurent jusque là acquérirent, au moins, une puissance anti-aérienne dans la moyenne qui leur permettait enfin de se défendre convenable, corrigeant leur dernier défaut. La seule chose qui leur manquait donc une fois l'armement anti-aérien finalement complètement installé était un radar. Dans la dernière année de la guerre, le japon installait des radars sur tous les navires qui restait dès qu'il le pouvait. Une certaine désorganisation ne permet pas de savoir exactement quels sont les navires qui en ont bénéficié et lesquels non ; néanmoins, si on sait qu'Ushio n'en a jamais reçu, il est très probable qu'Hibiki ait été équippée à un moment d'un radar de Type 22. Hibiki, seule survivante qui continua le service ensuite pour une autre nation, fut rééquippée plus tard avec des canons de 130mm et lanceurs de torpilles russes de 533mm, ainsi qu'une quantité non négligeable d'armement anti-sous-marin. II\ Une vue détaillée sur l'Armement La légende veut qu'à sa sortie, Fubuki ait eu un armement qui la mettait au niveau des croiseurs légers d'autres nations de l'époque. Penchons-nous donc un peu plus sur la puissance de ses canons et de ses torpilles ainsi que sur celle de design de la même époque. Canons Canons 127/50 3-shiki (12.7cm/50 3rd year Type 1 & 5) 4.7''/45 QF Mk IX (Tourelle CPXIV) 120/50 Ansaldo Model 1926 138.6/40 model 1927 5''/30 Mark 12 Mark 21 Single Mount Date de design/service 1925/1928 1928/1930 1926/1931 1927/1930 1932/1934 Calibre 127mm 120mm 120mm 138.6mm 127mm Type de tourelle Double Simple (en 1931) Simple Double Simple Simple Vitesse de tir 6~10 coups/min 7~10 coups/min 6~7 coups/min 8~12 coups/min 12~15 coups/min Vitesse Initiale 915 m/s 808 m/s 950 m/s 700m/s 762~792m/s Durée de vie 600~700 coups 1400 coups ??? (estimée entre 300~500 coups) ??? 4600 coups Réserve de munitions 150 (réduit à 120 en 1935) 200~250 (+50 fusée éclairantes) 180 100 300 Distance maximale 18,3km (45°) 15,5km (40°) 22km 16,5km 15,9km (45°) Elevation pour 10km et 15km ~9° / ~23° 15~20° / ~33° ??? / ~30° ??? / ~25° ~15° / ~35° DP ? Non (Type A) Oui (mi-1928 et suivantes) Non Non Non Non (premier modèles) Oui (1934 et suivantes) Distance maximale (AA) 12km N/A N/A N/A 11,8km Vitesse de rotation 4~6° par seconde <10° par seconde ~6° par seconde ~6° par seconde 10° par seconde Vitesse d'elevation >15° par seconde <10° par seconde ??? ??? 5° par seconde A la date de leur sortie, les canons de Fubuki étaient les meilleurs possible en terme de combat de surface et les seuls dual-purpose en activité. Ils surpassaient en précision et durabilité les designs Italiens, et en puissance et distance d'engagement les Anglais et Français. Les américains ne construirent aucun canon de destroyer avant 1934, date à laquelle leur 5''/30 Mark 12 fut créé. Ce canon, de par sa haute vitesse de tir et de rotation, dépassait largement les capacités anti-aériennes du 127/50 3-shiki ; néanmoins, ce dernier restait indéniablement plus puisant lorsqu'il s'agissait d'endommager des navires ennemis, particulièrement les derstroyers, grace à leur haute vélocité initial, leur précision, et leurs arcs de tir avantageux. Tourelle A du destroyer Sagiri, une des première dual-purpose au monde Torpilles Torpilles 61cm Type 93 Model 1 Mod 1 21'' Mark IX** 53.3cm W 270/533.4 x 7.2 Veloce 55cm 23DT, Toulon 21'' Mark 15 Mod 3 Date de design/service 1933/1935 1930/1939 1935/1939 1923/1925 1934/1935 Longueur et Diamètre 9m sur 610mm 7,2m sur 533mm 7,2m sur 533mm 8,2m sur 550mm 7,3m sur 533mm Vitesse - Distance 38kn : 40km 42kn : 32km 50kn : 20km 35kn : 13,7km 41km : 10km 30kn : 12km 50kn : 4km 35ln : 13km 39kn : 9km 27kn : 12,8km 34kn : 8,2km 45kn : 4,1km Type d'explosif (charge) Seigate Type 97 H (490kg) TNT (327kg) Plus tard : Torpex (365kg) TNT (270kg) TNT (310kg) TNT (363kg) Plus tard : HBX (373kg) Les Type 93 qui servirent aux destroyers Japonais pendant la guerre dépassaient toutes les torpilles étrangères sur absolument tous les plans : elles étaient bien plus rapides à même distance, allaient trois à quatre fois plus loin que les autres, portaient beaucoup plus d'un type d'explosif qui était bien plus efficace que la TNT ; ajoutez à cela leur propulsion à oxygène pur les rendant quasiement indectables à l'oeil nu, ainsi que le fait que contrairement aux autres nations qui rechargeaient les tubes en plusieurs heures ou pas du tout, un tube quadruple japonais était rechargé en environ 25min en moyenne, et vous avez là une arme qui ne laisse rien au hasard et n'a pas un seul défaut. Le seul point qu'on pourrait lui reprocher serait d'être passablement explosive et sensible aux explosions ; néanmoins, les modèles et modifications suivantes ont largement atténué ce problème qui, face au nombre incalculable d'avantage pharaoniques que cette torpille avait sur ses concurrents, peut paraître presque dérisoire. III\ Impact de Fubuki La réponse principale provinrent des Etats-Unis et du Royaume-Uni. Les Américains reprirent dans les années 1930 le design d'un leader de première guerre mondiale, qui deviendrait à force de renforcement l'USS Porter ; ce même design, qui avait été jugé "non nécessaire" en 1921 fut accepté dans les années 30. Les anglais, constatant l'augmentation en taille et puissance des destroyers dans le monde suite à l'apparition de Fubuki, répliquèrent avec la classe Tribal, centrées sur l'armement au canon et délaissant plus ou moins les torpilles Navire Fubuki Porter Tribal Année d'entrée en service 1928 1936 1938 Canons 3*2 127/50 3-shiki 4*2 127/38 Mk 12 4*2 120/45 QF Mk XII Torpilles 3*3 61cm Type 93 Model 1 Mod 1 2*4 21'' Mark 15 Mod 3 1*4 21'' Mark IX** Vitesse 35kn 37kn 36kn Detection N/A Sonar Type 127 sonar Déplacement (full) 2000t 2500t 2500t Au dela de ces deux nations, les Fubuki ont eu un effet sur la construction navale des destroyers du monde entier. L'augmentation de la puissance des destroyers Américains et les design anglais de leader pré-Tribal ont poussé les Français à se concentrer entièrement sur leurs contre-torpilleurs afin de les faire progresser jusqu'à Le Fantasque. Les Italiens ont réagis aux design Français en renforçant leurs propres destroyers jusqu'à atteindre Capitani Romani. Les Russes, au sortir de leur guerre civile, ont surfé sur la vague des design de leader puissants en commandant à des nations (notamment l'Italie) des designs de leader sans même passer par la case "destroyer normaux". En un mot comme en cent, l'arribée de Fubuki sur les océans a donné un grand coup de fouet dans le renforcement de la puissance des destroyers dans le monde, raprochant ainsi tous les designs subséquents de l'ancienne notion de croiseur léger, et reléguant tous les anciens design de petit destroyers à l'état de navires sous-performants. HMS Cossack, classe Tribal USS Porter IV\ Rapport de Service : vie et survie des 24 destroyers de Type Spécial Avant d'aller plus loin, je me dois de vous avertir. La partie suivante contient un paragraphe (plus ou moins long) pour chaque navire des Fubuki Mod.1, 2 et 3 décrivant leurs actions pendant la seconde guerre mondiale. Etant donné que c'est long et ennuyeux car répétitif, je vous propose de jouer au Fubingo pour vous divertir (une sorte de Bingo inversé). Voici une carte de Bingo : Choisissez sans plus attendre un et un seul des 24 destroyers et voyez si le votre gagne le Fubingo ! Mais attention, seul 4 d'entre eux remportent la victoire (je crois. J'ai fait la carte de mémoire et vérifié à l'arrache avec chacune, si ça se trouve j'en ai manqué). Vous avez donc une chance sur six de gagner seulement ! Y parviendrez-vous ? Voici la liste : Fubuki - Shirayuki - Hatsuyuki - Miyuki - Murakumo - Shinonome - Usugumo - Shirakumo - Isonami - Uranami - Ayanami - Shikinami - Asagiri - Yuugiri - Amagiri - Sagiri - Oboro - Akebono - Sazanami - Ushio - Akatsuki - Hibiki - Ikazuchi - Inazuma Et maintenant, c'eeeest parti pour le Fubingooo ! (Essayez pas de tricher en confondant l'île de Java et la bataille de la mer de Java hein) A l'attention de la modération : toutes les photographies ci-dessous sont des photos historiques, justifiant ainsi la possibilité d'entrevoir le Rising Sun selon les règles du forum Fubuki (Blizzard) Mise en service le 10 Aout 1928, DD35 Fubuki était le premier Destroyer de Type Spécial au monde, construite à l'arsenal naval de Maizuru. Au 8 décembre 1941, Fubuki était assignée à la DesDiv 11 du DesRon 3 sous le commandement du croiseur Sendai ; plus tard, elle participera à des opérations avec la DesDiv 20. En fin 1941, elle assitera Suzuya et Kumano lors d'invasions en Indochine française et en Malaisie. Lors de la bataille d'Endau le 27 Janvier 1942, elle torpilla et coula le destroyer Britannique HMS Thanet. Au cours de février 1942, Fubuki assistera d'autres invasions sur des territoires des Pays-Bas en Indonésie. Lors de la bataille du Détroit de Sunda, éloignée de sa flotte, elle repéra sous couvert de la nuit puis suivi les croiseurs HMAS Perth et USS Houston, et permis à ses alliés de les coincer et les couler. Après quelques invasions supplémentaires dans l'océan Indien, elle servit d'escorteur anti-aérienne à la force principale lors de la bataille de Midway. Suite à l'invasion Américaine de Guadalcanal, elle fit une dizaine d'allés-retours entre fin Aout et Octobre 1942, et bombarda par trois fois les positions américaines et la piste Henderson. Elle sauva aussi les survivants de Murakumo. Le 11 Octobre 1942, elle participa à la bataille de Cape Esperance, endommageant l'USS Farenholt aux canons avant de succomber rapidement sous les tirs de l'USS San Francisco et l'USS Boise. Fubuki. Le numéro à l'avant sur la coque représente le numéro de la DesDiv au moment de la photo. Son nom est inscrit au centre de la coque. Shirayuki (Neige Blanche. Oui, c'est légèrement redondant, m'enfin) Mise en service le 18 Décembre 1928, DD36 Shirayuki suivit Fubuki en deuxième membre de la classe, construite à Yokohama. Elle fut assignée à la même division que Fubuki. De même que sa leader de classe, elle participa à des invasions en Malaisie et participa à la destruction de l'HMS Thanet lors de la bataille d'Endau. Suite des opérations dans l'océan indien, dont une où elle coula quatre navire de transports britanniques qui fuyaient Singapore, elle retourna à Kure pour des opérations de maintenance. Elle était présente lors de la bataille du détroit de Sunda et celle de Midway. Pendant la compagne des îles Salomon, elle fit de nombreux allés-retours pour le Tokyo Express et sauva les survivants de Murakumo le 12 octobre 1942. Dans la nuit du 14 au 15 nomvembre 1942, elle faisait patie de la force de l'amrial Kurita lors de la Seconde Bataille Navale de Guadalcanal. Là, elle aida à couler les destroyers USS Preston, Walke et Benham et endommagea violemment l'USS Gwin. Elle servit de navire amiral lors de l'évacuation de Guadalcanal. Plus tard, lors de la bataille de la mer de Bismarck, à nouveau navire amiral, elle fut bombardée par des avions alliés qui détonnèrent dans une réserve de munition et coula le 3 Mars 1943. Hatsuyuki (Première Neige) Mise en service le 30 mars 1929, DD37 Hatsuyuki fut construite à Maizuru et completa la DesDiv 11 avec ses soeurs Fubuki et Shirayuki. Tout comme ses soeurs (ahbituez-vous, on va repassez en malaise un sacré paquet de fois), après des invasions en Malaisie et Indochine Française et la capture de navires de transports fuyant Singapore, elle aida à couler HMAS Perth et USS Houston au détroit de Sunda, et était présente à Midway. Elle participa aussi à de nombreux Tokyo Express (ça aussi on va en faire beaucoup) dans les îles Salomon après Aout 1942 et coula quelques transports américains. Elle était présente avec Fubuki à la bataille de Cape Espérance et fut l'un des rares navires à s'en sorti indèmne, sauvant 518 hommes à la mer et escortant une Aoba endommagée au port. Elle aida ensuite lors de l'évacuation de Guadalcanal et, lors de la seconde bataille naval de Guadalcanal avec sa soeur Shirayuki, elle assista l'attaque sur les USS Benham, Walke, Preston et Gwin. Elle était aussi présente lors de la bataille de la mer de Bismarck. En juin 1943, elle participa aux batailles du golf de Kula et de Kolombangara et ne pris que des dégats mineurs. Le 17 juillet 1943, au port, elle fut attaquée par des avions qui détonnèrent l'un de ses magasins et là coulèrent. Miyuki (Neige Profonde) Mise en service le 29 Juin 1929, DD38 Miyuki construite à Uraga était assignée à la DesDiv 11 avec ses trois soeurs précentes. Lors d'un accident pendant un entrainement le 29 juin 1934, elle entra en collision avec sa soeur Inazuma. Miyuki coula peu après ; Inazuma parvint à rester à flot. Miyuki fut le seul destroyers japonais moderne ne participant pas à la seconde guerre mondiale, et le seul destroyer japonais jamais perdu dans une collision alliée et... Wait. Non, le seul destroyer japonais jamais perdu dans un collision avec un autre destroyer japonais. Excusez-moi. J'avais presque oublié Shiratsuyu. Murakumo (Masse Nuageuse) Cinquième destroyer de la classe Fubuki, DD39 Murakumo fut mise en survice le 10 Mai 1929 et construite à Osaka. Elle fut assignée à la DesDiv 12 du DesRon 3. Lors des invasions de tertritoires Britanniques en Malaisie, elle coula supposément le sous-marin néerlandais HNLMSKXVIXTTIKLMSNV (je vous laisse éliminer les lettres en trop). Elle participa à d'autres invasions notamment l'île de Java, et fut présente à Sunda Strait pour aider à couler Perth et Houston, ainsi que le destroyer HNLMS Eversten. En mars 1942, elle fut réassignée à la DesDiv 20 et assista ses soeurs dans l'océan Indien. Elle était aussi présente à Midway. Murakumo fit partie de nombreux Tokyo Express et aida dans l'un d'entre eux à couler les transports USS Gregory et Little avec Hatsuyuki. Après la bataille de Cape Espérance à laquelle elle ne participera pas directement, elle tenta d'aider le croiseur Furutaka mais fut attaquée et mise en feu par des avions. Shirayuki sauva ses survivants, puis la torpilla. Shinonome (Aube) DD40 Shinonome fut construite à Sasebo et mise en service le 25 juillet 1928. Elle fut assignée à la DesDiv 12. Après l'invasion de l'Indochine Française, elle aida aux opérations en Malaisie. Le 17 décembre 1941, en route vers la partie Britannique de l'île de Bornéo, elle fut frappée par deux bombes lachée par des avions néerlandais qui s'étaient approché indetectés grace à la couverture nuageuse. Elle disparut de la surface extrèmement rapidement et il n'y eut aucun survivant. Les conditions exacts qui ont fait qu'elle coula en quelques minutes à peine restent inconnues. (Quantité de service dans la navy, je lui met Miyuki/20. Je vous l'ai dit WG ils pris un nom au pif parmis les Fubuki. Pourquoi pas une Ayanami d'abord, histoire de changer un tout petit peu ? ET même, quitte à prendre un Fubuki mod.1 autant choisir Shirayuki, elle a fait plus de trucs...) Usugumo (Nuage Mince) Construite à Tokyo et mise en service le 26 juillet 1928, DD41 Usugumo était assignée à la DesDiv 12. Pendant la guerre sino-japonaise, le 15 aout 1942, Usugumo fut endommagée par une mine et retourna à Maizuru pour des réparations qui durèrent jusqu'en aout 1942. En raison de sa disponibilité tardive, elle fut assignée à des missions principalement de patrouille ou d'escorte. Elle était présente lors de la bataille des îles Komandorski en mars 1943 mais ne vit pas d'action ; elle évacua les forces japonaises de Kiska en été 1943. Après avoir servi de navire d'entrainement en janvier 1944, elle repris ses missions d'escorte. Lors de l'une d'entre elle le 5 juillet 1944, elle fut torpillée par le sous-marin USS Skate dans la mer d'Okhotsk et coula en 6 minutes. Shirakumo (Nuage Blanc) Huitième classe Fubuki, DD42 Shirakumo, construite à Osaka, mise en service le 28 juillet 1928 et assignée à la DesDiv 12. Elle participe comme ses soeurs à des opérations d'invasions en malaisie, à Borneo, sur l'île de Java et dans l'océan indien ; puis, à la bataille de Sunda Strait (Oui, Perth et Houston ils sont pas tombés sur deux DD en vadrouille, mais sur toute la fratrie). Suite à cela, elle recommença les opérations dans l'océan Indien, coulant au passage plusieurs navirex auxiliaires. Lors de la bataille de Midway, elle faisait partit de la force de diversion qui envahit les îles Aléoutiennes (oui, c'est un mot). Elle participa à de nombreux Tokyo Express. Le 28 Aout, elle fut endommagée sévèrement par des bombardiers; mais resta à flot et sa soeur Amagiri la tira jusqu'en lieu sûr ; elle resta en réparation jusqu'en Avril 1943, puis fut réassignée à la DesDiv 9. Pendant une patrouille, elle rentra en collision avec Numakaze à cause de brouillard, et dû à nouveau être réparer jusqu'en septembre. Le 16 Mars 1944, lors d'une escorte de convoi, elle fut torpillée par le sous-marin USS Tautog et coula rapidement. Isonami (c'est un type de vague qu'a pas de traduction littéral en français ; demandez à des surfeurs) Construite à Uraga et mise en service le 30 juin 1928, DD43 Isonami était la 9è des type Spécial. Elle fut assignée à la DesDiv 19, toujours dans le DesRon 3, et supporta aussi un nombre d'invasion en Indochine française, malaisie, île de Java, océan Indien, Singapore, et était présente dans la force principale de Midway. Au retour de Midway, elle entra en collision avec sa soeur Uranami et resta en réparation jusqu'en juillet 1942. Ensuite, elle s'entraina à l'anti-aérien avec les porte-avions Junyo et Hyio, puis fut envoyée à Guadacanal pour prendre part à l'effort du Tokyo Express. Elle fut légèrement endommagée le 1er décembre par des avions, et sauva les survivants de Tenryuu le 18 décembre. Après plusieurs escortes, le 9 avril 1943, elle fut torpillée et coulée par l'USS Tautog. Uranami (Breakers. Oui c'est encore un type de vague, débrouillez-vous) DD44 Uranami, construite à Uraga, mise en service le 29 novembre 1928, DesDiv 19. Elle participa (attention grosse surprise) à des invasions en malaisie, à Borneo, et captura un navire marchant Norvégien avant de couler avec l'aide de ses soeurs un sous-marin néerlandais. Ensuite, des opérations (tention pour la vraie surprise...) en Indochine française, à l'île de Java, et même je vous le donne dans le mille : dans l'océan Indien notamment à Singapore. Ensuite (vous allez pas y croire) Midway, puis collision avec Isonami, puis îles Salomon et Tokyo Express. Pour briser un peu la monotonie elle était présente pendant la bataille navale de Guadacanal (la deuxième) où elle a aidé à couler Preston, Walke, et Benham, et à endommager Gwin. Ensuite quand Ayanami s'est fait rekt par Washington (dans tous les sens possible), elle a sauvé les survivant. Ensuite gros dégats et réparation jusqu'en Aout. Dégat par quoi ? Bombes, mine, torpille, collision alliée ? Naaaan, elle a heurté un récif de corail... Elle continue les escorte jusqu'en Octobre 44 où elle participera à une mission liée à la bataille du Golf de Leyte. Comme c'était pas une mission principale les américains les ont pas vu venir et déposer les soldats. Par contre Taffy 2 les a vu reparti. 80 avions, bam, plus personne. Ayanami ("veuillez inventer un mot pour ce type de vague") Leader du second groupe de la classe Fubuki ou Fubuki Mod.2, DD45 Ayanami fut construite à Osakaet mise en service le 30 Avril 1930. Elle était la première à utiliser la tourelle Type B qui permettait d'être utilisé pour l'anti-aérien, ce qui fait d'Ayanami le premier destroyer au monde à porter un armement principal dual-purpose. Assignée au DesRon 19, elle ne vécut pas une vie bien différente de ses soeurs. Malaisie, destruction d'un sous-marin néerlandais, , Opération sur des térritoires néerlandais et dans l'océan indien, Midway de loin, puis beaucoup de Tokyo Express. Sa mission finale fut la seconde bataille navale de Guadalcanal. Attachée à une force de répérage, elle fut envoyée seule dans une direction et recontra la force américaine. Loin de s'enfuir, elle commença donc le combat seule et endommagea les destroyers américains un à un sans qu'aucun ne parvienne à l'arréter. Finalement, le cuirassé Washington tournerait ses canon contre elles, et les dégats seraient tels qu'elle serait coulée après la bataille, le 15 novembre 1942. Shikinami (Vagues qui s'étendent. Me demandez pas) DD46 construit à Maizuru puis lancée la veille de noël 1929, deuxième membre des Fubuki Mod.2, Shikinami ! Je suppose que vous connaissez la chanson. DesDiv 19, Malaisie, île de Java puis bataille de Sunda Strait – tiens, Perth et Houston, ça faisait un bail ; d'ailleurs, c'est Shikinami qui tira la torpille finale qui coula l'USS Houston – puis Singapoure, Midway de loin, Tokyo Express. Ensuite, Seconde Navale de Gaudalcanal sous le commandement d'une force de repérage, elle survécut au combat sans prendre un seul dégat. Ensuite, escotres, puis mer de Bismarck, elle surévcut au raid aérien et sauva une partie de l'équipage de Shirayuki. Après plusieurs escorteurs de croiseur (dont l'une où elle a du tirer Kitakami sur plusieurs centaines de kilomètres), elle fut nommée navire amiral d'une force d'escorte en été 1944 qui fut attaquée par des avions. Ceux-ci activèrent ses charges de profondeur et l'équipage eut le reflex de les balancer à la mer à la toute dernière seconde possible, et Shikinami échappa à la mort. Elle continua les escorteur puis fut torpillée par le sous-marin USS Growler le 12 septembre 1944. On ne vit que deux fois. Pas de chance pour ceux qui ont parié le Bingo sur elle. Je viens de le faire et ça fait un joli quadrillage de la grille. Asagiri (Brouillard du matin. Je sens l'influence brittanique...) Construite à Sasebo (comme Shinonome. Je sais pas, j'avais envie de le dire), Asagiri était la troisième du groupe Ayanmi et entra en service le 30 juin 1930. Malaisie, Singapore, bataille d'Endau, bouffe les torp Thanet, territoires néerlandais, un peu de déminage (pour changer), océan Indien, quelques navires marchants, Midway – les aléoutiennes (oui, c'est toujours le même mot. Je vous jure ça s'écrit comme ça) – puis Tokyo Express. Ensuite, bataille des Salomon de l'Est où elle a juste regardé, puis au retour vers Guadacanal, un bombardier US a mis en feu l'un de ses tubes de torpille. Et boum. (étant donné que je peux pas m'empécher d'entendre plein de yamate kudasai dès que j'imagine la bombe qui tombe en plein sur le lanceur de torp je pense que ça signifie que j'ai vu suffisamment d'ecchi cette semaine) Yuugiri (Brouillard du soir. CETTE INVENTIVITE DANS LES NOMS) DD48 de Maizuru, entrée en service le 3 décembre 1930. Malaisie, sous-marin néerlandais, HMS Thanet, Déminage, Aléoutiennes, Tokyo Express, Bataille naval de Guadalcanal, dégats par avion (deux fois) puis torpillée par un sous-marin... Oh je sens qu'on part bien pour le bingo avec celle-là. Pour votre information, ni le sous-marin ni les avions ne l'ont coulée. Elle a survécut jusqu'au 24 novembre 1943 où elle a participé à la bataille de Cape St. George. Aka l'une des deux batailles de destroyer où la supériorité du radar est démontrée... Amagiri (Brouillard DIVIN. Si faut mettre des adjectifs au pif pour faire un nom de DD je peux le faire aussi... Genre, euh, Kogetsuri ? Ca veut dire Arbre Brulé. VOUS VOYEZ CA MARCHE !) Bon. Amagiri, 35è président des états-unis d'amé... Wait, non, je suis sur la mauvaise ligne. DD49 Amagi, construite à Tokyo et lancée le 27 Février 1930. Un destroyer qui serait aussi méconnue que ses soeurs si, en 1960, elle n'avait pas connu un regain de popularité en raison du fait qu'elle avait tenté d'épargner le boulot à Lee Harvey Oswald en assassinant préemptivement le futur 35è président des USA, John Frédérick (je déconne j'ai jamais su ce que le F voulais dire en fait) Kennedy. Bon, mais pour les amateurs du Bingo, avant toute chose : Malaisie, territoires néerlandais, Déminage, raid océan indiens, couler des navires auxiliaires, les Aléoutiennes, Salomon de l'Est, attaque aérienne, rescousse d'équipage d'Asagiri, Tokyo Express, sauvetage de 1500 soldats, escorte de navires endommagés, dégats aériens (encore), Golf de Kula, transperçage en règle du PT-109 de Kennedy, Cape St.George, d'où elle s'échappa, collision avec Akikaze, réparation, et en avril 1944 BAM une mine. Fin. Et pour en revenir à kennedy, sachez que contrairement à la croyance populaire, ça n'était pas un accident : les hommes d'Amagir étaient parfaitement conscients qu'ils rentraient volontairement dans un mini-bateau US (de là à savoir qu'il y avait dedans un futur président US... ils lisent pas l'avenir non plus les japonais). Sachez que Kohei Hanami, le commandant d'Amagiri, a survécut à la guerre et a assisté à l'inauguration présidentielle de Kennedy. Le destroyer, elle, fut mentionnée dans un film, un livre, et une chanson qui fut un gros hit des années 60 aux states fut réalisé à propos d'elle. Sagiri (Brume) Construite à Uraga, lancée le 31 janvier 1931, DD50 Sagiri assignée à la DesDiv 20 participa aux invasions en Malaisie. Ici, elle fut coulée par un sous-marin Néerlandais. FIN (aller, va rejoindre Miyuki et Shinonome dans le groupe qui fait pleurer ceux qui les ont choisies pour le Bingo) Oboro (Eclat de Lune. Enfin je crois) DD51, Oboro, construite à Sasebo, mise en service le jour d'halloween en 1931. Elle était assignée à l'escorte de la conquième division de porte-avion. Elle participa à l'invasion de Guam, puis effectua un convoi vers les Aléoutiennes qui se solda par sa rencontre avec des bombardiers étoilés. S'en suivit une détonation qui laisse à peine 17 surivivants, sauvés par Hatsuharu. Pas bien glorieux tout ça... Akebono (aube. C'est pas la même aube que Shinonome. C'est une Aube plus... Aube. J'en sais rien moi demandez aux japonais !) 31 juillet 1931, DD52 Akebono, construite à Osaka, fut mise en srvice. Assignée à la DesDiv 7, le jour du début de la guerre, elle avait un problème d'hélice (oh ça augure rien de bon un départ comme ça). Réparée suffisamment vite dès Janvier 1942, elle participas à des invasions de territoires néerlandais en Malaisie, puis le premier Mars à la bataille de la Mer de Java où elle aida à couler HMS Exeter et Encounter ainsi que l'USS Pope. Elle escorta quelques porte-avions pendant la bataille de la mer de Corail, puis se rendit dans les Aléoutiennes pendant Midway. S'en suivirent une série de Tokyo Express (Guadalcanal oblige), une rescousse de 89 survivants de Sazanami, puis la bataille du détroit de Surigao (aouch. En diversion seulement sinon le texte se serait arrété là) où elle sauva 700 mecs de Mogami. Le 13 novembre 1944, elle fut attaquée par des avions, mise en feu, et coula le jouer d'après. Sazanami (Ondulations) Maizuru, DD53 Sazanami, 19 mai 1932 STOP DesDiv 7 STOP Invasions Malaisie néerlandaises STOP Bataille mer de Java STOP Coule sous-marin USS Perch STOP Sauve 225 survivants dans Mer de Corail STOP Tokyo Express STOP Bataille Horaniu puis évcauation Rekata STOP Escorte porte-avions légers STOP 14 Janvier 1944 en escorte STOP torpillée par sous-marin USS Albacore STOP Survivants sauvés par soeur Akebono STOP ... J'avais envie de le faire en mode télégramme pour voir ce que ça fait. C'est décevant. Je ne le ferai plus. Ushio (Marée) DD52 Ushio, construite à Uraga puis mise en service le 14 novembre 1931, a de quoi faire parler d'elle. Après sa participation aux opérations de la DesDiv 7, escorte de porte-avions, invasion de trucs qui appartiennent aux Pays-Bas, bataille de la mer de Java, couler ou aider à couler le sous-marin HMS Perch et récupera 59 américains, elle prit par à l'opération AL (pour aléoutiennes) pendant Midway. Ensuite, après un peu de tourisme dans les Salomon de l'est, elle participa au Tokyo Express, puis à de nombreuses escortes à partir de 1944. Elle servit de diversion lors de la bataille du détroit de Surigao puis fut endommagée lors d'un raid aérien. Les dégats furent partiellement réparés. Ensuite, elle retourna au japon et servit de batterie AA supplémentaire pour Nagato. Ushio survécut à la guerre, mais personne n'en voulu (les Minekaze étaient des compensations beaucoup plus alléchantes d'après pas mal de pays... meh) et elle fut démantelée en 1948. Akatsuki (Aube ME FAITES PAS [edited] CA VEUT DIRE AUBE J'Y PEUT RIEN MOI) Akatsuki, premier destroyer des Fubuki Mod.3 ! Construite à Sasebo avec un moteur différent (de là à dire qu'il est mieux, il y a un grand pas), elle fut mise en service le 30 novembre 1932. Bon, pour les opérations, du neuf ? Malaisie, Philippines, attaque ratée sur USS Permit en Mars 1942... Sinon, euh, les Aléoutiennes (je l'aime bien ce mot) puis des trucs pas intéressants et le Tokyo Express, puis on défonce des navires auxiliaires à Guadalcanal de jour avec Shiratsuyu, puis Première Bataille Naval de Guadalcanal où elle a été brillante (comprenait : tous les projecteurs américains étaient braqués sur elle). Elle coula sans autre forme de procès en un temps record et NON elle n'a pas torpillé Atlanta. Akatsuki n'a même rien coulé du tout pendant cette bataille : elle n'a rien endommagé du tout. Le chef des opérations de torpillage qui a survécu parce que... Parce que les japonais peuvent se TP (je vois pas d'autres explications), a témoigné qu'ils se sont fait rekt tellement fort qu'ils ont même pas eu le temps de tirer une seule torpille Hibiki (Echo) Seconde Akatsuki-classe, voici Vernyi Navire Insubmersible Dekabrist Le Phoenix Le Destroyer ayant comme Destin de Survivre à la Guerre Hibiki (bordel elle a quasiement plus de noms et surnoms qu'Enterprise quoi... Hey, "Navire Insubmersible" ma rappelle quelque chose... Meh, les Fubuki ont majoritairement opéré en région tropical. Aucune chance), construite à Maizuru et mise en service le 31 mars 1933 dans la DesDiv 6 du DesRon 1 (sous le croiseur Abukuma) Elle participa aux invasions en Malaisie, dans les Philippines, puis fut endommagée pendant la campagne des Aléoutiennes par des avions. De retour en service en novembre 1942, elle servit principalement d'escorte et de convoi à l'arrière. Après beaucoup d'escortes, elle secourut les survivants de quelques tanker et sa soeur Inazuma. Un avion la straffa pendant la bataille des mers de Philippines, et elle du encore être réparée. Puis elle fut torpillée par le sous-marin USS Hake et dut être réparée. Puis la guerre était finie. Pour la suite, je vais citer ce petit texte qui l'explique mieux que moi : "В 1947 году передан СССР по репарациям и зачислен в состав советского флота под названием «Верный»; в 1953 году посажен на мель у острова Карамзина в качестве неподвижной цели, позже разрушен при учебных стрельбах" (Les RUSSES ont OSE la réarmer. Avec des canons de 130mm ! ET DES TORPILLES DE 533mm !!! BLASPHEEEEEME) Elle fut le second destroyer japonais à servir le plus longtemps, le premier était Yukikaze. Ikazuchi (Tonnerre) (Courage on arrive vers la fin) Alors, Ikazuchi, DDchéputrocombienzavezquacompter, construite à Uraga et mise en service le 15 aout 1932. DesDiv 6 du DesRon 1. Elle envahit Hong Kong, coule des navires de patrouille british, puis participe à des opés en malaisie/territoires néerlandais. Ensuite, bataille de la mer de Java, et elle sauve avec sa soeur Inazuma 440 mecs d'Encounter et Pope malgré le danger et les rammène sain et sauf en tant que PoW sans en informer les supérieurs (parce que sinon les supérieurs auraient probablement ordonné des trucs pas cool à propos des prisonniers). Ensuite Aléoutiennes, pour beaucoup de patrouilles, escortes de porte-avions puis Tokyo Express. Raid sur des navires auxiliaires dans les Salomon avec Shiratsuyu et Akatsuki, Bataille Naval de Guadalcanal, bataille des îles Komandorski en spectateur, collision avec le DD allié Wakaba. Le 13 avril 1944, elle rencontre le chemin d'Hit'em Again, Harder ! Le sous-marin US, et plouf. Aucun survivant dans l'équipage. Jusqu'à leur mort dans la rencontre avec Harder, aucun membre de l'équipage ne dévoilera jamais leur action dans la mer de Java. Le capitaine, Kudo, qui avait été assigné autre part avant qu'elle ne coule, respectera cela et ne parlera pas non plus de ce moment à quiconque, pas même à sa famille, emportant le secret dans la tombe. Ce sauvetage aurait été définitvement oublié si un anglais, Sir Sam Falle, qui avait été sauvé par Ikazuchi, ne s'en été pas rappelé des années plus tard. Inazuma (Eclair. Aucune raison d'avoir peur d'éclair et tonnerre... Aucune raison d'avoir peur d'éclair et tonnerre... Mais j'ai peur, moi... Kudos à celui qui chope la référence, on a eu la même enfance chez infogramme) DERNIER (ouf) DD de la classe super-Fubuki et sous-classe Fubuki Mod.3 ou classe Akatsuki, Inazuma, construite à Osaka et mise en service le 15 nomvembre 1932. Assigné pareil que sa soeur Ikazuchi. Elle envahit Hong Kong, coule des navires de patrouille british, puis participe à des opés en malaisie/territoires néerlandais. Ensuite, collision avec un tanker allié, bataille de la mer de Java, et elle sauve avec sa soeur Inazuma 440 mecs d'Encounter et Exeter malgré le danger et les rammène sain et sauf en tant que PoW sans en informer les supérieurs (parce que sinon les supérieurs auraient probablement ordonné des trucs pas cool à propos des prisonniers). Ensuite Aléoutiennes, pour beaucoup de patrouilles, escortes de porte-avions puis Tokyo Express. Bataille Naval de Guadalcanal, bataille des îles Komandorski en spectateur. Le 14 Mai 1944, elle rencontre le chemin de Bonefish, le sous-marin US, et plouf. 125 survivants sur 219. (Toute ressemblence avec la carrière d'Ikazuchi serait purement fortuite ... Bah éclair et Tonnerre ça va ensemble) Alors, du coup, maintenant qu'on est arrivé au bout. Qui a gagné le Fubingo en choisissant l'une des quatre gagnante ? Conclusion S'il y a un cuirassé qui a causé une révolution dans le monde entier, il s'agit forcément de Dreadnought. Pour les croiseurs j'en ai aucune idée, mais pour les destroyer, il y en a un qui a causé une révolution similaire : Fubuki. Non contente de renverser les codes de destroyers de l'époque, Fubuki était un design excellent qui resterait puissante jusqu'en 1945. Est-ce qu'elle était le meilleur destroyer au monde ? Non, bien sûr. Elle n'aurait réussi qu'à, au mieux, se défendre elle-même contre les avions, la rendant inutile en escorte ; en revanche, sa puissance au combat était inégalée. Mais si Fubuki pouvait encore être perfectionnée, elle n'en restait pas moins un navire formidable, et dans son domaine de prédilection - le combat - elle resta un navire de choix contre des design de 15 ans plus modernes. Bref, du coup, maintenant, vous avez un peu plus de vision sur les destroyers de Type Spécial ! Quel est votre Fubuki préférée ? (Ah, et vous plaignez pas que c'était trop long. Dites vous que j'aurais pu faire le même article mais sur la classe Fletcher alors hein)
  4. oshobuey

    Duda con el Fubuki.

    Me surge una duda con este barco después de la experiencia con el Hatshuaru ¿Merece la pena la ultima mejora del casco? Creo que perder una bateria principal (pasar de 3x3 a 2x2) para mejorar la AA y 1300 hp te deja en bragas para defenderte de otros DD, ¿me equivoco?
  5. Culiacan_Mexico

    What is wrong with Fubuki?

    Asian Server - Fubuki 47.21% Russian Server - Fubuki 48.14% EU Server - Fubuki 48.48% NA Server - Fubuki 48.18% -------------------------------------------------------------------- What is wrong with Fubuki? Across all four servers Fubuki is the worse performing destroyer at tier 6. It has the lowest win rate, plus its damage output is significantly less than the Hatsuhara (15%). Fubuki has more hit points, plus 50% more torpedoes. Hatsuharu has maybe 25% greater fire power from guns; and slightly better Maximum Speed,Turning Circle, Rudder Shift. Hatsuharu has a 400 meter concealment advantage. I haven't played this ship yet, but after 0.6.0 I will. I would just like to hear some opinions, especially from those who have played it, what is wrong with the Fubuki, or why do you think others are having troubles. Fubuki: Hit Points11,500 610 mm Triple3 х 3 pcs. 127 mm/50 3rd Year Type2 х 2 pcs Reload Time8 sec. Maximum Speed 35 knot Turning Circle Radius 640 m. Rudder Shift Time 3.8 se Surface Detectability Range 7.02 km Hatsuharu: Hit Points10,500 127 mm/50 3rd Year Type mod. B2 х 2 / 1 х 1 pcs. Reload Time7.5 sec 610 mm Triple2 х 3 pcs Maximum Speed 36.5 knot Turning Circle Radius 580 m. Rudder Shift Time 3.4 sec. Surface Detectability Range 6.66 km.
  6. Salutations à tous, Joueur depuis moins d"un an et grand fan du jeu (qui ne l'est pas ? ^^), j'ai monté jusqu'au Mahan jusqu’à voir la portée des dd jap 15k/20km. J'ai donc bien monté jusqu’au Fubu que j'ai acquis y'a pas longtemps et je me demandais quelle amélioration choisir entre " l'acquisition de navire sure " ou la " dissimulation améliorée " façon commandant niv 5 ? Il est clair que la dissimulation de 10% de portée détectable est agréable mais est ce que le fait de ne pas voir plus loin les autres serait encore plus avantageuse ? 20 % de portée maximale ne vaudrait il pas le - 10 % de dissimulation par rapport au T8/9/10 ? surtout qu'il y a une belle promo de 50% en ce moment... En vous souhaitant de la torp constantes et du fournies... ^^
  7. As a person who bought perma camo for T8 Fubuki, as of today I will be given new T8 Kagero and T6 Fubuki. Both of which with permanent camos as a compensation. Problem is, I am not even slightly interested in them. Wasn't into Kagero before when it was T9, and not into the gutted T6 Fubuki. Even less now with the introduction of new ships on the same (old) and added (new) line. Therefore I have basically wasted 3000 dublons as if I have been buying consumables. Yesteday I sent a support ticket asking for a refund, saying that I shouldn't be given the new replacement camos. They refused. Hence my interest on public opinion here. Am I the only one who feels cheated?
  8. Sharing the two latest commentaries I've made on the IJN line, as well as sharing some information about how the upcoming patch will affect current DD players.
  9. Hallo zusammen, ich habe die Fubuki nun fertig gespielt und die Kagero freigespielt, diese aber noch nicht gekauft. Nachdem ich nun die Werte studiert habe bin ich sehr irritiert. Die Kagero ist wirklich in jeder einzelnen Disziplin schlechter als die Fubuki. - Gleiche Kanonen, aber langsamere Türme - Weniger Torpedos und längere Ladezeit - Schlechtere Tarnung - Größere Abmessungen -> leichter zu treffen - Langsameres Ruder - Gleich schlechte Flugabwehr - Gleiche Geschwindigkeit und gleicher Wenderadius - Höheres Tier -> bessere Gegner und höhere Reparaturkosten Über die 8km Torpedos kann man vielleicht streiten, aber in Zeiten von 9km Radar finde ich die nicht so verlockend. Es scheint echt gar nichts besser zu sein, oder stehe ich hier irgendwo auf dem Schlauch???
  10. Well I have NOT enjoyed Ranked this season. I have picked up more chat bans than a sailor in a convent in frustration at DD's who refuse to cap, BB's that run, run, run AWAY from the enemy, CV's that get all their fighters together before moving them toward cap whilst the enemy CV has fighters over the cap & murdering our DD's. Or better yet, when you get MM dump FIVE DD's into each team and all FIVE run into the same cap where they are frustrated by ONE DD whilst their 4 do a fast cap with nobody spotting. Sorry WG, MM is broken when you are playing in Ranked Battles with any more than 3 DD's per team. I have reached Level 5 six times and gone right back down to Level 7, almost 8. I seem to spend most of my time in Level 6 now with a stream of people who are determined to lose. Yes, I know, I am a bad player, its all my fault. Actually, it is, I should do what others seem to do & focus purely on making sure I am top of the losing team. So, here is my quick guide to how to know you are screwed early so you can be like 50% of your team and do nothing whatsoever for your team in the hope that the rest will die off fast & let you get some easy XP to save your star: 1. If you have Fubuki's on your team and the enemy have Bensons you are screwed. Sure, there are some very good Fubuki drivers, but most fire torpedos from anywhere (usually the second line), refuse to cap (they claim to have no guns, not that guns should be relevant if they have the sense to use CE). As they smoke up outside the cap and spam torpedos, they neither cap nor spot the cap / beyond making them about as useful to the TEAM (major distinction coming!) as a nun in a whore house. 2. You have 3 or more DD's on your team and they all go to the same cap. 3. You have BB's steaming into cap from kick off. Abandon all hope. 4. You are on that horror show map Trident & your team has gone to A. 5. You are on that horror show map Trident and your DD's have decided not to smoke their BB's & CA's in which case run for the nearest island. 6. You are on that horror show map Trident and you don't have a radar ship in your team and they do. 7. Despite the radar ship being spotted, nobody bothered firing at it apart from you...... see you in Port.... 8. One of a growing list of players is on your team that I have on my *special* list of people. So, now here is where you can learn the lesson that having played team sports all my life I cannot get into my head: If any of the above is true, focus 100% on getting maximum XP and ignore anything and anyone that will detract from your need to be last alive & last shooting / capping etc. Be hard on this, there is no way to ensure you get top XP more often than by doing this! So: Your team mate needs help to hold the cap against 2 enemy, let him die. Your team are getting sliced on one side & you could hold the balance, run away. The BEST thing you can do: take a Fubuki, refuse to cap, stay hidden, spam torpedos and do nothing whatsoever for your team from the moment any of the above is true (i.e. always) That way, late game you can pick up pointless cap points when the enemy are already so far ahead that it means nothing. You might even catch the odd BB for a salvo & get a big fat bonus that does nothing for you team (all dead as they were spotted but had nothing to shoot at, no caps were taken etc. etc.) but pretty much guarantees you top XP & no lost star. Keep a list of *SPECIAL* players (would be happy to share mine!) and act accordingly. Thats it from me folks, be sure to enjoy playing in a team event in the most unteamlike fashion so I can pick up lost more chat bans when I curse your selfishness and ineptitude whilst you sail serenly into Level 4 / 3/ 2 / 1 whilst I & other morons like me who at least try to play for the team and cannot get the sensible approach outlined above into their thick skulls flounder between levels 5 & 7. Anyone else want to add to this, you must at least make ONE highly inappropriate but debately amusing comment such as my patented "sailing around like a lobotomised goldfish" or "as much fun as seeing a priest after mass".
  11. Pour faire suite au débat sur un topic à part entière. Je vais faire la liste de pourquoi c'est em[edited]ant de joué les torpilleurs nippons de haut tiers comme le veut WG. - Les faiblesses de base lié à la classe : Comme les DD jap ont été conçue pour faire du torpillage furtif, ils sont de base nerfs sur les canons, la vitesse, la résistance, la manœuvrabilité pour des torpilles actuellement à peine meilleures que celles des américains, et sans pour autant être plus furtif qu'eux. De ce fait se baser sur les canons n'est pas recommandé à moins savoir le faire (être bon, quoi) et pas tenter le diable, notamment contre un joueur de niveau équivalent en DD russe ou US, donc WG veut que l'on se base sur les torpilles. - Le concept même des torpilles, elles frappent à bonne distance et à retardement, ce qui implique pour le tireur de visé en anticipant une manœuvre d'esquive ou un léger changement de trajectoire. La cible elle doit se rendre difficile à anticiper, et esquiver/anticiper les salves de torpilles. Voir pour les navires jouant en escorte de se placer de façon à repéré les torpilles sans se faire touché. Un joueur de CV peut aussi user de ses avions pour détecter les salves de torpilles. Donc on à plusieurs facteurs de niveau de jeu, c'est à dire plusieurs joueurs qui peuvent modifié l'efficacité d'un tir. Déjà pour le tireurs qui vise un BB de flanc à dix kilomètres, ne pas savoir si c'est un bulot incapable d'esquiver oblige à tiré large ou ayant le temps d'esquiver si il à prit des moyens de détections supplémentaires (amélioration + compétence + avions embarqué). Le joueur de croiseur ou DD peuvent volontairement (ou non) spot les torpilles à plus ou moins logue distance (hydro activé ou pas), ce qui fait échoué l'attaque, de plus leur floatplane peut spot des torpilles destiné à un autre navire; Le joueur de CV peut aussi faire échoué l'attaque en plaçant ses avions pour spot. Au final n'importe lequel des trois types de joueurs peut faire rater l'attaque activement, j'ai déjà passé des partie à spot des torpilles en mode escortes, c'est assez facile de contré un DD nippon même si ça paye pas. - Les multiples moyens de défense passive de chaque navire. c'est à dire les chasseurs embarqués sur chaque navires de hauts tiers qui peuvent spot, les améliorations qui permettent de repéré une torpilles nippone à 3km, les hydro des croiseurs aussi présent sur les BB allemands, les secondaires qui découpent les DD, le temps de rechargement des torpilles, les radar qui va spot et au moins les avertir de ma présence, souvent là je ne suis pas censé être. Tout cela peut faire échoué une attaque même non destiné juste par chance ou juste avoir appuyé sur un bouton, souvent sans raison. - Une philosophie plus je prend des torpilles de courtes portée plus elle sont efficaces en elle-même. C'est une bonne idée, mais le problème est que user de torpilles ayant la même portée que le T6 voir moins est très risqué en partie de haut-tiers. Le DD japonnais étant conçus pour être la victime de tout le monde si il est visible, le hauts tiers fait que il y à beaucoup plus de moyens de se faire spot qu'en tiers 5, sans compter que si ont se fait choper à 6km de la flotte adverse, c'est beaucoup plus délicats qu'en T5 de s'en tiré; sans compter que à la différence du T5, les nippons n'ont plus le monopôle de la furtivité. Le seul intérêt c'est que une cible au cœur de la mêlé perd une partie de ses défenses passives. Même avec les russes WG s'est aperçus que ce n'est pas envisageable de les faire joué avec des torpilles à 4km. Et dans certaines partie, avec seulement dix kilomètres voir moins de portée, tu ne peut rien faire à part tenter de contester les cap ou spot pour sa flotte, alors que ce sont des DD fait pour la chasse aux gros. - La résilience des cibles, en hauts tiers, en plus d'avoir de bon moyens de d'esquive. Même si les navires sont moins agiles et que les torpilles font plus de dégâts, ils peuvent mieux les encaissés qu'au tiers inférieurs, les dégâts des torpilles sont repérable à 100% et chaque navire dispose d'une ceinture anti-torpilles qui réduit les dégâts des torpilles, en particulier sur les cuirassés. Sans compter la présence plus courante de conso premium. Les DD sont pas solide mais dur à toucher sauf si ils restent immobile dans leur smoke. Tout cela rend les DD nipons de T8 et plus sont assez chiant à joué en partie de leurs tiers ou si ils sont low-tiers, ont dépend trop du facteur chance, je met dans cela le MM qui met des joueurs plus ou moins bon dans l'équipe en face. Et un seul bon joueur pourra protéger ses alliés moins bons de mes torpilles, sans compter tout les trucs de détections qui ne dépendent pas du skill du joueur. En gros si tu à pas de bol tu fait rien de la partie. Même des fois en mettant toute les chances de mon côté, je vais toucher une seule torpille sur un BB solitaire de flanc à 6km car ce dernier n'aura même tenter d'esquiver, ou aura eue le temps de le faire. Tout les joueurs qui ne sont même pas la cibles (et même des alliés) peuvent faire échoué une attaque. Ce qui est assez frustrant, j'arrive à faire du score en partie low-tiers avec le Fubuki, je me force à patient et d'attendre pour combattre que les rangs adverses éclaircissement ou que l'ennemie attaque, le problème est que si la partie fait rapidement boule de neige (ce qui arrive souvent), si la partie est gagnante, je suis généralement condamné à ramassé les miettes, soit me team s'est fait roulé et je vais pouvoir mettre quelques torpilles en défense contre des adversaires trop confiant, mais sauf chance incroyable, cela sera une défaite. Et encore je suis bon, ce qui n'est pas le cas des joueurs du serveurs qui tournent à 30k dégâts moyen (pour un pur chasseur de BB), moi je tient à 15k au dessus avec le Fubuki, mais je fait les même dégâts moyen en jouant le Kamikaze (au propre comme au figuré) en T5. Je fait parfois de très bonne partie en low-tiers avec le Fubuki car j'ai eue de la chance dans mes torpillages et dans mes infiltrations. Le plus monte en tiers, il y des systèmes automatiques pour géré et prévoir un nombre toujours plus important de menace, et ce qui marche, c'est la saturation des projectiles et de menaces diverses qui "forcent" à la cible à en prendre plein la tronche; en DD il beaucoup plus difficile de faire le Terminator qu'en T5 juste parce que l'on est bon, même si un joueur de même niveau sera capable de punir salement une idée trop audacieuse en T5. Même les bulots en platoon de Shimakaze l'avait comprit, ils forçaient des touches par saturation, ce qui est plus dure et plus aléatoire en FFA sans vocal. Je pense que les changement feront gros chose pour la branche torpilles, il y aura toujours le même problème, sauf si ils renforcent les canons et nerfent encore les torpilles, car WG ne sait pas équilibrer ces dernières Et comme dit plus tôt :
  12. Flukeyluke

    new fubuki? questions?

    so this has appeired on asias webpage http://worldofwarships.asia/en/news/common/japanese-destroyer-incoming/ im scared of the new 2nd japan DD tree split, i see they have moved the fubuki to tier 6 and will there fore give her some hard nerfs. now the bit that worries me is *they may* lock us to the C hull where we lose the 3rd turret which makes the ship *look* horrid. every time i see the fubuki in a film or game she ALWAYS has 3 twin guns and if they remove one off the guns... she may as well not even be a fubuki anymore also dropping to tier 6 means you will never get to 100-0 another careless montana player :'( and what about people who spent 4k on gold camo, will we get some gold back since t6 gold camo costs much less than t8 gold camo? fubuki is fine at t8, with torp speed nerfs and hp nerf she could be dropped to t7 but to drop her to t6 is gonna mean gutting the ship from what we love really hope a dev can clear things up ASAP
  13. Takeda92

    More on Torpedo arcs

    Last time I looked at the turret angles for number 5 turret on Mogami and Myoko. Honestly I don't know where I'm going with this time, but at least I want to show how WG makes up the angles out of their butt. First, take a look at Fubuki As you can see, the torpedoes seem to be able to fire above these metal arc thing, It's probably that way for balance reasons. Fubuki already has bad arcs and if they limited it even more, it will be similar to Yuubari. Speaking of Yuubari, I don't know about you, but there still seems to be more room for the launchers. Not much but it helps. Should any thing change? I don't know. Probably the only thing is a nerf to Fubuki's arcs, considering what WG like to do to IJN DDs. But I look at turrets and torpedo angles a lot lately and sometimes you see barrels that almost touch the ship super-structure, and sometimes there's a huge gap. I almost forgot about Tenryuu. For some reason, the arc for no.2 turret is just slightly above 180 degrees. You have to show quite the big broadside to fire that gun, and I just don't see the reason why a ship with only 4 guns, the weakest citadels in the game and the lowest cruiser hitpoints has to have another artificial handicap added to it. This is a picture I found on the internet. It's obvious that number 2 turret has quite the room to aim more forward, almost 25 degress to fore all 4 guns, so why is it worse in the game (compare that 3rd image to the compass in my screenshots)
  14. (Pour la partie 2, voir ce post : http://forum.worldofwarships.eu/index.php?/topic/54381-petites-legendes-oubliees-les-destroyers-de-lijn-19201945/page__p__1104004#entry1104004 ) La plupart du temps, les gens n'ont d'yeux que pour les navires capitaux ("Regardez, le HMS Hood, quel magnifique battlecruiser !", "Oh, Essex, un design si parfait de porte-avion...", "YAMATO FAIT MOI L'AM-") et en raison de cela, ils n'est pas rares qu'ils oublient le reste de la flotte. Et moi, dans le reste de la flotte, ce qui m’intéresse, c'est les destroyers. Je comprends parfaitement qu'il soit moins facile de s'attacher aux destroyers. Les navires capitaux étaient généralement peu nombreux par classes, donc leur nom étaient connus. Les destroyers ? Beaucoup plus. En raison de leur coût moindre, et aussi de par leur immense utilité, ils étaient construits en masse, et il y avait des dizaines de classes, chacune comprenant des nombres astronomiques de navires. Pour preuve, qui ici peu me donner le nom de tous les Fletcher ? Comment ça je triche, oui, yen avait 172, et alors, il n’empêche. Bon, okay, soyons fairplay : les 19 Kagero. Tout de suite, de mémoire. Allez ! Les plus fanatiques ne dépasseront surement pas la dizaine (pour être honnête, je pense que moi non plus). Et vous, en bon patriotes que vous êtes, vous pouvez me donner l'intégralité de la classe Le Fantasque ? C'est sûr que Yamato/Musashi, c'est plus facile à retenir. Un raccourci que beaucoup de gens prennent (ça, et parce que beaucoup de gens aiment les gros canons). Si je suis ici ce soir... C'est parce que j'm'ennuie mais genre à mort. Mais aussi parce que je me sens investi de cette mission divine qui est de redorée le blason d'un type de navire considéré comme beaucoup trop secondaire à mon gout. Et pour ce faire, je vais commencer par les Japonais. Pourquoi, plusieurs raisons à cela : -Je ne connais que deux flottes, l'USN et l'IJN -Les US avaient plus de 700 DD actifs rien qu'entre 40 et 45. C'est beaucoup trop pour moi. -Je connais de toute façon mieux les japonais -Je les aime bien -Pourquoi est-ce que j'éprouve le besoin de me justifier moi, d'abord ? -Et surtout : Takanami-chaaaaaaan ! (pour ceux qui saisissent pas, va falloir lire jusqu'à vers la fin de l'article, j'en ai bien peur) Bon, il y a d'autres raisons à cela. Parce que, si le concept de destroyer est issus d'un croisement bizarre anglo-français entre une péniche avec des torpilles et pas de canons, et un petit bout de métal avec des canons et pas de torpilles, ce sont les japonais qui ont, lors de l'entreguerre, révolutionné le design de destroyer pour lui faire atteindre son climax avec - en théorie - Kagero On reviendra sur le "en théorie" plus tard. Sur ce, sachez cependant que mes doigts écrivent déjà suffisamment pendant mes cours, donc je vais me limiter à une période intéressante : la période moderne, c'est à dire l'entreguerre et la seconde guerre mondiale, puisque c'est là que s'est produit la révolution dont j'ai parlé. Éventuellement, je pourrai réfléchir à l'exploration, pour d'autres nations, d'époques plus anciennes. Bien, vous êtres prêts à lire ce pavay ? Je vais rester succins (s'agit pas non plus d'être ennuyeux et illisible) mais faites gaffe quand même, je promet pas de l'être. Vous vous sentez d'attaque ? Non ? N'ayez crainte, afin de récompenser les plus weaboo d'entre vous les filles de Kancolle seront présentes dans les spoiler afin de vous donner des anecdotes croustillantes ou des détails sur un navire précis. Ce texte est déjà beaucoup trop long, et on a pas encore débuté. Je sens que j'vais dormir en TD de math demain moi. MUSIQUE ! (Quoi ? Plus japonais tu trouves pas. Fin, c'est une musique japonaise pour faire de la pèche au thon, mais ça reste une musique japonaise. Comprendra qui pourra =P) Introduction (oui, oui, je suis sérieux, vous l'avez même pas commencée en fait l'introduction) A l'époque où les destroyers étaient encore des Torpedo Boat Destroyer (en français, navire conçus pour réduire en bouillie les péniches à torpilles françaises), le japon n'était, genre pas vraiment un constructeur de navire. Donc, en 1898, ils ont décidé d'acheter des trucs aux autres nations, style les British pasqu'à l'époque les British étaient encore badass au niveau naval. La première classe de TBD du japon a donc été, en 1898, la classe Ikazuchi. Bref, long story short - après tout j'ai bien dit que je parlais pas de cette époque - les japonais ont beaucoup évolué, à tel point qu'ils ont inversé le cours des choses et se sont mis à vendre des navires aussi. La classe Kaba, ça vous parle ? Non ? Très bien, la classe Arabe ? Ah, je vois que les patriotes du fond ont levé la tête. La classe française Arabe était en fait une extension de la classe Kaba japonaise, qui avait été intégralement acheté par la France. Enfin, les japonais sont passés par Umikaze, qui a été le premier destroyer à ne plus être appelé TBD (pour ceux qui n'ont pas joué à WoWs... Bah déjà, qu'est-ce que vous foutez là ? Et ensuite, sachez qu'il s'agit du DD japonais TII). Et au fil du temps, ils ont conçu des navires de plus en plus impressionnants. Notre aventure commence avec un destroyer connu de tous - tous les joueurs de WoWs j'entend -, le très fourbe et dévastateur... Minekaze ! (C'est le TV. Au cas ou... vous... sauriez pas...) (Aw damn, il est déjà si tard ? Vais devoir réduire la taille de mon article alors. Geez...) Partie 1 : Avant la révolution - De Minekaze à Mutsuki-chan On s'attarde là sur les plus vieux participants de la seconde guerre mondiale - enfin, les plus vieux n'étant pas des destroyers de seconde zone (Momo, Momi, Wakatake, retournez vous couchez, on s'en fout de vous). Etant donné leur age très avancé, ceux-là étaient bien souvent réduits à des patrouilles côtières. Pour ceux qui suivent pas, je parle évidemment du trio Minekaze/Kamikaze/Mutsuki. Vous savez, ceux qui vous torpilles tout le temps IG. -Bon, alors je vais mettre les choses au clair direct. Aujourd'hui c'est encore la petite gueguerre entre les historiens pour savoir si on doit considérer tel navire comme appartenant à telle classe, ou telle classe comme étant telle sous-classe (bonjour les trois modèles de Fubuki, bonjour Hiryuu et Souryuu, bonjour les 272 variations d'Akizuki). Les trois là ne faisaient pas exception. Faut dire que leur design était asseeeez similaire, c'est pourquoi on entend parfois parler de "super-minekaze" la principale différence se jouant globalement sur des tubes doubles ou triples entre les deux premières, et la classe Mutsuki. Mais ça c'était le cadet de leur souci, aux japonais : en fait, eux, en 40, ils cherchaient à savoir lesquels étaient aptes au combat. Sans grande surprise, les Minekaze furent jugés obsolètes, et servirent à patrouiller ou transporter des choses. Il n’empêche, une grande partie d'entre eux a coulé - faut dire que les sous-marins ont fait l'taf, et que le reste a paniqué en voyant des avions. Les rares survivants ont été démantelés, ou offerts en prix de guerre, puis démantelés. -B-bon. Les Kamikaze, eux, ils avaient un truc exprès pour faire suer les historiens : le nom de classe avait déjà été porté. C'est donc de la seconde classe kamikaze que je parle, hein (sérieux, ils ont pas assez de caractères dans leur alphabet, les japonais ?). Bon, ils étaient tout aussi obsolètes que les Minekaze, mais il fallait bien mettre la limite quelque part, alors les japonais se sont dit "baaaah, on va les envoyer au combat et voir ce qui va se passer". Cette fois, 2 des 9 survécurent, principalement grâce à leur engagement assez restreint et pas très offensif. Les 7 autres, comme d'hab, c'était subs et avions all the way. La guerre avait changé. -Les douze destroyer de classe Mutsuki, si ils n'ont pas été jugés obsolètes, étaient indéniablement vieux. Avec les deux classes précédentes, ils avaient formé la force central de destroyers japonais dans les années 30, mais en 1940 leur âge d'or était définitivement révolu. Cela ne les empêcha pas, cependant, de tous connaitre le combat. Aucune ne survécu à la guerre (vous allez souvent entendre cette phrase, habituez vous) : 8 furent coulés par attaques aériennes, les quatre restantes succombèrent à diverses torpilles et obus. Partie 2 : Légendaires Destroyers de type Spécial Si il y a bien une classe de destroyer à connaitre chez les japonais, c'est Fubuki. Surnommés "Destroyers de Type Spéciale" (ou pour ceux qui aiment le romaji, Tokugatakuchikukan. Mouais. Vais ptet me remettre à l'allemand, finalement, moi), les classes Fubuki, Ayanami et Akatsuki furent une révolution non pas seulement au japon, mais dans le monde entier, et restèrent des opposants coriaces lors de la guerre du Pacifique malgré leur âge avancé. -A la fin de la première guerre mondiale, les japonais avaient besoin de meilleurs navires. Tel était la conclusion de l'IJN, qui ordonna aux ingénieurs de mettre au point un design de destroyer rapide, avec une artillerie décente et armé de plusieurs des nouvelles torpilles (non, pas les Long-Lance, qui viendraient plus tard, mais les type 8, qui étaient déjà craquées). Au départ prévue de manière modeste, la chute du traité naval de Washington permis à l'IJN de laisser libre cours à son imagination ("NON pas d'avions. Les avions, ça va dans les sous-marin, faut vous le dire combien de fois !"). En résultat un destroyer plus grand, avec de très nombreuses torpilles, une excellente vitesse de pointe et un armement qui valait celui des croiseurs légers des autres nations de l'époque : en somme, le destroyer qui écraserait invariablement tous les autres de la même époque, et c'est même pas une exagération. La révolution était née. Cependant, hélas, aucun de ces Fubuki originels ne resterait, car aucun ne survivrait à la guerre qui se profilait. Pour votre gouverne, Fubuki a coulé lors de la bataille de Cape Espérerance, la bataille la plus hillarante que j'ai jamais lu. Faudra que je la romance un jour. Idée de topic, idée de topic ! -Si le débat fait encore rage pour savoir si oui ou non Mutsuki est une sous-Minekaze, ce débat là n'est rien à coté de celui visant à décider si Ayanami et ses sœurs qui ont suivi doivent être considérer comme une classe à part, ou comme une "Fubuki Mod.II". Il faut dire que les différences étaient si minimes (un pont un peu plus large et armement principal pouvant servir d'anti-air - vous savez, les dual purpose) que même les japonais n'étaient pas sûrs. Les officiels, eux, savaient très précisément, mais les marins à bord s'entendaient souvent dire "c'est comme Fubuki", notamment à cause du fait que les changements, aussi mineurs soient-ils, devaient rester secrets aussi longtemps que possible aux autres nations (et faut dire que c'était pas totalement faux, c'était comme Fubuki. A tel point que je me demande si c'était worth de faire tant d'effort pour les garder secrets). Mais à moins de discuter avec un historien féru de ce genre de détails, je suis persuadé qu'on ne vous décapitera pas si vous dites qu'Ayanami était "comme Fubuki". (Non, star ça va, tant que vous parlez pas de porte-avion il sera gentil) -La classe Fubuki Mod.III qui ne comptais que 4 navires fait aussi partie de ces éternels dilemme "classe Akatsuki ou sous-Fubuki ?" Autant dire qu'avec pour quasi seul changement une altération du système de propulsion, c'est un débat sans fin que je ne vais pas alimenter (ce texte est déjà bien assez long) ... Oui, quoi ? J'ai rien d'autre à dire en général sur la classe Akatsuki. Les DD japonais allaient souvent par trois, et à force de faire des design quasi copiés collé... On finit par tourner en rond. Allez, soyez gentils, mangez plutôt cette anecdote : Sur ce mesdames et messieurs, j'ai hélas une bien triste nouvelle. Je vais arriver à la limite d'image par post ! (Oui, il y en a une. Je savais pas non plus) Alors je vais réserver la suite pour une prochaine fois. (De Hatsuharu à Yuugumo. Et Shimakaze, oui... Va y avoir beaucoup plus de trucs à dire dans la suite) Dans le prochain épisode ! Drame et action ! Le traité naval de Londre interrompit la construction des Fubuki, forçant les japonais à se rabattre sur d'autres design. Les sous-Fubuki firent leur apparation... Mais pas le temps de souffler, car un terrible défaut de construction menaçait la flotte japonaise tout entière ! Sacrifices ! Terrible combat ! Pacte avec le diable ! Bientôt, dans l'histoire des destroyers japonais !
  15. Pricket

    Fubuki C hull

    Hi, I'm sure this is discussed before, but according to the game you won't lose artillery rating even though you lose a turret. Is this true? Faster rate of fire? So I'm wondering if the upgrade is worth it, or if I should stay at B hull? I'm using my guns alot and I'm trying to save silver so I can buy the Zao so I'm not that interested in spending 1.6 millions to test it out.
  16. cro_pwr

    AA on Fubuki

    Wait what??? I have just now noticed (after too much time to be honest), that upgrading your MAIN BATTERY (not getting C hull) on fubuki actually gives you +13 to your AA defense Basicly, installing new main battery guns gives you additional 3x2 127 mm AA guns, while reducing your main battery turning radius... what the actual hell... how does that even makes any sense?
  17. Let's compare the Fubuki and Kagero(Both B hull, otherwise fully upgraded): Survivability: HP(with survivability expert): 12,600(15,800) vs 15,100(18,700) The Kagero has a bit more HP, but due to the fact that most people choose survivability expert on both, the difference isn't really all that big. Armor: 6-16mm vs 10-19mm Neither is enough to be effective Artillery: Both of them have the same guns, but Fubuki has better traverse(25.7s vs 30s) and less range(10km vs 9.4km) Torpedoes: In terms of launchers the Fubuki is definitely superior with a 3x3 setup rather than a 2x4 setup. It offers both more flexibility and has one more torpedo. In terms of actual torpedoes, the Fubuki has the choice between 10 and 15km range, but the 10km ones are the obvious choice due to much better speed and damage. The Kagero on the other hand has three options: - The same torpedoes as the Fubuki, which leaves it as a straight downgrade in terms of torpedoes due to the worse launchers. - 20km torpedoes, which are unusable due to slow speed and getting detected extremely early. - 8km 76kts torps, which are really amazing when in a good situation, but unusable when there is a well-playing gunboat, carrier or radar CA. So in essence, the only viable option on the Kagero are the 8km torps if you don't want to play it as a straight downgrade from the Fubuki, but they are unusable in many situations. AA: The Fubuki has a total of 68dps, 30 of that at 5km and an additional 38 at 3.1km whereas the Kagero has merely 36dpm at 3.1 km. This means that the AA on the Kagero is about half as strong as on the Fubuki. Maneuverability: Maximum speed: 35kts vs 35kts Turning circle: 640m vs 640m Rudder shift: 2.5s vs 2.7s Both of the ships are equal in these stats except for a higher rudder shift time in the Kagero Concealment: Surface detectability stock(fully upgraded): 7.0km(5.5km) vs 6.8km(5.4km) Air detectability stock(fully upgraded): 3.4km(3.1km) vs 3.5km(3.1km) Kagero has barely better concealment, but the difference isn't actually large enough to matter in most battles. So the only real points in which the Kagero is flat out stronger is the survivability, where the difference doesn't really matter that much and the concealment, where the difference doesn't really matter. There could be an argument made about the torps on the Kagero being stronger, but the torp sets could just be swapped when swapping the tiers. In every other aspect the Kagero is a downgrade. Personally I would much prefer having the Fubuki at tier 9 than having the Kagero at that tier.
  18. With the new torpedo in game which one should I get on the Fubuki? Type90 mod.1 VS Type93 mod.2 (both with 10km range which is more than enough for me) About my playstyle, I like to wiggle around my detection range (~6.1km) and I'm not afraid to use my guns but my main damage dealer are the torps. The only difference I can see is the speed 62 VS 67 knots and the detectability range 1.6 VS 1.7 km. My question here is that does the +5 knots worth the -100m?
  19. PPKinguin

    Fubuki Torp Module

    Do you take the torpedo module upgrade on the Fubuki? Torp range increased by 5km, (to 15). But torp speed decreased by 5 knots. Basically, what do you value more? Range or speed?
  20. In which Fubuki finds herself on Ocean with no cover, faster destroyers on the enemy team and it's a random battle. She'll try her best. Her captain, however, is open to criticism...
  21. hello my friends. i play today many battles and in one battle i play my fubuki against one blyskawica and i hit them 9 times with torpedo in 4 klm distance and he dont die. i think is the most bug in the server or that player with blyskawica is immortal. that they sey me in chat. im immortal. i upload my replay on wows replay here http://wowreplays.com/Replay/1318-Fubuki-North-Winter-THE-MOST-IMMORTAL-B-yskawica-IN-THE-EU-SERVERBUG plz check it and im wating your answers.
  22. Rawindra

    Fubuki wrong specifications

    Hi Folks, the Fubuki has wrong specifications. Ingame she has a speed of only 35 knots instead of the historical correct speed of 38 knots. This low speed is the main reason, why the Fubuki is not really good to play. If the Fubuki gets spotted in gun range of a cruiser, she cannot escape, because she has no speed advantage to increase the distance. This problem is the same on the Kagero, but there it is at least historical correct and (to compensate this) the Kagero has torpedos, which run from 15km with higher speed than the torpedoes of the Fubuki from 10km.
  23. I've just unlocked the tier VIII IJN destroyer Fubuki. This ship has a module, the concealment system modification 1 that gives -10% to visability. My captain is 1 skill away from having the level five skill concealment expert that also gives -10%, and with cammo paint, a further -3% would occur. The base detection range is 7km. But if these are cumulative then the detection range would be 5.49Km. That is better than the Minikaze at 5.9. If they are not cumulative then there is no point in having both a captain with the skill and the ship with the module. I'd be better off selecting a different skill or module. Does anyone know if they are cumulative?
  24. Kluele_SophiNet

    Fubuki's rate of fire

    I don't get a Fubuki(T8 JPN DD) in alpha or WB. Now I find that the rate of fire of Fubuki's No.1 and 2 main turret is faster than the No.3's, about 2 times faster than the No.3(when equip with the stock gun, it shoots faster). Is this what the way it should work?
×