Jump to content
Server restart Read more... ×

Riche_heu_Lieux

Players
  • Content Сount

    332
  • Joined

  • Last visited

  • Battles

    10282

3 Followers

About Riche_heu_Lieux

  • Rank
    Senior Chief Petty Officer
  • Insignia

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Location
    Quand l'unicum montre les stats violettes, la tomate hurle au cheat.

Recent Profile Visitors

1,447 profile views
  1. Riche_heu_Lieux

    Incroyable !! Il compare des clans francophones en CB !

    Après si WG voulait envoyer un signal sympa à la communauté ce serait cool que je puisse récupérer l'accès à l'API, mais là je dois m'en remettre à @Tanatoy
  2. Riche_heu_Lieux

    Incroyable !! Il compare des clans francophones en CB !

    Bonsoir, rassurez-vous je ne vous ai pas oublié ! Seulement WG a bel et bel sacrifié le très pratique accès à l'API afin de soit-disant réduire les lags au ports... Du coup la prise d'information de tous les clans doit être effectuée à la main, prend un petit temps à être réalisé et ne permet plus de faire apparaître les stats de l'équipe bravo : le rétropédalage est total ! Des dernières reculades aléatoires du jeu celle-ci est à mes yeux la pire, un gain incertain pour des pertes collatérales terribles pour des gens comme moi qui faisaient du traitement de données bénévole au bénéfice de la communauté. Je peux éventuellement proposer une présentation des stats de mi-saison à la fin du mois le 29 mars, puis une en fin de saison mais guère plus.
  3. Riche_heu_Lieux

    Urgence écologie, que faire ?

    J'ai un ami éleveur/boucher aussi, grosse dédicace à lui de s'être pointé à mon barbecue d'anniversaire avec 10kg de préparations alors qu'on était 25 à tout péter . Pour les circuits courts j'ai envie de dire que c'est dans l'ordre naturel des choses. On a toujours fait comme ça (même si j'ai beaucoup de mal avec cette phrase dans d'autres contextes), depuis que la viande est dispo en quantité intéressante pour le français moyen ça tient à peu près la route, on a pas besoin des grands espaces américains pour parquer les bêtes, pas besoin du soja brésilien cultivé sur brûlis amazonien pour nourrir les bêtes, pas besoin d'antibiotiques systématiques pour protéger des animaux fragiles issus de croisements dans tous les sens, vu que les bêtes sont en permanence en contact avec l'ensemble des trucs "sauvages". Au contraire l'élevage intensif nécessite des intrants de toute sorte et qui vont toujours plus loin. Par exemple (parmi tant d'autres) en Belgique par soucis d'efficacité sur l'enlevage de roubignoles des porcelets qui doit être réalisée sur 300 à 450 à 3 heures maxi, on est passés d'un coup de lame à une piqûre. C'est tellement beau comme solution que l'association GAIA (Groupe d'Action dans l'Intérêt des Animaux) qui milite pour le bien-être animal en Belgique, la soutient avec ferveur. L'industrie porcine a donc réussi l'exploit de faire porter par une association de défense des animaux cette initiative? L'exemple est tiré du livre "Le livre noir de l'agriculture" d'Isabelle Saporta qui dénonce l'élevage et la culture intensive en allant visiter sur le terrain les exploitations, à ne surtout pas lire en mangeant et surtout pas de la viande de grande surface !!! Hélas même si cette offre du petit producteur devrait reprendre du poil de la bête () d'une part le secours catholique nous indique qu'au moins 10 millions de nos concitoyens n'ont même plus de quoi remplir leur assiette or c'est bien connu la viande locale dont on parle ni aucun produit bio tu peux te le permettre dans cette situation, d'autre part l'objectif de 2 tonnes de CO2 par français par an et l'urgence d'y arriver le plus tôt possible devrait entraîner fatalement une baisse de la demande et requerra forcément à minima un encadrement des prix avec un plancher (mais bon vu ce que ça donne pour trouver une solution durable pour juste une classe de pesticides le pire est à craindre ).
  4. Riche_heu_Lieux

    Urgence écologie, que faire ?

    Non, le sujet c'est l'utilisation de néonicotinoïdes, et ce dans les cultures que j'ai cité. Dire qu'une abeille ne court aucun risque dans telle région car on n'y cultive pas la betterave est juste aberrant. Alors tu feras gaffe car cela fait un paquet de fois que tu sembles sélectionner les informations qui corroborent tes opinions. Dans cet exemple le risque global pour les abeilles est globalement confirmé, même si quelques dans quelques cas le risque est faible... " Les conclusions sur le risque varient en fonction de facteurs tels que l’espèce d'abeilles, l'utilisation prévue du pesticide et la voie d'exposition (résidus dans le pollen et le nectar, dérive de poussière pendant l'ensemencement ou l’application de graines traitées et consommation d'eau). Cependant, prises dans leur ensemble, les conclusions confirment que les néonicotinoïdes posent un risque pour les abeilles ". Voilà voilà. Alors qu'on soit bien clairs, je ne suis pas pour qu'on retourne à l'âge de pierre. Là on est au même niveau de manichéisme que les amish qui sont contre la 5G... C'est gravé dans le marbre, on connaîtra dans le futur un effondrement des rendements agricoles d'une part avec le changement climatique, les incertitudes sur l'approvisionnement en phosphates pour les engrais et bien sûr le pétrole pour les tracteurs vont vraiment nous tirer une belle cartouche dans le pied. Si en plus, par-dessus cela on ajoute des pesticides là on va définitivement enterrer les insectes pollinisateurs, on a vraiment pas besoin de se rajouter une telle difficulté dans un défi qui est déjà aussi colossal ! Petit bonus : je crois avoir trouvé pourquoi il s'est rien passé en 4 ans d'interdiction des néonicotinoïdes : Ça peut très bien se concevoir que le travail manuel est gonflant mais vu par quoi on est dirigé, mais ça semble être un bien meilleur pari de commencer à cultiver ses légumes et faire son poulailler qu'attendre qu'ils se bougent.
  5. Riche_heu_Lieux

    Incroyable !! Il compare des clans francophones en CB !

    Après moult effort je vous présente la mise à jour réalisée à l'ancienne ! GG à tous !
  6. Riche_heu_Lieux

    Incroyable !! Il compare des clans francophones en CB !

    Salut la compagnie, voilà maintenant deux semaines que le Gdoc est hors d'usage pour des raisons encore imprécises, mais il est très probable que WG ait changé quelque chose de leur côté du coup ce n'est plus possible de récupérer les informations des CB pour le moment... Je bosse sur le problème et je mettrais à jour le classement le plus tôt possible, mais pour l'instant je ne ferais plus de mise à jour. Désolé !
  7. Riche_heu_Lieux

    Urgence écologie, que faire ?

    Sauf qu'on enrobait en France aussi les semences de tournesol, le maïs, le colza mais aussi les vignes Jusqu'à la fameuse loi de 2016, en gros. Peut-être que ces interdictions sont déjà très anciennes (début du siècle pour le tournesol) mais le truc c'est que lorsqu'on sème des graines enrobées, il semble que l'insecticide soit présent longtemps selon cette étude qui s'est déroulé de 2014 à 2018 (assez éloigné de la science-fiction je dois dire...) donc il y a encore à l'heure actuelle une quantité non négligeable de surfaces cultivées où sont présents des néonicotinoïdes et ce plusieurs années après la fin de leur utilisation. Je porte ton attention sur la date de publication de l'article, qui date de janvier 2013. Les études (et méta-études) scientifiques ayant progressé depuis ont mené à la confirmation du risque pour les abeilles en février 2018 : « Les conclusions sont variables, en raison de facteurs tels que l’espèce d’abeille, l'utilisation prévue du pesticide et la voie d'exposition. Certains risques faibles ont été identifiés mais, dans l'ensemble, le risque pour les trois types d'abeilles (les abeilles sauvages – bourdons et abeilles solitaires – en plus des abeilles domestiques mellifères) évaluées est confirmé. » Tu ne peux pas en nommer un seul ? J'ai pensé au pince-oreilles mais apparemment les jeunes ont bien des ailes... Quand je disais "ils" j'entendais par là la filière agricole/agronomique dans son ensemble, en fait. Et un truc qui je pense déjà disparu du paysage agricole et ce avant même les insectes pollinisateurs, c'est un agriculteur qui arrive à vivre de son travail (hors aides et subventions). Pour ce qui concerne l'arrivée des phytos et la mécanisation (ajoutons les engrais pour faire bonne mesure) il me semble important de souligner que ces innovations ont permis de réduire les impacts environnementaux et en aucun cas de les supprimer. Cela va être beaucoup moins marrant lorsqu'on va perdre ces moyens d'action alors même que la situation climatique met déjà un bon coup de stress sur l'agriculture au niveau mondial. On est au bord du gouffre, et on est encore là à se demander si autoriser des pesticides sur des cultures non-vivrières va permettre de "sauver une filière". Cela me fait penser à cette image : La bonne nouvelle c'est qu'on s'en est passé de pendant la majorité de l'histoire de l'humanité donc pas de soucis pour vivre sans. Cela va faire extrêmement bobo au derrière si on organise une transition vers un système économique soutenable, et nos fesses cessent d'exister si cette transition est forcée par autre chose que nous-mêmes. J'ai trouvé ce passage dans la loi de 2016 dite pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages pour finir sur un truc à pleurer (de rire ou de chagrin, au choix) : « 9° Le principe de non-régression, selon lequel la protection de l'environnement, assurée par les dispositions législatives et réglementaires relatives à l'environnement, ne peut faire l'objet que d'une amélioration constante, compte tenu des connaissances scientifiques et techniques du moment. »
  8. Riche_heu_Lieux

    Urgence écologie, que faire ?

    Alors en fait la production de sucre c'est un truc majeur en France car on est le 1er pays producteur en Europe, rien à voir avec la surface cultivée. Point fact checking, les centaines de milliers d'euros j'ai sorti le chiffre, c'est l'association interprofessionnelle de la betterave et du sucre qui a dépensé entre 100 000 et 200 000 € en 2018 (onglet "moyens"). Le truc sur le pire sucre, c'est sûr qu'il y a un paquet d'édulcorants qui sont moins rigolos que le sucre de betterave. C'est surtout qu'on en mange trop le principal soucis, je crois ? Et ouais le bioéthanol c'est un joli leurre, vu que même si on mettait en culture l'ensemble du territoire français ça suffirait pas pour alimenter le pays.. Source et détail chez l'ami Jancovici Pour l'omission j'ai du mal à saisir la nuance... Ok à part les fourmis (si on exclut les reines) quel insecte ne vole pas ? Les études on en a besoin en fait car il y a une différence de niveau de preuves entre moi qui fait l'expérience du pare-brise propre, et une vaste analyse étalée sur 9 ans. On est plus sûr de ce qu'on avance dans le dernier cas. Le lien entre enrobage de pesticides et disparition des abeilles, il a été solidement établi, je me permet de te mettre ces liens : https://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/180228 https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1877343513000493 https://www.sciencemag.org/news/2018/02/european-agency-concludes-controversial-neonic-pesticides-threaten-bees Le truc avec cette famille de molécules c'est qu'en plus de leur efficacité en tant que tel, on a changé le mode d'administration : C'est un peu comme on était passé d'un supermarché où on pulvérise 2 ou 3 fois par an des quantités immenses de javel ce qui tue quelques clients une petite partie de l'année, à un supermarché construit entièrement à base de javel, ce qui tue un paquet de clients toute l'année, d'où l'appellation d'insecticides systémiques. En fait il semblerait que genre 10 ou 20% du produit d'enrobage est absorbé par la plante, le reste va dans le sol et tout l'environnement, du coup lorsqu'il y a de la rosée que l'abeille vient boire elle en prend plein la tronche. J'ai trouvé quelques vidéos intéressantes si jamais : Et aussi un petit historique sur ces gentils pesticides : Pour les agriculteurs j'ai voulu voir quel en était vraiment la situation et c'est assez ouf (surtout la voix off) La solution miracle du coup ils avaient depuis 2016 pour s'y préparer et ce que j'ai pu trouver sur les travaux effectués depuis m'ont l'air d'un courant d'air chaud brassé manuellement, si j'étais mauvaise langue je dirais que les vilains lobbies sucriers/phyto ont tout fait pour qu'aucune solution autre que leur produit miracle ne fonctionne . Le principal soucis à mon avis et pour le coup j'accuse pour de vrai les lobbies, c'est la fin des prix plancher pour la betterave (notons au passage la différence de prix de 25€ la tonne betteraves pour les agriculteurs et 404€ pour la tonne de sucre pour les industriels !). Dans l'espace des 4 ans qu'on avait, on a donc encore une fois les agriculteurs ont été joliment pris en tenailles, d'un côté la chute des rendements par interdiction de pesticides, et de l'autre en enlevant les revenus garantis d'autre part... On devrait demander comment ça se passe pour les producteurs de lait quand on leur a "sucré" le prix plancher du lait. L'État va juste à nouveau être bon à racheter leur dette et leur proposer d'autres fonds d'aide, mais en période d'argent magique ça ne devrait pas poser trop de problèmes... Pour changer de sujet, MrBidouille a fait une vidéo sympa sur l'empreinte (eq)CO2 du numérique :
  9. Riche_heu_Lieux

    Urgence écologie, que faire ?

    Ce point-là est aussi abordé dans le livre de Popovic, une fois que ton mouvement a pris de l'ampleur il est vital de tout mettre en œuvre pour que ça ne parte pas dans tous les sens, pour cela il me semble qu'il évoque les slogans pour unir les gens derrière une même idée. Pour rebondir sur le bien-fondé de ta lutte j'ai envie de dire ça dépend de ta morale, n'importe quel dérangé peut trouver légitime et moral de mettre à mort en place publique tous les riches car il se sont bien gavés. Après tout, certains ont bien trouvé juste de mettre des gens vivants dans des fours car leur confession religieuse car ils trouvaient leur religion pas bien.. C'est là le drame des COP, les nations prennent des engagements que rien n'oblige à respecter et sans pénalités (au premier abord) si jamais ils n'étaient pas tenus. Cependant les recours juridiques se multiplient, en Espagne par exemple https://www.capital.fr/economie-politique/lespagne-attaquee-en-justice-par-greenpeace-sur-le-rechauffement-climatique-1380521 Mais en effet tu fais bien de le souligner, il va falloir plus que des promesses pour nous sauver du danger climatique. Et vu que les politiciens sont principalement influencés par les financiers qui sont eux-mêmes encore très engagés dans les énergies fossiles, et qu'ils sont bien partis pour brûler jusqu'au dernier, minerai de charbon ou arbre c'est pas demain que le grand changement tant attendu va arriver. Voler les bouchons des paquets de sucres est un début, mais il faut derrière tout un plan pour changer de fond en comble notre système et c'est là que les laboratoires à ciel ouvert que sont les ZAD peuvent apporter une expérience intéressante.
  10. Riche_heu_Lieux

    Urgence écologie, que faire ?

    C'est aussi sérieux qu'un livre peut l'être. Je vais reformuler en fait, si dans ta lutte non-violente tu arrives à attirer le plus de monde possible tu parviendras plus facilement à la faire gagner. Dire que la majorité a toujours raison relève du sophisme en fait. Oh et si de base tu pars sur le constat qu'il n'y a pas d'alternative à être violent pour faire triompher tes idées j'ai vraiment peur, vu que dans la plupart des cas tes adversaires peuvent être plus violents que toi (cf. gilets jaunes par exemple).
  11. Riche_heu_Lieux

    Urgence écologie, que faire ?

    Vaste sujet moral que de juger si l'arrivée d'occidentaux en Afrique et en Amérique, auquel on peut apporter des vastes réponses. Mais sur le cas du Nigeria je trouve intéressant de tourner la question d'un point de vue technique en "Que serait-il arrivé si le Nigeria n'avait pas disposé de réserves pétrolières ?" Pour revenir sur les néonicotinoïdes si jamais vous l'aviez loupé voilà une petite vidéo qui fait le condensé sur le sujet duquel j'extrais l'info suivante : 80% des insectes en Europe ont disparu ! Il serait donc peut-être temps d'essayer quelque chose... D'ailleurs un collectif a déjà commencé à réagir en rendant invendable les produits sucriers des firmes qui achètent des betteraves traitées, et si je peux comprendre qu'on rit de la démarche dans le fond elle m'inquiète. En effet il existe une méthode très simple pour déterminer si une action est bonne pour une lutte : trace un ligne, si tu arrives à trouver une action qui arrive à mettre plus de gens de ton côté de la ligne que de ton/tes ennemi(s) c'est gagné. Hors là je trouve qu'entre les employés de supermarché qu'on embête, les sucreries et les mecs qui y bossent, et les agriculteurs qui vont comme d'habitude ramasser les conséquences si jamais cela prend de l'ampleur ça fait un paquet de personnes qu'on aurait pu mettre de ton coté de la ligne. Tiens par exemple fut un temps où c'était la mode d'enfariner nos politiciens, il serait peut-être intéressant voire hilarant de voir un ministre prendre une douche de sucre faire la une de tous les journaux parlés le tout c'est d'arriver à enchaîner derrière sur la dénonciation du massacre des abeilles, à la limite il faudrait lâcher un essaim d'abeilles mais là on s'écarte un peu sans doute un peu trop de la lutte non-violente..
  12. Riche_heu_Lieux

    Incroyable !! Il compare des clans francophones en CB !

    Première mise à jour de cette saison !
  13. Riche_heu_Lieux

    Urgence écologie, que faire ?

    Tu peux commencer avec cette lecture-là pour comprendre : http://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/130116 https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1877343513000493 https://www.sciencemag.org/news/2018/02/european-agency-concludes-controversial-neonic-pesticides-threaten-bees Objectivement augmenter les prix (sous la forme d'un prix plancher du sucre aurait pu permettre concrètement de soutenir nos agriculteurs dommage que le marché européanisé empêche ça...) même si c'est au détriment du consommateur, c'est beaucoup plus sain économiquement sur le long terme, que de continuer à utiliser une arme de destruction massive contre tous les insectes qui soit dit en passant, pollinisent depuis la nuit des temps l'ensemble de nos cultures et ce gratuitement ! Je vais m'auto-quote pour la peine: Je vais finir en citant le jeu de shadoks produit par le ministère de l'agriculture : "le virus de la jaunisse transmis par les pucerons s’est développé massivement sur l’ensemble des régions productrices françaises et va très fortement impacter la production de betterave. Cette maladie peut entrainer des pertes de rendements, pouvant atteindre entre 30 et 50%. Cette crise de la jaunisse fragilise l’ensemble du secteur sucrier et crée le risque d’un abandon massif de la betterave en 2021 par les agriculteurs au profit d’autres cultures. Or la France est le premier producteur de sucre européen [...] C’est une question de souveraineté. " C'est au nom de la souveraineté que l'on massacre les insectes aujourd'hui, dans un plan de soutien qui à terme aura l'inverse des effets escomptés vu que plus aucune agriculture ne sera possible... Comme le disait Churchill vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre. Je pense surtout que pour la plupart de ces gens migrer c'est une effectivement une question de survie, et il se trouve qu'en Europe avant tout le confort que tu as cité, il n'existe pas encore de facteur majeur de déstabilisation telle qu'effectivement la guerre, la famine ou la maladie. Pour Lagos j'ai trouvé ce petit article qui pour moi présage de la gestion de la crise climatique : face à la montée du niveau de la mer, une digue de béton a été dressée autour de Victoria Island, le quartier huppé et cœur financier du pays. Pendant ce temps, si je puis résumer ainsi, les autres quartiers crèvent la gueule ouverte s'ils ne sont pas déjà submergés.
×