Jump to content

vonpikkendorf

Players
  • Content Сount

    13
  • Joined

  • Last visited

  • Battles

About vonpikkendorf

  1. vonpikkendorf

    Conteneurs

    En lisant les messages précédents : Maintenant que vous le dites, il se pourrait que le cargo qui livre les conteneurs soit un liberty ship. Liberty ships qui ravitaillaient l'URSS au prix d'énormes pertes. Quant au bouchon gras qui astique la torpille, il y a sans doute un gradé qui l'a bizuté, tradition qui existe dans toutes les marines du monde.... J'aime bien l'idée de faire apparaître des hommes d'équipages sur les navires mais ça coûtera sûrement en puissance informatique. Que Wargaming tente d'inciter à acheter du premium, c'est de bonne guerre mais n'étant qu'une incitation, le résultat n'est pas garanti. Pour les récompenses, je pars du principe que tout ce qui est gagné est gagné mais je ne joue pas pour ça. De toutes manières, Wargaming fera comme il l'entend s'il estime que c'est porteur pour lui.
  2. vonpikkendorf

    Bugs et problèmes possibles

    Bonjour à tous, Comme Spirou :3) Par moment impossible de choisir un navire dans le port Ca m'est arrivé à plusieurs reprises (3 à 4 fois), pour débugger je passe par l'arbre techno pour sélectionner un autre navire et ça fonctionne.
  3. vonpikkendorf

    Conteneurs

    Bonjour à tous, En première analyse, je trouve cette méthode intéressante. Evidemment pour se faire une idée plus juste, il faudra voir ce que cela vaut dans la durée. C'est vrai que c'est plus attractif que les récompenses telles qu'elles sont actuellement. Toujours méfiant par nature, un tien vaut mieux que deux tu l'auras, donc je prends le contenu du conteneur sans faire de prédictions sur la comète pour un super cadeau aussi hasardeux que le loto. A suivre
  4. vonpikkendorf

    PENALITES

    Au sujet des règles en général et de certaines en particulier Les créateurs de ce jeu ont fait et font un travail formidable. Mais à force de vouloir régenter tout et n'importe quoi, on va finir par rendre le jeu insupportable. D'autant que l'immense majeure partie des combats se passe très bien. .Nous ne sommes pas sur la route et, par bonheur, il n'y a pas de flicaillons à la con ni de radars de Bercy pour enquiquiner tout le monde et faire marcher le tiroir caisse. Je sais que je vais faire râler les amateurs de règles, les déçus du code pénal, les masters for the rules, les chefs d'escadrilles selon Audiard, les amiraux numériques, ne croyez vous pas que les aléas font partie du jeu comme de percuter une ile, de voir brusquement disparaître une cible, de râler parce que les tourelles tournent avec la lenteur d'un escargot dans un bouchon, ou pire d'avoir un crash PC, etc... ? Il m'est arrivé de ne pas tirer dans une partie parce que j'étais dans une bonne équipe qui a réglé la question en dix minutes et que mon bateau était plutôt poussif. On fait quoi avec les cas limites ? "Par contre quid du mec avec un load plus long qui se fait teamkill avant d'entrer en game ? Il est puni pour avoir été tué ? ..." "Dans ce cas il faut aussi pénaliser si les dégâts infligés n'ont été faits qu'avec les secondaires .... " "Et quid du malchanceux qui se prend une explosion en début de partie sans avoir le temps de faire quoi que ce soit ?"" Au train où certains veulent aller, il va falloir lire un manuel de mille pages pour jouer. Je dis ça mais je dis rien ... C'est vous qui voyez, y en a qui ont essayé, y z'on eu des problèmes...
  5. vonpikkendorf

    Les AFK: Le vrai fléau

    A lire ce forum, certains joueurs me semblent particulièrement à cran, je ne cite pas de nom. L'AFK n'est pas un drame ou alors ce jeu a des conséquences sur la marche du globe que je n'ai pas remarqué. Etre AFK, cela arrive à tout le monde y compris aux furieux moralisateurs. Un jeu, c'est un jeu, surtout quand les équipes sont aléatoires. Sinon, on choisit de jouer en équipe et la philosophie est plus contraignante sans que cela ne doive empêcher la marche du monde. C'est un jeu gratuit ouvert à tous sans exception. On accepte de jouer avec tout le monde, le bon et le moins bon. On joue avec des enfants de 13 ans et des vieux loups de mer de 70 à 80 ans. C'est d'ailleurs le charme de ce jeu. Comme le fait de jouer avec toute l'Europe. Les serial vainqueurs aux palmarès impressionnant n'impressionnent qu'eux mêmes, j'ai d'ailleurs des doutes face à certains palmarès sans doute dus à des artifices. Je ne cite pas de nom. A quand une médaille du courage et du dévouement pour les serials vainqueurs ? Moi je joue stock, avec n'importe qui pour le plaisir de jouer et si je suis AFK ou qu'il y a des AFK dans mon équipe, je n'en fais pas une apoplexie. Ce sont les aléas de la vie n'en déplaise aux drogués de la souris. Visiblement, ils n'ont de la vie que l'écran mais le jour où ils n'auront plus d'électricité pour quelque raison que ce soit, je plains ces malheureux addicts, consternés, abandonnés et désespérés, je ne leur conseille quand même pas le colt 45, ce serait indécent.
  6. vonpikkendorf

    Les AFK: Le vrai fléau

    Au sujet des AFK, On n'en rencontre pas beaucoup. Je ne vois donc pas l'intérêt d'hystériser sur ce sujet. Il m'est arrivé d'être AFK à plusieurs reprises en raison de problème de connections et de l'usage d'un appareil un peu ancien que je viens de changer. Je suis beaucoup plus rarement AFK.. Tout le monde ne peut pas se payer un ordinateur gamer super équipé. Etre AFK n'énerve pas que les joueurs en action mais aussi l'AFK lui même. Internet et le numérique sont des technologies très sensibles et fragiles, il y a un prix à payer. Enfin, être AFK fait partie des aléas que l'on rencontre aussi dans la vie de tous les jours. Combien de batailles réelles ont elles été perdues pour des raisons de mauvaise logistique, pour des erreurs de topographies ou d'erreurs d'interprétation d'ordres parfois mal donnés. L'AFK fait partie des aléas du jeu, il faut le prendre comme dans la vie réelle. Ce serait vraiment dommage que WOW devienne bisounours, égalitaire et moraliste. On rencontre assez de ces enquiquineurs dans la vie de tous les jours pour ne pas les retrouver en jeu. Qu'il y ait des sanctions pour des abus caractérisés, nous sommes d'accord mais évitons l'esprit cours de récréation du style : "je vais le dire à la maîtresse".
  7. vonpikkendorf

    Améliorations sonores

    Pour ma part, je supprime la musique quand je joue. On n'est pas comme dans le film "apocalypse now". Il faut une immersion dans la bataille en évitant les bruits parasites.
  8. vonpikkendorf

    Retours généraux

    Concernant les porte avions Après avoir lancé leurs escadrilles, ils peuvent avoir été coulés. Ces escadrilles, si elles n'ont pas encore attaqué une cible, tournent en rond comme des canards sans tête. Dans la réalité, elles accompliraient leur mission jusqu'au bout jusqu'à épuisement des munitions et du carburant. Pourquoi ne pas les laisser au moins attaquer leur cible alors que le porte avions a été coulé puis disparaître ensuite ?
  9. vonpikkendorf

    Visualisation du blindage.

    Bonne idée que de voir comment sont les structures de ces navires. Au moins ceux qui sont en "papier" et ceux qui sont sévèrement blindés. Mais je suis en accord avec Surcouf, vu la dispersion des obus, en jeu cela n'aura pas forcément une grande importance. On ne vise pas une citadelle, on l'obtient par chance c'est tout. De toutes manières c'est un bon ajout.
  10. vonpikkendorf

    Retours généraux

    J'ai une remarque générale à formuler à propos des navires dit "team killers" de couleur rose. Ce n('est pas très agréable de se retrouver en rose mais il y a une règle. Le problème c'est la couleur rose trop proche du rouge. Il arrive qu'il y ait confusion dans le feu de l'action et le malheureux navire en rose se fait tirer par ses alliés. Une autre couleur bien visible mais dans un ton plus froid me semblerait plus adaptée.
  11. vonpikkendorf

    Cartes et mode "Épicentre"

    J'ai joué deux fois sur ce nouveau mode. J'y rejouerai encore car c'est amusant. L'intérêt, c'est qu'il oblige à aller de l'avant pour conquérir puis tenir la zone. C'est un vrai travail d'équipe ce qui signifie que tout le monde doit se battre au plus près, ce n'est pas toujours le cas de certains équipiers. Si l'adversaire résiste c'est assez suicidaire, mais s'il se défausse c'est du tout cuit. Il faut une bonne connaissance des limites de son navire car il s'agit d'éviter au maximum la riposte et d'infliger le maximum de dégâts. Les destroyers doivent être très vite soutenus par les croiseurs et cuirassés sinon ils coulent pavillon haut. Ce mode est plaisant mais irréaliste pour ceux qui aiment la tactique navale, la bataille en profondeur. En conclusion, c'est un bon moment de défoulement mais les autres modes sont plus réalistes.
  12. vonpikkendorf

    Cuirassés Français

    FDT et amis amateurs de navires de guerre français il existe aussi la classe Charlemagne chez les cuirassés qui pourrait se placer en Tier 2 Entrée en service en 1895 Ils participèrent à la guerre de 1914/18 en Méditerranée en particulier aux Dardanelles Le Saint-Louis heurta accidentellement le sous-marin Vendémiaire de la classe Pluviôse lors d'un exercice le 8 juin 1912, ce dernier coula avec ses 24 membres d'équipage1. Au début de la Première Guerre mondiale, cette classe n'était pas considérée comme performante au combat, mais ses navires furent utilisés avec profit dans les zones à faible risque. Le 18 mars 1915, le Charlemagne et le Gaulois faisaient partie, avec le Bouvet et le Suffren, d'un groupe de bombardement côtier, placé sous le commandement de l'amiralGuépratte, dans la bataille des Dardanelles. Le Gaulois avait été sérieusement endommagé et devait se replier quand le Bouvet heurta une mine marine. Ses soutes à munitions explosèrent et il disparut en trois minutes. Ce même jour, l'Irresistible et l'Ocean, de la Royal Navy, furent aussi détruits, ce qui mit fin à la tentative de franchissement du détroit par la force. On ne put empêcher le Gaulois de s'échouer. Il fut, plus tard, remis à flot et réparé à Toulon pour être finalement utilisé comme navire de présence en Méditerranée orientale (et non comme navire cible cité dans Wikipédia, à cette époque même un vieux cuirassé était plus utile au combat qu'à l'exercice). Il fut coulé par une torpille de sous-marin allemand en 1916 au large de la Grèce. L'équipage fut sauvé à part 7 marins sur les 725 officiers et matelots. Le CV Morache commandait ce bâtiment. Le Charlemagne fut retiré du service en 1920. Le Saint-Louis fut placé le 2 mars 1917 en réserve spéciale et désarmé à Bizerte. Après un carénage à Bizerte et sa mise en réserve spéciale, il quitte Bizerte le 5 janvier 1919 pour Toulon pour y être désarmé définitivement. Il est condamné le 20 juin 1920.Il servit du 5 janvier 1919 à 1931 comme école des mécaniciens-chauffeurs. Servant toujours de ponton-caserne, il est à remettre aux Domaines à Toulon le 1er juillet 1931. Vendu pour démolition en 1932, il fut ferraillé en 1933. Voici les caractéristiques : Tier 2 : Classe Charlemagne Spoiler Caractéristiques: Poids déplacement: 11 300 T Long: 118 m Large: 20,5 m Tirant d'eau: 8.40 m Propulsion: 2 groupes de machines à vapeur à triple détente, 3hélices 14500 CV Vitesse: 18 noeuds Armement: 2 x 2 canons de 305 mm 10 canons de 164 mm 8 canons de 100 mm 2 tubes lance-torpilles Blindage: ceinture : 250-400 mm ponts : 90 et 40 mm barbettes : 400 mm maximum réduits : 75 mm
  13. vonpikkendorf

    Liste des navire Francais et arbre possible

    Bonjour Lytol espérons que cet arbre voit le jour il existe une autre classe de cuirassés français pré dreadnought, il s'agit de la classe Charlemagne https://fr.wikipedia.org/wiki/Gaulois_(cuirassé) Mon arrière grand père a commandé le gaulois appartenant à cette classe. Ce navire a été torpillé par un sous marin allemand au large de la Grèce.
×