Jump to content

Crazy_defender_2

Players
  • Content Сount

    2,744
  • Joined

  • Last visited

  • Battles

1 Follower

About Crazy_defender_2

Recent Profile Visitors

1,423 profile views
  1. Crazy_defender_2

    Destroyer Francais

    Parcequ'IRL c'etait des torpilleur classe le hardi modifié pour l'après guerre . La classe le hardie est probablement se qui se rapprochait le plus d'un "destroyer classique " Ce que j'aime bien avec le nouveau premium c'est que c'est le concept de l'escorteur d'escadre mais appliqué au Mogadaor/Kleber .
  2. Crazy_defender_2

    Destroyer Francais

    Ont a vue ! Premium ? Ont peut appeler cela un "Escorteur d'escadre " ! Perso , ma collection de premium est complète
  3. Crazy_defender_2

    Impact de torpille

    J'aimerais te rappeler qu'il y'a un éternel débat entre la théorie et la pratique . Pour couper en deux un navire il faut sectionner la colonne vertébrale du navire " la quille " Un simple choc avec un navire d'un tonnage " moyen " suffit a couper en deux un destroyer ! une mine en octobre 1917 un album plus complet Un cuirassé de 35000 tonnes c'est autre chose qu'un destroyer de 1500 tonnes ! Il est plus lourd , plus solide , et structurellement plus compliqué ! Il possède des compartiments anti-torpille , une citadelle blindé et un triple-fond Visible ici Justement Il n'ya rien de magique avec cette torpille ! Elle fait que reproduire se que faisait une simple mine magnétique ! Particulièrement redoutée pour cette raison . Elle explosait sous la coque de la victime . En bref : L’efficacité de cette mine était redoutable Plus précisément La frégate La place sera victime d'une de ces mines en 1947 ! http://www.archeosousmarine.net/laplace.php
  4. Crazy_defender_2

    Anecdote sous-matin U-1206. Coulé par ses toilettes.

    Très intéressant ! Merci En effet l'entrainement est capital ! Et cela prend du temps ! Dans une guerre , le plus précieux , c'est le temps !
  5. Crazy_defender_2

    Anecdote sous-matin U-1206. Coulé par ses toilettes.

    Dans le mème genre nous avons le sous-marin coulé par sa propre torpille ( USS tang , Koursk ) ou le soldat tué par l'explosion de son arme . Ce genre de choses arrives plus fréquemment qu'ont ne le pense ! Après le fait que l’orifice défectueux soie les toilettes ....
  6. Crazy_defender_2

    Destroyer Francais

    1 ) -Oui le Jean Bart participe a la crise de suez en 1956 ! Mais il tire les derniers obus de cuirassés de notre marine ! Terminer ce n'est pas " construire " ! Ce qui coute cher c'est les chaudières et les tourelles . 2 ) -La fin des années 50 est marqué par le développement de la Bombe atomique a fusion et le missile guidé . C'est la mort des conflits traditionnels ! C'est deux monde en fracture . Le cuirassé Jean Bart vs L'USS long beach " croiseur lance- missile a propulsion nucléaire " Coté Français refonte Tartar des escorteurs d'escadre ! 1958 proposition américaine -59 négociation -61 Livraison Les années 50 c'est la " fin du canon et la naissance du missile "
  7. Crazy_defender_2

    Destroyer Francais

    Dans la recherche d'un Destroyer tier II pour l’éventuel arbre français , j'ai trouver celui-ci C'est celui-ci qui semble mieux correspondre aux exigence de wargaming , pour la simple raison que c'etait les plus gros et que le calibre de l'artillerie est uniformisé contrairement a tradition de panacher les calibres ( 2 canon de 10 + 4 canon de 65 ) Je n'est pas grand choses a dire , sauf qu'il était de conception Française et que seul l’arment changeait ( déjà dit plus haut ) alors je fait un petit tour sur sainte wikipedia La Classe Aventurier fut une classe de 4 contre-torpilleurs initialement construite pour la marine argentine. Elle fut réalisée sur les chantiers navals français de Nantes aux Ateliers et chantiers de Bretagne et de Bordeaux aux chantiers Dyle & Bacalan.Elle en devint la douzième classe dans Marine nationale française après réquisition du gouvernement en 1914 à l'approche de la Première Guerre mondiale où ils furent engagés. En décembre 1914, ils reçurent un supplément d'armement par un canon anti-aérien de 47 mm (M.1902). Refondu en 1917 En 1926, ils furent reconvertis en dragueur de mines. Type contre-torpilleur Longueur 88,5 m Maître-bau 8,6 m Tirant d'eau 3,1 m Déplacement 915 tonnes Port en lourd 930 tonnes Propulsion 2 turbines à vapeur 5 chaudières (White-Foster Wheeler) Puissance 18.000 cv Vitesse 32 nœuds Caractéristiques militaires Armement 4 canons de 100 mm 2X2 tubes lance-torpilles de 450 mm (M.1906)
×